Sommaire

L’urée est une molécule provenant de la dégradation des protéines. L’insuffisance rénale représente la principale cause d’augmentation de son taux sanguin.

Faisons le point sur la production et l'élimination de l'urée dans notre organisme, et sur les pathologies qui peuvent y être liées.

Urée : définition et caractéristiques

L’urée est une molécule produite par le foie et provient de la dégradation des protéines. Eliminée dans les urines, elle représente la principale forme d’élimination des déchets azotés de l’organisme.

Le dosage sanguin de l’urée permet d’évaluer la fonction rénale. Il est également utile pour suivre l’efficacité de la dialyse rénale (dosage sanguin avant et après la dialyse).

Le taux sanguin d’urée augmente :

  • en cas d'insuffisance rénale aiguë ou chronique, toutes causes confondues ;
  • en cas de dégradation excessive (hypercatabolisme) des protéines ;
  • en cas d’alimentation très riche en protéines ;
  • en cas de déshydratation.

Le dosage de l’urée sanguine effectué de façon isolée renseigne assez peu sur l’état de la fonction rénale, car le taux sanguin d’urée dépend de l’alimentation. Il est donc tout à fait recommandé d’associer son dosage sanguin à celui de la créatinine.

Dosage de l'urée

Méthodes de dosage

Le dosage sanguin de l’urée requiert une simple prise de sang au pli du coude.

Le dosage de l’urée peut également se faire dans les urines. Le dosage s’effectue alors sur un recueil urinaire de 24 heures. Il permet de préciser la cause de l’insuffisance rénale (le rapport urée urinaire/urée sanguine est normalement supérieur à 10. Si ce rapport est inférieur à 10, le médecin peut orienter son diagnostic vers une insuffisance rénale organique).

Valeurs normales

Les concentrations normales de l'urée dans le sang sont :

  • chez l’homme : comprise entre 3 à 8,33 mmol/L soit 0,18 à 0.50 g/L ;
  • chez la femme : comprise entre 2,5 à 8.33 mmol/L soit 0,15 à 0,50 g/L.

Les concentrations normales de l'urée dans les urines sont :

  • chez le nouveau-né et le nourrisson:  comprise entre 2,5 à 66 mmol/24 h, soit 0,15 à 4 g/24 h ;
  • chez l’enfant jusqu'à 15 ans : comprise entre 66 à 330 mmol/24 h, soit 4 à 20 g/24 h ;
  • chez l’adulte : comprise entre 250 - 580 mmol/24 h,  soit 15 - 35 g/24 h.

Il existe des variations physiologiques de la concentration sanguine d’urée :

  • en fonction de l’âge : nourrisson (baisse de -30 %) ; adultes > 55ans (hausse de +20 %) ;
  • en fonction du sexe : plus élevée chez l’homme que chez la femme ;
  • au cours de la grossesse : diminution comprise de 50 % environ ;
  • en cas de régime hyperprotidique : augmentation de 50 à 80 % ;
  • au cours d’un jeûne prolongé : forte diminution.

L’augmentation du rapport peut être due :

  • à une diminution du flux sanguin rénal (pathologie cardiaque ou déshydratation) ;
  • à une alimentation riche en protéines.

Ce rapport peut être diminué :

  • en cas de pathologies hépatiques (diminution de la formation d'urée) ;
  • en cas de malnutrition.

Pour en savoir plus :

  • Les troubles du comportement alimentaire (TCA) peuvent se traduire entre autres par la perte d'appétit.
  • La présence de sang dans les urines, même si elle n’apparaît que sous forme d'un épisode isolé, est un symptôme qu'il ne faut pas négliger.
  • Les protéines jouent un rôle essentiel dans le corps : entretien des muscles et de la peau, fabrication des anticorps et de l'hémoglobine, digestion… Voici 10 aliments riches en protéines.

Ces pros peuvent vous aider