Sommaire

Les douleurs anales accompagnées de suppuration doivent rapidement faire l'objet d'une consultation chez un chirurgien digestif. Il s'agit peut-être d'une fistule anale, affection douloureuse et très pénible, sur laquelle notre article fait le point.

Fistule anale : qu'est-ce que c'est ?

La fistule anale est un problème fréquent et très invalidant pour la personne qui en souffre.

Le canal anal est recouvert de petites glandes. Lorsqu'elles sont haut situées, on les appelle cryptes de Morgani. Il arrive parfois que l'une de ces glandes s'infecte.

Au lieu d'empreinter le canal anal jusqu'à l'anus, le pus sécrété va se frayer un chemin à travers les muscles et tissus du carrefour ano-rectal, et s'aboucher à la peau de la marge anale.

On appelle fistule anale la néo-communication entre le canal anal et la peau.

À l'examen, on observe une petite boule rouge très inflammatoire autour de l'anus. Il s'agit d'un abcès, conséquence d'une fistule sous-jacente. Sur le plan clinique, cette petite tuméfaction est très douloureuse, empêchant la personne de s'asseoir. Souvent, la fièvre accompagne le tableau.

Traitement de la fistule anale

Le traitement de la fistule anale est toujours chirurgical. La prescription d'antibiotiques, bien que systématique n'est jamais suffisante. La guérison sera obtenue une fois que le trajet de la fistule aura été supprimé.

Une consultation pré-opératoire avec le chirurgien digestif de votre choix est nécessaire. Elle permettra l'examen de la fistule et le choix des modalités d'intervention. C'est également un temps de parole essentiel pour bien préparer l'intervention et en fixer la date.

Le geste chirurgical nécessite une anesthésie générale, encadrée par une consultation avec l'anesthésiste.

La préparation à la chirurgie nécessite un lavement doux pour nettoyer l'ampoule rectale. On donne des médicaments anti-douleurs et éventuellement un anxiolytique avant l'intervention, qui dure en moyenne une dizaine de minutes.

On laisse parfois un élastique autour de l'anus pendant quelques jours afin d'assurer la meilleure cicatrisation musculaire possible et d'éviter les problèmes d'incontinence ultérieurs.

Fistule anale : après la chirurgie

On se remet en général très vite après la chirurgie et les complications sont rares.

Suites opératoires

Elles sont en général simples :

  • Dans la grande majorité des cas, l'hospitalisation ne dure que 24 h.
  • Les douleurs post-opératoires sont moindres comparées aux douleurs de la fistule elle-même. Un traitement anti-douleur, type paracétamol et laxatif, est suffisant. On peut aussi utiliser les huiles essentielles de lavande fine, de bergamotier ou de cèdre de l'Atlas en inhalation sèche (en en respirant quelques gouttes dans un mouchoir) ou par voie cutanée mais fortement diluées dans une huile végétale.
  • L'alimentation est permise le soir même de l'intervention. Il n'y a pas de régime particulier à suivre.
  • La reprise du transit et l'émission de gaz se font dans un délai de quelques heures après l'opération.

Évolution et suivi de la maladie

Une consultation de suivi post-opératoire aura lieu 1 mois après l'intervention.

Les complications sont devenues exceptionnelles. Lorsque l'abcès est particulièrement volumineux, on observe parfois une incontinence anale. Il faut alors réaliser quelques séances de kinésithérapie pour rééduquer le sphincter anal. Lorsque ce n'est pas suffisant, on peut avoir recours à la chirurgie de nouveau.

Le chirurgien digestif s'engage à assurer le suivi de son patient s'il survenait des complications ou un rétablissement compliqué.

Pour en savoir plus :

Aussi dans la rubrique :

Maladies de l'appareil digestif

Sommaire

Troubles et maladies du système digestif

Estomac irrité ? Arrêtez de fumer ! Maladie de Caroli Choléra Cholangite Syndrome de l’intestin irritable Colopathes Traitement de l'intestin irritable Soigner une salmonellose Syndrome de Mallory Weiss Soigner une hernie hiatale naturellement Rectite Cysticercose Lutter contre les reflux gastro-œsophagiens Stase stercorale Hypertension portale Diverticule colique Cirrhose du foie Syndrome hépato-rénal Prolapsus rectal Malabsorption du fer Diverticule de Meckel Hernie ombilicale Ventre qui gargouille : le syndrome de l'intestin irritable Abcès anal Sécheresse de la bouche Traitement du Clostridium difficile Fistule anale Intolérance au lactose Syndrome de Costen Syndrome de Barrett Lithiase salivaire Fissure anale Oesophagite Intolérance au gluten Dysenterie tropicale Kyste hydatique Hernie diaphragmatique Syndrome dysentérique Lavage d'estomac Intolérance au glucose Invagination Colite ischémique Soigner les ulcères gastriques Colite spasmodique Calculs biliaires Comment soigner l'escherichia coli Que faire en cas d’intoxication alimentaire ? Blanc de l'œil jaune Enterococcus faecalis Hernie inguinale et crurale Appendicite Spasme œsophagien Helicobacter pylori traitement naturel Escherichia coli Péritonite Dissoudre des calculs biliaires Traiter l'helicobacter pylori Maladie de Whipple Dyspepsie Intoxication alimentaire Maladie coeliaque Parasitoses digestives Giardiase Cholécystite Rectocolite hémorragique Calcul biliaire traitement naturel Maladie de Gilbert Typhoïde Dysenterie Syndrome de Budd Chiari Ulcère gastrique Hépatomégalie Comment soigner une colopathie naturellement Bézoard Occlusion intestinale Hépatite virale Soigner une gastrite Parasites intestinaux Ulcère duodénal Syndrome de Sadam Diverticule de l’oesophage Atrésie Varices oesophagiennes Adénolymphite mésentérique Cirrhose biliaire primitive Fistule digestive : savoir la reconnaître et bien réagir Anti-acide Ascaris Traiter les oxyures Atrophie villositaire Colon irritable homéopathie MICI Clostridium Maladie de Crohn Amibiase Côlon irritable Hépatite toxique Achalasie Traiter un ténia ou ver solitaire Ankylostomiase Réclamation si votre enfant est victime d'une intoxication alimentaire à la cantine Colite Soigner les vers intestinaux Régime FODMAP Infarctus mésentérique Reflux gastro-oesophagien Bilharziose Mâchoire qui craque Vermifuge humain Hernie de Bochdalek Maladie de Hirschsprung Gastrite nerveuse Atrésie de l'œsophage Angiocholite Anomalies de l’œsophage Maladie de Chagas Encéphalopathie hépatique Glossodynie Éventration abdominale Cytolyse hépatique Hépatite auto-immune Gastrite Éviter les remontées acides après un repas 6 réflexes pour éviter une intoxication alimentaire Pancréatite aiguë Stéatose hépatique Gastrite chronique Syndrome d'Ogilvie Hernie hiatale Traiter une colopathie fonctionnelle Angiome du foie Insuffisance hépatique Traiter le reflux gastro- œsophagien Hernie de la ligne blanche

Ces pros peuvent vous aider