Sommaire

La cinétose, plus communément appelée "mal des transports" concerne un bon nombre d'entre nous.

Voici une revue de détails concernant les symptômes, les traitements et les réactions à adopter en cas de cinétose.

Quelques généralités sur la cinétose

La cinétose n'est pas une maladie à proprement parler mais plutôt un trouble de l'adaptation au mouvement. Quelques notions pour comprendre :

  • L'ensemble des symptômes provient de la difficulté que le corps éprouve à être soumis à un mouvement par un véhicule.
  • En effet, les yeux perçoivent le mouvement du dehors alors que l'oreille interne (responsable de l'équilibre) reçoit les signaux de l'immobilité du corps dans le véhicule.
  • Les plus touchés sont les enfants de 3 à 12 ans et les personnes âgéesde plus de 60 ans. Les femmes, de surcroît lorsqu'elles sont enceintes, sont plus sensibles à la cinétose que les hommes.

Cinétose : quels symptômes ?

Les symptômes de la cinétose sont bénins :

  • Il existe des facteurs favorisants la cinétose : la fatigue, le fait d'être à jeun, le voyage dans un espace confiné, le manque d'air, le stress.
  • Les symptômes sont les mêmes, qu'il s'agisse d'un voyage en voiture, train, bateau, avion : inconfort digestif, hyper salivation, nausées, vomissements, pâleur, sueurs froides, vertiges, maux de tête, fatigue.
  • Les symptômes disparaissent à l'arrêt du déplacement et s'atténuent, comme par habitude, avec la répétition des voyages ou en cas de déplacement prolongé.

Que faire en cas de cinétose ?

Certaines précautions peuvent permettre d'éviter une crise. Lorsque ce n'est pas suffisant, on peut avoir recours à des traitements.

Précautions à prendre

Des règles simples peuvent éviter ou minimiser une crise de cinétose :

  • manger léger et le moins gras possible ;
  • bien s'hydrater et éviter la consommation d'alcool ;
  • éviter de lire (posez votre regard sur l'horizon, maintenez votre tête le plus fixement possible (appui-tête ou coussins) et essayez de vous distraire avec de la musique, la radio, etc.

Voici quelques conseils spécifiques aux voyages :

  • Faire des pauses fréquentes si possible pour prendre l'air.
  • Adapter la hauteur des sièges-auto pour enfants, pour les adultes, s'installer à l'avant.
  • En train, le mieux est de s’installer dans le sens de la marche et de choisir le côté fenêtre.
  • En avion, choisissez un siège au milieu de l'appareil au niveau des ailes et activez la ventilation faciale.
  • Concernant les voyages en bateau, il faut choisir une cabine au centre du bateau et proche du niveau de l'eau. Pensez aussi à faire des balades fréquentes sur le pont.

Cinétose : traitements à suivre

Certains médicaments permettent de limiter les symptômes et notamment la nausée. Dans tous les cas, il faut consulter un médecin qui vous prescrira le traitement adapté :

  • Les anti-histaminiques : diménhydrinate (Nausicalm® ou Mercalm®), méclozine (Agyrax®).
  • La scopolamine : Scoburen®, Scopoderm®.
  • Les deux traitements sont contre-indiqués en cas de glaucome ou de troubles urinaires consécutifs à une atteinte de la prostate.
  • Ils sont à utiliser avec précaution chez les personnes âgées ou sujettes à la constipation.
  • Enfin, il est important de boire beaucoup d'eau salée ou sucrée car les vomissements font perdre beaucoup de sels minéraux.

Approfondissons le sujet ensemble :

Ces pros peuvent vous aider