Sommaire

La lipase est une enzyme produite par le pancréas. Elle intervient dans la digestion. L'augmentation de son dosage dans le sang peut révéler une maladie du pancréas.

Faisons le point sur le rôle de la lipase, les symptômes et les maladies liés à l'augmentation de son dosage.

Lipase : généralités

Lipase et pancréas

Le dosage sanguin de lipase permet de vérifier le bon fonctionnement du pancréas. Cet organe sécrète des enzymes participant à la digestion qui rejoindront le duodénum (partie haute de l'intestin), principalement la lipase. Il sécrète également des hormones comme l'insuline et le glucagon qui régulent le taux de sucre sanguin.

La lipase intervient dans la digestion des graisses.

Lipasémie

Le dosage sanguin de lipase dans le sang est appelé lipasémie. On dose la lipasémie par une prise de sang, de préférence à jeun.

La lipasémie est normale lorsqu'elle est < à 190U/L.

Prescription d'une lipasémie

Le dosage de la lipase n'est pas réalisé dans un bilan sanguin standard : le médecin prescrit une lipasémie seulement s'il suspecte une pancréatite qui correspond à une inflammation du pancréas. Elle est définie par l'association d'une douleur abdominale haute et d'une lipasémie supérieure à 3N (trois fois la normale). La pancréatite est une maladie potentiellement grave.

Les symptômes évocateurs d'une pancréatite sont :

  • des douleurs abdominales hautes, intenses ;
  • des nausées, des vomissements.

Plus rarement, on observe des signes accompagnateurs, synonymes de gravité :

  • arrêt du transit intestinal ;
  • diminution de la tension artérielle ;
  • essoufflement ;
  • diminution du volume d'urines émis.

Causes d'augmentation de la lipasémie

L'augmentation de la lipasémie correspond le plus souvent à une maladie du pancréas ou bien à une atteinte transitoire (médicamenteuse).

Causes de pancréatite aiguë

La pancréatite aiguë nécessite bien souvent une prise en charge hospitalière. La cause d'une pancréatite aiguë peut être :

  • Lithiasique : la vésicule biliaire, située juste sous le foie, est le lieu de stockage de la bile qui sert à la digestion intestinale des graisses. Lorsque cette bile est sursaturée en cholestérol, il se forme des calculs biliaires appelés lithiases dans la vésicule. Ces lithiases gênent la contraction vésiculaire et le passage de la bile vers l'intestin. Cette obstruction se répercute sur le foie et le pancréas et elle est ainsi responsable de coliques hépatiques et/ou d'une pancréatite aiguë lithiasique.
  • Alcoolique : elle survient lors d'une prise excessive d'alcool, le plus souvent dans un contexte d'alcoolisation chronique. La toxicité de l'alcool agit directement sur le pancréas.
  • Post-opératoire : elle peut survenir après une chirurgie abdominale et/ou thoracique ou bien après une endoscopie digestive de type cholangiopancréatographie rétrograde endoscopique (CPRE).
  • Tumorale : une tumeur peut se situer sur le foie, les voies biliaires, la vésicule ou bien le pancréas lui-même (5 à 10 % des adénocarcinomes pancréatiques et 20 à 40 % en cas des tumeurs intracanalaires se révèlent par une pancréatite aiguë).
  • Iatrogène : essentiellement dans les suites d’une sphinctérotomie (ablation du sphincter d'Oddi), dans 1 à 10 % des cas selon les études.
  • Génétique : en particulier lorsque la pancréatite aiguë survient avant l’âge de 30 ans dans un contexte d’antécédents familiaux.

Il existe aussi certaines causes rares :

  • Hyperlipémie majeure : taux de cholestérol et autres lipides très élevé dans le sang.
  • Hyperparathyroïdie : fonctionnement anormalement intense des glandes parathyroïdes.
  • Cause infectieuse : par un virus (oreillons) ou parasitaire (ascaris).
  • Cause médicamenteuse : diurétique thiazidique, azathioprine, œstrogènes.
  • Cause congénitale : très rare.

Causes de pancréatite chronique

Certaines causes de pancréatite aiguë évoluent vers une pancréatite chronique :

  • Cause alcoolique : dans environ 80 % des cas.
  • Hypercalcémie : augmentation du taux de calcium dans le sang (supérieur à 3 mmol/L).
  • Hyperparathyroïdie.
  • Cause héréditaire : comme dans la mucoviscidose.
  • Cause auto-immune.
  • Cause obstructive : obstruction des canaux de drainage pancréatiques, par une tumeur le plus souvent.

La pancréatite chronique nécessite un suivi spécialisé par un hépato-gastro-entérologue.

Pour aller plus loin :