6 solutions simples pour faire passer la gueule de bois

Sommaire

La gueule de bois correspond à l'apparition de symptômes après une consommation d'alcool excessive. Selon les scientifiques, elle se manifeste après avoir consommé une dose supérieure à 1,5 g d'alcool/kg.

 

 

Notre astuce fait le point pour les lendemains de fête douloureux !

Gueule de bois : cause et symptômes

Symptômes

Les symptômes ressentis par l'individu, un lendemain de fête arrosée, sont assez déplaisants :

  • céphalées, c'est-à-dire des maux de tête ;
  • vomissements, nausées ;
  • sueurs ;
  • tachycardie ;
  • vertiges ;
  • tremblements, etc.

Causes

Ces symptômes seraient dus à l'élimination de l'alcool par le foie :

  • Cette élimination entraîne la synthèse d'une substance : l'acétaldéhyde.
  • Cette dernière serait à l'origine de ces symptômes.
  • Elle est ensuite transformée en acétate par le foie puis éliminée.

Les lendemains de fête sont donc beaucoup moins agités et plus difficiles lorsque la gueule de bois se manifeste. Fort heureusement, il existe diverses solutions pour faire passer la pilule et lutter contre ces désagréments.

6 solutions à mettre pratique contre la gueule de bois

Immédiatement

Pour lutter contre la gueule de bois, voici quelques conseils pratiques :

  • Évitez de consommer à nouveau de l'alcool dans l'immédiat ! Certains assurent que le meilleur moyen de faire passer sa gueule de bois est de boire une petite bière pour se remettre d'aplomb… mais cela laisse perplexe !
  • Prenez un antalgique pour soigner vos maux de tête.
  • Prenez un anti-émétique pour lutter contre les nausées et vomissements.

Antalgique

Article

Lire l'article Ooreka
Lire l'article Ooreka

Au cours de la journée

  • Buvez régulièrement dans la journée qui suit l'absorption d'alcool, car la consommation d'alcool déshydrate considérablement l'organisme :

     

    • de l'eau ;
    • du jus non acide comme le gaspacho ;
    • des tisanes.
  • Mangez léger, c'est-à-dire des aliments pauvres en :

     

    • sel, car la consommation de sel majore la déshydratation ;
    • graisses et sucres, pour faciliter le travail du foie.

Patientez !

Enfin, sachez patienter car le temps est votre allié :

  • L'éthylémie (taux d'alcool dans le sang) diminue progressivement, environ 0,15 mg/L par heure, du fait de l'élimination de l'alcool par le foie.
  • Selon la dose initiale que vous avez consommée, vous mettrez donc plus ou moins longtemps à vous remettre de votre gueule de bois.

Des infos, des conseils, tout pour comprendre avec nos autres contenus :

Aussi dans la rubrique :

Maladies de l'appareil digestif

Sommaire

Troubles et maladies du système digestif

Malabsorption du fer Dyspepsie Appendicite Stase stercorale Hépatite toxique Hernie de la ligne blanche Traiter l'helicobacter pylori Cholécystite Traitement du Clostridium difficile Dysenterie Réclamation si votre enfant est victime d'une intoxication alimentaire à la cantine Prolapsus rectal Anti-acide Sécheresse de la bouche Lithiase salivaire Soigner une hernie hiatale naturellement Cytolyse hépatique Syndrome dysentérique Syndrome hépato-rénal Régime FODMAP Diverticule colique Parasites intestinaux Hépatite virale Ulcère gastrique Varices oesophagiennes Spasme œsophagien Syndrome de Costen Adénolymphite mésentérique 6 réflexes pour éviter une intoxication alimentaire Maladie coeliaque Soigner les vers intestinaux Péritonite Intolérance au gluten Glossodynie Hernie hiatale Syndrome de Sadam Hernie diaphragmatique Hépatite auto-immune Fissure anale Giardiase Rectite Traiter les oxyures Diverticule de Meckel Angiome du foie Intolérance au glucose Bilharziose Comment soigner une colopathie naturellement Reflux gastro-oesophagien Colopathes Rectocolite hémorragique Achalasie Helicobacter pylori traitement naturel Ventre qui gargouille : le syndrome de l'intestin irritable Encéphalopathie hépatique Cirrhose du foie Traiter une colopathie fonctionnelle Gastrite chronique Syndrome de Barrett Soigner les ulcères gastriques Que faire en cas d’intoxication alimentaire ? Fistule digestive : savoir la reconnaître et bien réagir Oesophagite Hernie de Bochdalek Syndrome d'Ogilvie Invagination Côlon irritable Hernie ombilicale Soigner une gastrite Syndrome de l’intestin irritable Éventration abdominale Hypertension portale Maladie de Gilbert Kyste hydatique Atrésie de l'œsophage Cholangite Colon irritable homéopathie Escherichia coli Comment soigner l'escherichia coli Ulcère duodénal Cirrhose biliaire primitive Intolérance au lactose Traiter le reflux gastro- œsophagien Traitement de l'intestin irritable Enterococcus faecalis Typhoïde Atrophie villositaire Ankylostomiase Abcès anal Infarctus mésentérique Colite spasmodique Gastrite nerveuse Stéatose hépatique Maladie de Chagas Traiter un ténia ou ver solitaire Syndrome de Mallory Weiss Atrésie Cysticercose Insuffisance hépatique Maladie de Whipple Mâchoire qui craque Intoxication alimentaire Parasitoses digestives Éviter les remontées acides après un repas Calcul biliaire traitement naturel Soigner une salmonellose Bézoard MICI Maladie de Hirschsprung Amibiase Calculs biliaires Dysenterie tropicale Diverticule de l’oesophage Estomac irrité ? Arrêtez de fumer ! Gastrite Clostridium Pancréatite aiguë Blanc de l'œil jaune Lavage d'estomac Occlusion intestinale Anomalies de l’œsophage Colite ischémique Hernie inguinale et crurale Vermifuge humain Fistule anale Dissoudre des calculs biliaires Lutter contre les reflux gastro-œsophagiens Ascaris Maladie de Crohn Syndrome de Budd Chiari Angiocholite Hépatomégalie Colite Choléra Maladie de Caroli