Sommaire

Le diverticule de Meckel correspond à une anomalie lors du développement du tube digestif de l’embryon. Cette anomalie est la plus fréquente des malformations congénitales du tube digestif.

Dans la grande majorité des cas, le diverticule de Meckel n’engendre aucun symptôme. Cependant, il peut parfois être à l’origine de complications potentiellement graves chez l’enfant. Ces complications peuvent exceptionnellement survenir chez l’adulte. Le point.

Définition du diverticule de Meckel

Chez l’embryon, le canal vitellin (ou canal omphalomésentérique) relie l’anse intestinale primitive (prémices du tube digestif) au sac vitellin (réserves de l’embryon) :

  • Entre la 6e et la 8e semaine de grossesse, le canal vitellin s’oblitère naturellement et se résorbe. La résorption est totale vers la 10e semaine de grossesse.
  • Le diverticule de Meckel résulte d’une résorption incomplète du canal vitellin à ce stade de la grossesse et correspond à un résidu de canal vitellin au niveau de l’intestin grêle.
  • Le diverticule de Meckel mesure environ 5 cm (de 1 à 11 cm). Son diamètre est souvent inférieur à celui de l’intestin, mais supérieur à celui de l’appendice.
  • Exceptionnellement (dans 0,5 % des cas), son diamètre peut atteindre 5 à 6 cm, les médecins qualifiant alors le diverticule de diverticule géant.

Le diverticule de Meckel peut parfois être attaché à d’autres structures : une structure fibreuse, l’ombilic ou d’autres structures abdominales.

Complications du diverticule de Meckel

Le diverticule de Meckel passe très souvent inaperçu car il ne provoque aucun symptôme. Cependant dans 2 à 3 % des cas, il est à l’origine de complications qui surviennent majoritairement avant l’âge de 2 ans, plus rarement chez le jeune adulte.

Les complications du diverticule de Meckel peuvent être divisées en trois catégories : les complications ulcéreuses et inflammatoires, les complications occlusives ou tumorales.

Complications ulcéreuses et inflammatoires du diverticule de Meckel

Les complications ulcéreuses et inflammatoires surviennent surtout chez l’adulte jeune, même si elles peuvent toucher les enfants :

  • Les ulcérations peptiques se manifestent par le développement d’un ulcère au niveau du diverticule, avec des douleurs abdominales et des hémorragies massives entraînant des rectorragies (saignements au niveau rectal). 
  • Le diverticule peut se perforer et son contenu peut s'étendre à tout l’abdomen. Les perforations peuvent résulter de l’ingestion de corps étrangers.
  • Les diverticulites sont des infections du diverticule moins fréquentes que les appendicites, mais donnant les mêmes symptômes (douleurs abdominales, troubles digestifs, fièvre). 
  • La dyspepsie meckelienne de l’enfant se matérialise par des crises douloureuses 1 h après les repas. 

Complications occlusives du diverticule de Meckel

Les complications occlusives du diverticule de Meckel touchent surtout les jeunes enfants, avant l’âge de 2 ans.

Ces complications peuvent être de 4 origines différentes :

  • L’intussusception ou invagination est la complication occlusive la plus fréquente. Le diverticule s’invagine dans une partie de l’intestin grêle.
  • Le volvulus correspond à une torsion d’anses intestinales.
  • Une occlusion intestinale peut être consécutive à l’accumulation de concrétions au niveau du diverticule de Meckel.
  • Le diverticule de Meckel peut être étranglé dans une hernie (inguinale, ombilicale, crurale, sciatique, lombaire).

Comme leur nom l’indique, ces complications provoquent une occlusion au niveau de l’intestin grêle qui s'accompagne de vomissements et de douleurs abdominales. Elles nécessitent une prise en charge urgente.

Complications tumorales du diverticule de Meckel

La survenue d’un phénomène de cancérisation au niveau du diverticule de Meckel est rare. Les tumeurs observées sont de plusieurs types : des tumeurs carcinoïdes le plus souvent ; des tumeurs stromales de type léiomyomes ou léiomyosarcomes ; des adénocarcinomes de manière exceptionnelle.

Diverticule de Meckel : diagnostic et traitement

Le diagnostic du diverticule de Meckel est basé sur des examens d’imagerie, prescrits lorsque le diverticule devient symptomatique et qu’une complication survient :

  • La radiographie de l’abdomen et l’échographie abdominale sont peu spécifiques. 
  • Le scanner ne permet pas de bien distinguer le diverticule de Meckel d’une anse intestinale.
  • L’entéroclyse est un examen radiologique utilisé spécifiquement pour étudier l’intestin grêle grâce à un produit de contraste.
  • Une scintigraphie au technétium permet de mettre en évidence le diverticule de Meckel. 
  • Une angiographie peut être utile en cas de suspicion de formes hémorragiques. 

Lorsque le diverticule de Meckel devient symptomatique et entraîne une complication, son traitement est chirurgical et consiste en l’ablation du diverticule :

  • Il est également retiré, en cas de découverte du diverticule au cours d’une appendicectomie, surtout si l'appendice ne semble pas en cause dans les symptômes du patient.
  • En fonction du type de complication du diverticule de Meckel, d’autres traitements peuvent être associés à la chirurgie (médicaments pour les douleurs abdominales, antibiotiques en cas d’infection, chimiothérapie en cas de complication tumorale...).

Aussi dans la rubrique :

Maladies de l'appareil digestif

Sommaire

Troubles et maladies du système digestif

Typhoïde Angiocholite Syndrome hépato-rénal 6 réflexes pour éviter une intoxication alimentaire Traiter les oxyures Soigner une hernie hiatale naturellement Achalasie Intolérance au lactose Vermifuge humain Cholangite Hépatite toxique Syndrome de Mallory Weiss Dysenterie tropicale Syndrome d'Ogilvie Maladie de Gilbert Diverticule colique Mâchoire qui craque Hernie hiatale Occlusion intestinale Cirrhose du foie Infarctus mésentérique Colon irritable homéopathie Syndrome de Barrett Traiter le reflux gastro- œsophagien Éventration abdominale Hépatomégalie Maladie de Whipple Ankylostomiase MICI Intolérance au glucose Maladie de Caroli Maladie de Chagas Angiome du foie Éviter les remontées acides après un repas Intolérance au gluten Hernie ombilicale Blanc de l'œil jaune Lavage d'estomac Péritonite Oesophagite Atrophie villositaire Fistule anale Traiter une colopathie fonctionnelle Stéatose hépatique Spasme œsophagien Comment soigner une colopathie naturellement Kyste hydatique Parasitoses digestives Diverticule de Meckel Choléra Diverticule de l’oesophage Clostridium Bilharziose Soigner une salmonellose Maladie coeliaque Que faire en cas d’intoxication alimentaire ? Syndrome de Costen Ulcère gastrique Syndrome de Sadam Comment soigner l'escherichia coli Intoxication alimentaire Maladie de Crohn Dissoudre des calculs biliaires Hernie diaphragmatique Réclamation si votre enfant est victime d'une intoxication alimentaire à la cantine Malabsorption du fer Colite ischémique Abcès anal Hernie inguinale et crurale Stase stercorale Cirrhose biliaire primitive Régime FODMAP Varices oesophagiennes Calcul biliaire traitement naturel Lutter contre les reflux gastro-œsophagiens Hernie de Bochdalek Cholécystite Fissure anale Syndrome dysentérique Hépatite auto-immune Sécheresse de la bouche Rectite Dyspepsie Soigner les ulcères gastriques Traiter un ténia ou ver solitaire Prolapsus rectal Hypertension portale Enterococcus faecalis Syndrome de Budd Chiari Colite spasmodique Ascaris Estomac irrité ? Arrêtez de fumer ! Helicobacter pylori traitement naturel Cytolyse hépatique Gastrite chronique Lithiase salivaire Dysenterie Calculs biliaires Hépatite virale Côlon irritable Parasites intestinaux Colopathes Soigner les vers intestinaux Ulcère duodénal Syndrome de l’intestin irritable Cysticercose Pancréatite aiguë Hernie de la ligne blanche Atrésie Insuffisance hépatique Anomalies de l’œsophage Gastrite Invagination Colite Amibiase Fistule digestive : savoir la reconnaître et bien réagir Glossodynie Appendicite Soigner une gastrite Encéphalopathie hépatique Reflux gastro-oesophagien Bézoard Traiter l'helicobacter pylori Anti-acide Traitement du Clostridium difficile Maladie de Hirschsprung Rectocolite hémorragique Ventre qui gargouille : le syndrome de l'intestin irritable Atrésie de l'œsophage Giardiase Gastrite nerveuse Escherichia coli Traitement de l'intestin irritable Adénolymphite mésentérique