Calcul biliaire traitement naturel

Sommaire

Si la plupart des calculs biliaires, petites concrétions fabriquées par notre organisme, s'évacuent naturellement en toute discrétion, d'autres se manifestent douloureusement ! Il est possible, en adoptant des méthodes naturelles, de prévenir leur apparition ou de limiter les risques de récidive.

Calculs biliaires : origine et risques

Les calculs biliaires, ou lithiases biliaires, sont de petits amas qui se forment dans la vésicule biliaire :

  • La vésicule biliaire sert de lieu de stockage à la bile, ce liquide visqueux destiné à faciliter la digestion des graisses et produit par le foie.
  • Au moment de la digestion, une partie de la bile quitte la vésicule biliaire pour atteindre la première partie de l'intestin grêle. Elle emprunte pour cela un conduit, le canal cholédoque.
  • Les calculs de taille importante qui s'engagent dans le canal cholédoque risquent de l'obstruer, rendant impossible le passage de la bile. La taille de la vésicule biliaire augmente alors, et de vives douleurs apparaissent : c'est la crise de colique biliaire.
  • Les calculs biliaires peuvent également entraîner une pancréatite, inflammation du pancréas, en empêchant la libération des sucs pancréatiques.

Prévention des calculs biliaires par des traitements naturels

Pour prévenir la formation des calculs biliaires, des mesures d'hygiène de vie et des traitements naturels peuvent être envisagés.

Activité physique et alimentation saine

Le mode de vie sédentaire et une alimentation trop riche en graisses et en sucres sont des facteurs de risque pour l'apparition des calculs biliaires. Il est donc conseillé :

  • de pratiquer une activité physique régulière : marche, vélo, natation, etc. ;
  • de favoriser les fruits et légumes, les viandes maigres et d'éviter de consommer des aliments frits, de la margarine, de la viande rouge, de l'alcool.

Phytothérapie

La phytothérapie peut s'avérer utile pour limiter les risques de formation de ces concrétions, en stimulant certaines fonctions digestives. Elle fait appel à :

  • des plantes cholérétiques, qui stimulent la production de bile par le foie ;
  • des plantes cholagogues, qui facilitent son évacuation vers l'intestin.

Il s'agit par exemple :

  • des feuilles du boldo (Peumus boldus), arbuste originaire du Chili ;
  • des feuilles d'artichaut (Cynara scolymus) ;
  • des graines du chardon-Marie (Silybum marianum) ;
  • des racines et feuilles de pissenlit (Taraxacum officinale) ;
  • des racines de curcuma (Curcuma longa) ;
  • des feuilles de menthe poivrée (Mentha piperita).

Homéopathie

Pour soulager les douleurs provoquées par les calculs biliaires, plusieurs souches homéopathiques sont utilisées :

  • Colocynthis 6 CH ou 7 CH lorsque les symptômes s'atténuent lorsqu'on se penche en avant ;
  • Bryonia alba 6 CH ou 7 CH lorsque la douleur diminue en restant immobile ;
  • Dioscorea 5 CH, lorsque la douleur diminue à l'étirement.

En traitement de fond, il est possible d'utiliser Chelidonium majus.

Apprenez-en plus sur le foie grâce à nos contenus !

Aussi dans la rubrique :

Maladies de l'appareil digestif

Sommaire

Troubles et maladies du système digestif

Comment soigner une colopathie naturellement Réclamation si votre enfant est victime d'une intoxication alimentaire à la cantine Typhoïde Syndrome de Costen Que faire en cas d’intoxication alimentaire ? Syndrome d'Ogilvie Côlon irritable Régime FODMAP Hernie de Bochdalek Syndrome de l’intestin irritable Intolérance au gluten Soigner une hernie hiatale naturellement Mâchoire qui craque Hernie de la ligne blanche Cholécystite Syndrome dysentérique Bilharziose Adénolymphite mésentérique Angiome du foie Éventration abdominale Ascaris Stéatose hépatique Syndrome de Barrett Hépatite toxique Diverticule de Meckel Soigner les vers intestinaux Angiocholite Colite ischémique Traiter les oxyures Infarctus mésentérique Hypertension portale Sécheresse de la bouche Cirrhose du foie Stase stercorale Enterococcus faecalis Bézoard Atrophie villositaire Invagination Oesophagite Dysenterie tropicale Maladie de Chagas Maladie de Crohn Glossodynie Intolérance au glucose Reflux gastro-oesophagien Hernie hiatale Hépatite virale Maladie de Hirschsprung Éviter les remontées acides après un repas Hernie inguinale et crurale Atrésie de l'œsophage Fistule digestive : savoir la reconnaître et bien réagir Syndrome de Budd Chiari Diverticule de l’oesophage Encéphalopathie hépatique Gastrite chronique Prolapsus rectal Insuffisance hépatique Gastrite nerveuse Fissure anale Lutter contre les reflux gastro-œsophagiens Cysticercose Hernie diaphragmatique Colite spasmodique Rectite Blanc de l'œil jaune Ankylostomiase Lavage d'estomac Traitement du Clostridium difficile Ulcère gastrique Soigner une salmonellose Gastrite Hernie ombilicale Atrésie Cytolyse hépatique Choléra Traiter une colopathie fonctionnelle Traiter l'helicobacter pylori Pancréatite aiguë Dysenterie Traitement de l'intestin irritable Calcul biliaire traitement naturel Colon irritable homéopathie Intoxication alimentaire Maladie coeliaque Syndrome hépato-rénal Traiter un ténia ou ver solitaire Hépatite auto-immune Syndrome de Sadam Lithiase salivaire Colite Spasme œsophagien Anti-acide Anomalies de l’œsophage Diverticule colique Cholangite Dyspepsie Escherichia coli Calculs biliaires Fistule anale Ulcère duodénal Intolérance au lactose Maladie de Gilbert Ventre qui gargouille : le syndrome de l'intestin irritable Parasitoses digestives Occlusion intestinale Dissoudre des calculs biliaires Vermifuge humain Appendicite Abcès anal Comment soigner l'escherichia coli Giardiase Achalasie Parasites intestinaux Péritonite Soigner les ulcères gastriques Maladie de Whipple Amibiase Rectocolite hémorragique Colopathes MICI Soigner une gastrite Helicobacter pylori traitement naturel Maladie de Caroli Clostridium 6 réflexes pour éviter une intoxication alimentaire Malabsorption du fer Hépatomégalie Syndrome de Mallory Weiss Kyste hydatique Varices oesophagiennes Estomac irrité ? Arrêtez de fumer ! Traiter le reflux gastro- œsophagien Cirrhose biliaire primitive