Colon trop long

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka

Sommaire

Si être doté d'un colon trop long n'est pas une maladie à proprement parler, ce défaut anatomique a parfois des conséquences fortement désagréables : constipation, ventre gonflé, etc. Penchons-nous sur cette affection pour mieux la comprendre et découvrir des solutions pour atténuer les troubles qu'elle occasionne.

Zoom sur le côlon

Le côlon, ou « gros intestin », correspond à la partie du tube digestif située après l'intestin grêle ; il se termine par le rectum. Il est composé de 4 parties :

  • le côlon ascendant ;
  • le côlon transverse ;
  • le côlon descendant ;
  • le côlon sigmoïde.

L'ensemble mesure en moyenne de 1 à 1,5 m de longueur.

 

Côlon trop long : manifestation et causes

Chez certaines personnes, la longueur du côlon est supérieure à la moyenne, de quelques dizaines de centimètres jusqu'à un mètre.

  • Cette particularité anatomique est appelée « dolichocôlon ».
  • Si elle est associée à une dilatation de l'organe, on parle alors de dolichomégacôlon.

La cause d'un dolichocôlon est rarement génétique – excepté dans le cadre d'une maladie rare, le syndrome de Marfan –, et souvent associée à :

  • un trouble hormonal ;
  • une intoxication médicamenteuse ou au plomb ;
  • une lésion du rectum.
  •  

Conséquences d'un côlon trop long

La fonction du côlon est d'absorber l'eau contenue dans la partie du bol alimentaire qui n'a pas été digérée, à mesure de sa progression. Celle-ci se déshydrate donc pour former des selles semi-solides. Lorsque le côlon est trop long, le parcours se prolonge : les selles formées sont plus dures.

  • La constipation est le principal symptôme associé à la présence d'un dolichocôlon.
  • Elle s'accompagne souvent de ballonnements, de flatulences, de douleurs à l'abdomen.
  • Une inflammation du côlon, la colite, peut également apparaître.

Le dolichocôlon est généralement bénin. La seule complication, qui reste cependant rare, est le volvulus.

  • Il se traduit par une torsion du côlon, souvent dans sa partie sigmoïde, à l'origine d'une occlusion intestinale.
  • Le transit est complètement bloqué, l'évacuation des gaz et des selles rendue impossible.
  • La prise en charge médicale doit survenir rapidement.

 

Côlon trop long : quelles solutions pour soulager les symptômes ?

Régime alimentaire

Pour soulager les symptômes digestifs liés à la présence d'un dolichocôlon, il peut être utile de suivre un régime alimentaire sans résidus, c'est-à-dire sans fibres. Cette alimentation est toutefois déséquilibrée et risque à terme de créer des carences. Un suivi médical étroit est ainsi indispensable.

Une bonne hydratation est indispensable : boire au moins 1,5 litre d'eau par jour permet de bien hydrater le bol alimentaire dans l'intestin, facilitant sa progression.

Traitements médicamenteux

Certains médicaments vont permettre de soulager les symptômes, notamment :

  • des laxatifs, pour accélérer le transit intestinal, par voie orale ou sous forme de lavement ;
  • des antalgiques, pour calmer les manifestations douloureuses.

Nos contenus vous apportent des pistes pour lutter contre la constipation :

Ces pros peuvent vous aider