Sommaire

Comme son nom l'indique, la chirurgie viscérale est une spécialité médicale qui s'intéresse aux interventions concernant les viscères, et plus particulièrement les organes du ventre et du bas-ventre.

Assez polyvalents, les praticiens de cette spécialité peuvent intervenir dans beaucoup d'opérations différentes, et même dans celles qu'on ne soupçonnait pas. On vous en dit plus.

Chirurgie viscérale : définition

La chirurgie digestive et viscérale concerne les interventions réalisées sur l'ensemble de la cavité abdominale dont les organes suivants : œsophage, estomac, foie, pancréas, vésicule biliaire, intestin grêle, colon, rectum et paroi abdominale.

Opérations de chirurgie viscérale les plus courantes

Les opérations les plus couramment réalisées en chirurgie viscérale et digestive sont :

  • l'ablation de la vésicule biliaire (cholécystectomie) ;
  • la résection du colon pour diverticulose ou pour tumeur ;
  • la résection du rectum pour tumeur ;
  • l'hépatectomie pour tumeur ;
  • l'ablation partielle ou totale du pancréas ;
  • l'occlusion intestinale ;
  • la splénectomie (ablation de la rate) ;
  • l'éventration post opératoire : hernie abdominale qui se développe sur un orifice acquis: une cicatrice chirurgicale le plus souvent ;
  • l'hernie inguinale ;
  • l'appendicite ;
  • les hémorroïdes.

Il est courant que les opérations de chirurgie viscérale comprennent également les interventions du champ endocrinien : glandes thyroïdes, parathyroïdes et surrénales.

Les techniques chirurgicales du domaine viscéral ou digestif impliquent, dans la majorité des cas, une savoir-faire moderne et avancé. Ainsi, les opérations sont le plus souvent réalisées par :

  • Cœlioscopie : à ventre fermé, on « gonfle » la cavité abdominale avec du dioxyde de carbone pour permettre l'introduction d'une caméra et de différents instruments par des mini-incisions.
  • La laparotomie qui consistait à ouvrir le ventre à l'aide d'une incision. Elle est de moins en moins pratiquée de nos jours. La cœlioscopie permet en effet une récupération beaucoup plus rapide du patient, une meilleure cicatrisation et un risque moindre d'infections post-opératoires.

Chirurgie viscérale : praticiens et collaborateurs

Comme dans beaucoup de spécialités hospitalières, la chirurgie viscérale et digestive est partie prenante d'un ensemble de collaborateurs d'autres spécialités.

Ainsi, s'il travaille surtout et le plus souvent en étroite collaboration avec le gastro-entérologue, le chirurgien va s'entourer également :

  • d'endocrinologues : médecins spécialistes de la prise en charge des maladies liées aux hormones, ou aux glandes ;
  • de psychologues ;
  • de diététiciens ;
  • de plusieurs spécialistes qui participent au bilan et au suivi pré-opératoire (infirmières, anesthésistes, etc.).

Aujourd'hui, la chirurgie viscérale et digestive a étendu son domaine d'intervention au domaine de la chirurgie bariatrique ou « chirurgie de l'obésité ». Ses interventions comprennent :

  • la pose d'anneaux gastriques ;
  • les sleeve gastrectomies (ablation d'une partie de l'estomac) ;
  • la réalisation de by-pass.

De nombreux chirurgiens digestifs sont joignables via les pages jaunes mais il est conseillé de respecter le parcours de soins et de contacter votre médecin généraliste afin d'identifier la spécialité vers laquelle votre problème de santé doit vous mener.

Ces pros peuvent vous aider