Sommaire

On connaît depuis longtemps la valeur ajoutée de l’exploration du corps humain grâce à la radiographie, au scanner ou encore à l'échographie.

Cependant, afin d'explorer le système digestif de plus près, on a souvent recours à deux examens impondérables que sont la coloscopie (examen du côlon) et la gastroscopie (examen de l'estomac). Intéressons-nous à ce dernier plus en détails.

Gastroscopie : dans quels cas ?

La gastroscopie est l'examen de référence pour explorer notre appareil digestif et plus précisément :

  • l’œsophage ;
  • l’estomac ;
  • le duodénum (le segment initial de l’intestin grêle).

Appelée également endoscopie digestive haute (car elle concerne le haut système digestif), la gastroscopie permet de diagnostiquer :

  • les ulcères de l'estomac ;
  • certaines lésions inflammatoires ;
  • les atteintes cancéreuses ;
  • les varices œsophagiennes.

Cet examen permet de détecter les anomalies de la paroi de l’œsophage, de l’estomac et du duodénum. Il permet de confirmer ou d’éliminer une hypothèse diagnostique et permet aussi de manière thérapeutique de :

  • retirer un corps étranger ;
  • exciser un polype (polypectomie) ;
  • contrôler un saignement, ligaturer des varices, cautériser un vaisseau, etc.

Déroulement de l’examen d'une gastroscopie

Afin de bien préparer l'examen et d'avoir un estomac complètement vide pour une exploration optimale, il convient de respecter les règles suivantes :

  • Le jour qui précède l’examen, pendre un souper léger.
  • Si votre examen est prévu avant midi, restez complètement à jeun à compter de minuit (aucune nourriture, aucun liquide sauf une gorgée d’eau si vous avez un médicament à prendre).
  • Si votre examen est prévu en après-midi (après 12h30), restez complètement à jeun à compter de 7 h le matin.

La gastroscopie ne dure en général pas plus de 5 à 10 minutes. L'examen se déroule ainsi :

  • Un endoscope est introduit par la bouche, après une anesthésie locale (un spray anesthésiant).
  • Le patient est installé, couché sur le côté gauche, parfois avec un cale-bouche afin de s'assurer que celle-ci reste bien ouverte.
  • D'éventuels prélèvements (biopsies) sont réalisés en cours d'examen si votre médecin le juge nécessaire.

Entre chaque patient, l'endoscope est désinfecté selon les recommandations en vigueur et l'ensemble des accessoires utilisés sont des instruments à usage unique. Cet examen n'est pas douloureux, tout juste désagréable.

Gastroscopie : effets indésirables

La gastroscopie étant un examen tout à fait courant et anodin, il est très rare que des complications surviennent. On notera toutefois certains effets indésirables dus à l'air insufflé dans l'estomac au cours de l'examen :

  • une sensation de ballonnement ;
  • des gaz ;
  • des renvois.

Dans des cas très exceptionnels, d'autres complications peuvent survenir :

  • une perforation ;
  • une hémorragie ;
  • un trouble cardiovasculaire ou respiratoire ;
  • une infection.

Devant tout effet anormal à la suite de l'examen de type douleurs abdominales ou crachats sanguinolents, contactez votre médecin de toute urgence ou rendez-vous aux urgences les plus proches de chez vous.

Il convient également d'attendre une demi-heure à une heure juste après l'examen pour ingérer toute forme de nourriture ou de liquide.

Aussi dans la rubrique :

Maladies de l'appareil digestif

Sommaire

Troubles et maladies du système digestif

Achalasie Calculs biliaires Maladie de Hirschsprung Maladie de Whipple Syndrome d'Ogilvie Hépatomégalie Comment soigner une colopathie naturellement Régime FODMAP Gastrite Comment soigner l'escherichia coli Varices oesophagiennes Traitement de l'intestin irritable Diverticule de l’oesophage Malabsorption du fer Calcul biliaire traitement naturel Traiter une colopathie fonctionnelle Hernie diaphragmatique Diverticule de Meckel Parasites intestinaux Fistule digestive : savoir la reconnaître et bien réagir Cholécystite Colite spasmodique Hépatite auto-immune Vermifuge humain Syndrome de Sadam Blanc de l'œil jaune Hépatite virale Amibiase Syndrome de l’intestin irritable Hernie hiatale Atrophie villositaire Maladie coeliaque Prolapsus rectal Fistule anale Colite ischémique Syndrome de Budd Chiari Péritonite Colite Éventration abdominale Maladie de Gilbert Adénolymphite mésentérique Hépatite toxique Lutter contre les reflux gastro-œsophagiens Kyste hydatique Cirrhose biliaire primitive Pancréatite aiguë Hypertension portale Gastrite nerveuse Cytolyse hépatique Reflux gastro-oesophagien Giardiase Intolérance au lactose Cirrhose du foie Atrésie de l'œsophage Cholangite Enterococcus faecalis Éviter les remontées acides après un repas Soigner une salmonellose Ulcère gastrique Maladie de Caroli Ascaris Syndrome de Barrett Bézoard Maladie de Crohn Ankylostomiase Colon irritable homéopathie Soigner une hernie hiatale naturellement Hernie de Bochdalek Traiter le reflux gastro- œsophagien Rectite Escherichia coli Dissoudre des calculs biliaires Sécheresse de la bouche Rectocolite hémorragique Encéphalopathie hépatique Bilharziose Infarctus mésentérique 6 réflexes pour éviter une intoxication alimentaire MICI Angiocholite Traiter un ténia ou ver solitaire Syndrome dysentérique Intoxication alimentaire Estomac irrité ? Arrêtez de fumer ! Réclamation si votre enfant est victime d'une intoxication alimentaire à la cantine Que faire en cas d’intoxication alimentaire ? Appendicite Angiome du foie Côlon irritable Soigner les vers intestinaux Spasme œsophagien Intolérance au glucose Insuffisance hépatique Occlusion intestinale Invagination Colopathes Diverticule colique Maladie de Chagas Anomalies de l’œsophage Intolérance au gluten Syndrome de Costen Lithiase salivaire Syndrome hépato-rénal Traiter l'helicobacter pylori Traitement du Clostridium difficile Clostridium Cysticercose Ventre qui gargouille : le syndrome de l'intestin irritable Stase stercorale Abcès anal Fissure anale Helicobacter pylori traitement naturel Soigner les ulcères gastriques Lavage d'estomac Soigner une gastrite Anti-acide Dyspepsie Gastrite chronique Dysenterie Traiter les oxyures Atrésie Hernie inguinale et crurale Mâchoire qui craque Syndrome de Mallory Weiss Oesophagite Typhoïde Hernie de la ligne blanche Stéatose hépatique Hernie ombilicale Glossodynie Dysenterie tropicale Choléra Parasitoses digestives Ulcère duodénal

Ces pros peuvent vous aider