Principe et causes de la dysphagie 

Sommaire

Difficulté à ingérer les aliments ou les boissons, la dysphagie est un symptôme qui se manifeste dans différentes circonstances et dont les conséquences sur la santé sont parfois extrêmement sérieuses.

Phases de la digestion

Un petit rappel sur les premières phases de la digestion s'impose :

  • Lorsque nous prenons notre repas, nous portons les aliments à notre bouche, où ils sont réduits en petits fragments enduits de salive. Pour les avaler, la langue les dirige vers le fond de la cavité buccale.
  • La respiration s'arrête alors momentanément et les mouvements du pharynx acheminent le bol alimentaire vers sa destination suivante, l’œsophage. Ce conduit est fermé par un sphincter, qui s'ouvre pour permettre le passage des aliments.
  • Les contractions de l’œsophage conduisent ensuite le contenu ingéré vers l'estomac.

Dysphagie : un trouble de la déglutition

La dysphagie se traduit par une sensation de gène lors du transfert des aliments, solides et/ou liquides, de la cavité buccale à l'estomac. La personne ressent un blocage qui empêche la progression normale du bol alimentaire.

On parle de dysphagie « haute » si la gène est ressentie au niveau du larynx, « basse » si elle concerne l’œsophage.

Causes de la dysphagie

Elle peut avoir deux types origines distinctes.

Une dysphagie organique est associée à la présence d'un obstacle physique qui contrarie la progression des aliments. Il peut s'agir :

  • de la présence d'une tumeur bénigne ou maligne ;
  • d'une sténose œsophagienne, qui correspond à une diminution de la taille de l’œsophage : elle est liée par exemple à un reflux gastro-œsophagien (RGO) qui a entraîné l'apparition de tissus cicatriciels ou à l'ingestion d'une substance toxique, à l'origine d'une irritation.

Les difficultés sont généralement progressives dans ce type de dysphagie : au début, seuls les aliments solides sont concernés, puis peu à peu, l'ingestion de liquides devient également problématique.

Une dysphagie fonctionnelle est liée à un problème de motricité de l’œsophage. Elle peut être entraînée par :

  • une infection, comme une épiglottite de l’adulte (ses principaux symptômes étant l’irritation de la gorge, l’odynophagie et la dysphagie) ;
  • une maladie rare, de cause inconnue, qui se traduit par un mégaœsophage : cet œsophage dilaté se contracte peu ou pas ;
  • des atteintes neurologiques, causées par des maladies (parkinson, sclérose en plaques, sclérose latérale amyotrophie...) ou consécutives à un AVC ou traumatisme crânien ;
  • des maladies musculaires (polymyosite, dystrophies musculaires) ;
  • une sclérodermie, maladie qui affecte le collagène.

Ne pas confondre avec « la boule dans la gorge »

La dysphagie ne doit pas être confondue avec la sensation de « boule dans la gorge », désignée en médecine par l’appellation « globus hystericus »

Cette sensation est en effet ressentie en dehors de l'ingestion d'aliments et se rencontre en période de stress ou accompagne certains désordres psychologiques.

Conséquences de la dysphagie

Troubles respiratoires

La dysphagie peut avoir une conséquence grave, la « fausse route » ou « fausse déglutition » : les aliments, au lieu d'être normalement acheminés vers le tube digestif, passent par les voies respiratoires. Il y a alors un risque d'étouffement.

Elle peut également être associée à d'autres troubles respiratoires, comme de la toux, des encombrements ou des infections respiratoires à répétition.

Troubles alimentaires

La prise alimentaire est perturbée par ce symptôme, les personnes qui en souffrent peuvent ainsi perdre du poids, souffrir de dénutrition et de déshydratation.

Le moment du repas devient particulièrement anxiogène, ce qui conduit parfois à une anorexie, ou un isolement social.

Pour aller plus loin  :

Aussi dans la rubrique :

Maladies de l'appareil digestif

Sommaire

Troubles et maladies du système digestif

Dyspepsie Kyste hydatique Rectocolite hémorragique Cysticercose Fistule digestive : savoir la reconnaître et bien réagir 6 réflexes pour éviter une intoxication alimentaire Fissure anale Hernie de Bochdalek Pancréatite aiguë Traitement de l'intestin irritable Anomalies de l’œsophage Hernie inguinale et crurale Giardiase Maladie coeliaque Angiome du foie Syndrome de Costen Sécheresse de la bouche Hernie ombilicale Syndrome dysentérique Lavage d'estomac MICI Cirrhose biliaire primitive Ankylostomiase Cholécystite Glossodynie Prolapsus rectal Syndrome d'Ogilvie Appendicite Comment soigner l'escherichia coli Parasites intestinaux Hypertension portale Traiter un ténia ou ver solitaire Clostridium Oesophagite Lutter contre les reflux gastro-œsophagiens Helicobacter pylori traitement naturel Hépatomégalie Ascaris Hernie hiatale Occlusion intestinale Choléra Colopathes Comment soigner une colopathie naturellement Colite spasmodique Blanc de l'œil jaune Cholangite Ulcère gastrique Intolérance au lactose Traiter une colopathie fonctionnelle Lithiase salivaire Traitement du Clostridium difficile Calcul biliaire traitement naturel Syndrome hépato-rénal Adénolymphite mésentérique Réclamation si votre enfant est victime d'une intoxication alimentaire à la cantine Régime FODMAP Escherichia coli Mâchoire qui craque Dysenterie tropicale Rectite Ventre qui gargouille : le syndrome de l'intestin irritable Hépatite virale Que faire en cas d’intoxication alimentaire ? Soigner les ulcères gastriques Atrophie villositaire Traiter l'helicobacter pylori Amibiase Éventration abdominale Péritonite Infarctus mésentérique Syndrome de Mallory Weiss Stase stercorale Fistule anale Estomac irrité ? Arrêtez de fumer ! Gastrite chronique Colon irritable homéopathie Intoxication alimentaire Atrésie Bézoard Vermifuge humain Abcès anal Soigner une hernie hiatale naturellement Maladie de Whipple Invagination Cytolyse hépatique Soigner les vers intestinaux Gastrite Dysenterie Dissoudre des calculs biliaires Anti-acide Hernie de la ligne blanche Hépatite auto-immune Maladie de Chagas Hépatite toxique Soigner une gastrite Stéatose hépatique Diverticule colique Traiter le reflux gastro- œsophagien Traiter les oxyures Achalasie Encéphalopathie hépatique Bilharziose Maladie de Caroli Diverticule de Meckel Varices oesophagiennes Atrésie de l'œsophage Reflux gastro-oesophagien Diverticule de l’oesophage Maladie de Gilbert Syndrome de Sadam Hernie diaphragmatique Gastrite nerveuse Calculs biliaires Malabsorption du fer Parasitoses digestives Intolérance au glucose Cirrhose du foie Typhoïde Syndrome de Barrett Insuffisance hépatique Maladie de Crohn Maladie de Hirschsprung Angiocholite Côlon irritable Syndrome de l’intestin irritable Colite ischémique Spasme œsophagien Syndrome de Budd Chiari Intolérance au gluten Éviter les remontées acides après un repas Enterococcus faecalis Ulcère duodénal Soigner une salmonellose Colite