Sommaire

La cœlioscopie (de cœlio = ventre, et scopie = regarder), appelée également "laparoscopie" (de laparo = paroi et scopie = regarder) est une technique chirurgicale mini-invasive de diagnostic et d'intervention (cœliochirurgie) sur la cavité abdominale, de plus en plus utilisée en chirurgie viscérale, en gynécologie et en urologie.

Quels sont les avantages et les limites de la cœlioscopie ? Comment se définit exactement cette technique chirurgicale ? On vous en dit plus.

Qu'est-ce que la cœlioscopie ?

La cœlioscopie (ou "laparoscopie") est une technique opératoire permettant d’accéder à l’intérieur de l’abdomen :

  • soit à visée d’observation : on parle alors de "cœlioscopie diagnostique" ;
  • soit pour réaliser certaines interventions chirurgicales sans ouvrir l’abdomen : on parle alors de "cœlioscopie opératoire" ;
  • qui se pratique sous anesthésie générale, mais reste considérée comme étant une intervention mini-invasive ;
  • qui est utilisée dans de nombreux domaines, comme la chirurgie viscérale, la gynécologie ou l’urologie.

L’intervention se déroule de la manière suivante :

  • Le médecin pratique une petite incision au niveau du nombril et y introduit une mini-caméra, avec laquelle il pourra avoir un accès visuel à l’intérieur de l’abdomen.
  • La cavité abdominale est ensuite remplie d’un gaz carbonique, le but étant de dégager les organes pour avoir une meilleur vision de la zone.
  • Le médecin utilise ensuite des trocarts, tiges cylindriques creuses de 5 à 12 mm de diamètre, qu’il introduit à différents endroits de l’abdomen et dans lesquels il fait passer des instruments utiles à la chirurgie, comme des pinces, des ciseaux, un scalpel, etc.
  • Finalement, les trocart sont retirés, l’abdomen dégonflé et les orifices sont suturés.

Dans quels cas une cœlioscopie est-elle réalisée ?

La cœlioscopie diagnostique peut être effectuée dans les cas suivants :

  • Pour rechercher la cause de douleurs abdominales non expliquées.
  • Pour observer l’ensemble des organes de la reproduction (utérus, ovaires, trompe de Fallope) quand il existe par exemple un problème de fertilité.

La cœlioscopie opératoire est effectué pour de nombreuses interventions :

  • En chirurgie viscérale : retirer l’appendice ou la vésicule biliaire, traiter une occlusion intestinale, poser un anneau gastrique, pratiquer l’ablation d’un morceau de côlon.
  • En gynécologie : retirer un kyste ovarien, réaliser une ligature des trompes de Fallope, traiter une grossesse extra-utérine, effectuer une ablation de l’utérus, traiter une endométriose.
  • En urologie : pour rentrer la prostate.

Avantages et inconvénients de la cœlioscopie

La pratique de la cœlioscopie comporte de nombreux avantages post-opératoires :

  • Il n’y a pas de grandes cicatrices visibles mais seulement des petites.
  • Il est possible de manger rapidement après l’opération, mais aussi de se redresser pour s’assoir.
  • La reprise de l’activité est elle aussi rapide.
  • Les douleurs ressenties sont moindres.

Mais il existe aussi des inconvénients inhérents à cette intervention :

  • Certaines interventions, notamment dans le domaine de la cancérologie, ne peuvent pas être pratiquées par cette technique.
  • La technique reposant sur une vision indirecte, elle est plus limitée.
  • Comme pour toute intervention chirurgicale, la cœlioscopie comporte des risques :
    • plaies des intestins, des voies urinaires ou encore des vaisseaux sanguins, à cause de l’introduction de trocarts ;
    • hématomes ou abcès au niveau de l’insertion des trocarts.

Vous pouvez toutefois anticiper la douleur (et le stress) liée à une cœlioscopie en mélangeant, dans un flacon de 30 ml, 30 gouttes d'huile essentielle (HE) de menthe poivrée, 15 gouttes d'HE de litsée citronnée ou de lavande fine et une huile végétale. Agitez vigoureusement puis appliquez un peu du mélange sur l'avant-bras de 3 à 6 fois dans l'heure qui précède l'examen.

Pour aller plus loin :

Aussi dans la rubrique :

Maladies de l'appareil digestif

Sommaire

Troubles et maladies du système digestif

Angiome du foie Cholangite Fissure anale Maladie coeliaque Dysenterie tropicale Calculs biliaires Clostridium Glossodynie Kyste hydatique Hypertension portale Insuffisance hépatique Occlusion intestinale MICI Intolérance au glucose Vermifuge humain Colopathes Diverticule de l’oesophage Prolapsus rectal Péritonite Gastrite Infarctus mésentérique Hépatite auto-immune Diverticule colique Varices oesophagiennes Encéphalopathie hépatique Lithiase salivaire Giardiase Gastrite chronique Calcul biliaire traitement naturel 6 réflexes pour éviter une intoxication alimentaire Traiter les oxyures Spasme œsophagien Traiter un ténia ou ver solitaire Hernie hiatale Hépatite toxique Maladie de Crohn Colite Invagination Syndrome dysentérique Colite spasmodique Intolérance au lactose Dissoudre des calculs biliaires Traiter le reflux gastro- œsophagien Bilharziose Parasitoses digestives Parasites intestinaux Cirrhose biliaire primitive Atrophie villositaire Hépatomégalie Maladie de Chagas Syndrome d'Ogilvie Enterococcus faecalis Cytolyse hépatique Maladie de Caroli Adénolymphite mésentérique Ascaris Traiter une colopathie fonctionnelle Traiter l'helicobacter pylori Oesophagite Comment soigner l'escherichia coli Choléra Syndrome de Costen Syndrome de Barrett Ankylostomiase Cysticercose Maladie de Hirschsprung Maladie de Gilbert Amibiase Dyspepsie Sécheresse de la bouche Syndrome de Mallory Weiss Régime FODMAP Atrésie Hernie de la ligne blanche Soigner une hernie hiatale naturellement Stéatose hépatique Fistule digestive : savoir la reconnaître et bien réagir Réclamation si votre enfant est victime d'une intoxication alimentaire à la cantine Pancréatite aiguë Soigner une gastrite Syndrome hépato-rénal Que faire en cas d’intoxication alimentaire ? Cirrhose du foie Escherichia coli Appendicite Anti-acide Hernie diaphragmatique Bézoard Hépatite virale Côlon irritable Rectocolite hémorragique Helicobacter pylori traitement naturel Typhoïde Comment soigner une colopathie naturellement Estomac irrité ? Arrêtez de fumer ! Gastrite nerveuse Rectite Angiocholite Cholécystite Mâchoire qui craque Ventre qui gargouille : le syndrome de l'intestin irritable Hernie inguinale et crurale Achalasie Blanc de l'œil jaune Colon irritable homéopathie Atrésie de l'œsophage Reflux gastro-oesophagien Syndrome de Sadam Ulcère gastrique Éventration abdominale Soigner une salmonellose Diverticule de Meckel Ulcère duodénal Soigner les vers intestinaux Fistule anale Maladie de Whipple Colite ischémique Hernie ombilicale Syndrome de l’intestin irritable Dysenterie Intolérance au gluten Abcès anal Stase stercorale Lutter contre les reflux gastro-œsophagiens Éviter les remontées acides après un repas Lavage d'estomac Hernie de Bochdalek Traitement du Clostridium difficile Traitement de l'intestin irritable Anomalies de l’œsophage Intoxication alimentaire Soigner les ulcères gastriques Malabsorption du fer Syndrome de Budd Chiari

Ces pros peuvent vous aider