Sommaire

L’adénolymphite mésentérique est une cause de douleurs abdominales, le plus souvent chez l’enfant, pouvant mimer une pathologie chirurgicale comme l’appendicite.

L’adénolymphite mésentérique correspond à une inflammation des tissus lymphatiques (ganglions) qui entourent le tube digestif, provoquant de la fièvre et des symptômes digestifs. Zoom sur l'adénolymphite mésentérique, ses causes et ses traitements.

Quelles sont les causes d’une adénolymphite mésentérique ?

L’adénolymphite mésentérique est une pathologie inflammatoire le plus souvent secondaire à une infection virale ou bactérienne de la sphère ORL (rhinopharyngite aiguë, otite…) ou respiratoire :

  • L’infection ORL cause un état inflammatoire pouvant se révéler à distance et pouvant augmenter le volume de certains ganglions abdominaux.
  • L’augmentation de la taille des ganglions comprime localement les structures digestives proches et entraîne les symptômes digestifs par atteinte locale.

Adénolymphite mésentérique : pathologie mal connue

Symptômes d'une adénolymphite mésentérique

Les arguments qui sont en faveur d’une adénolymphite mésentérique sont :

Adénolymphite mésentérique : comment confirmer le diagnostic ?

Le diagnostic d’adénolymphite mésentérique est un diagnostic difficile qui doit être réalisé par un médecin à la lumière des résultats des examens biologiques et radiologiques et après élimination des autres causes de douleurs abdominales.

Dans tous les cas, tout symptôme anormal ou inquiétant doit pousser à consulter un service médical d’urgence. Le diagnostic repose sur l’imagerie abdominale, échographie abdominale et scanner :

  • Ces examens permettent d’éliminer les autres diagnostics pouvant être grave ou nécessitant une prise en charge chirurgicale (comme une appendicite par exemple).
  • Ils visualiseront des adénopathies (ganglions augmentés de volume et inflammatoire) situés autour de la partie de l’intestin en cause.
  • Les examens biologiques confirmeront cette hypothèse diagnostique et permettront d’éliminer d’autres causes des douleurs abdominales.

Le diagnostic d’adénolymphite mésentérique peut être difficile et une surveillance hospitalière pourra être recommandée afin de s’assurer de la bonne évolution des symptômes.

Traitements d'une adénolymphite mésentérique

Le traitement de l’adénolymphite mésentérique est le plus souvent symptomatique, c’est-à-dire qu’il consiste à soulager les symptômes par l’utilisation d’antidouleurs et de médicaments destinés à faire baisser la fièvre.

Un traitement spécifique de l’infection en cause sera également mis en place, par exemple par antibiotiques, en cas d’infection bactérienne. Ce traitement sera orienté par l’examen clinique du médecin et par les différents prélèvements et examens réalisés.

Enfin, une surveillance rapprochée sera associée à ce traitement. En effet, les symptômes doivent s’amender rapidement pour confirmer le diagnostic de l’adénolymphite mésentérique. En cas d’aggravation ou de stagnation des symptômes, une autre prise en charge sera à mettre en place. Des examens pourront être à nouveau réalisés.

Aussi dans la rubrique :

Maladies de l'appareil digestif

Sommaire

Troubles et maladies du système digestif

Syndrome de Costen 6 réflexes pour éviter une intoxication alimentaire Gastrite chronique Bilharziose Syndrome de Budd Chiari Cholangite Comment soigner l'escherichia coli Régime FODMAP Ulcère duodénal Éventration abdominale Colopathes Adénolymphite mésentérique Traiter le reflux gastro- œsophagien Sécheresse de la bouche Intolérance au glucose Hernie de la ligne blanche Pancréatite aiguë Soigner les vers intestinaux Hépatite virale Lavage d'estomac Malabsorption du fer Varices oesophagiennes Colite ischémique Soigner une gastrite Typhoïde Estomac irrité ? Arrêtez de fumer ! Hépatite auto-immune Ulcère gastrique Kyste hydatique Hernie ombilicale Fistule digestive : savoir la reconnaître et bien réagir Amibiase Fistule anale Hépatomégalie Atrésie Cirrhose du foie Syndrome de l’intestin irritable Comment soigner une colopathie naturellement Syndrome de Mallory Weiss Dyspepsie Infarctus mésentérique Diverticule de l’oesophage Ankylostomiase Mâchoire qui craque Maladie de Whipple Occlusion intestinale Dissoudre des calculs biliaires Réclamation si votre enfant est victime d'une intoxication alimentaire à la cantine Encéphalopathie hépatique Prolapsus rectal Traiter l'helicobacter pylori Clostridium Éviter les remontées acides après un repas Angiocholite Anomalies de l’œsophage Soigner une hernie hiatale naturellement Maladie de Caroli Achalasie Traitement du Clostridium difficile Colite Reflux gastro-oesophagien Maladie de Gilbert Fissure anale Syndrome d'Ogilvie Hernie inguinale et crurale Dysenterie tropicale Hypertension portale Hépatite toxique Helicobacter pylori traitement naturel Maladie de Crohn Glossodynie Cholécystite Angiome du foie Côlon irritable Maladie de Chagas Spasme œsophagien Maladie coeliaque Cysticercose Anti-acide Intolérance au gluten Traiter un ténia ou ver solitaire Oesophagite Enterococcus faecalis Soigner les ulcères gastriques Diverticule colique Soigner une salmonellose Calculs biliaires Appendicite Invagination Syndrome dysentérique Syndrome de Sadam Calcul biliaire traitement naturel Syndrome de Barrett Colite spasmodique Intolérance au lactose Que faire en cas d’intoxication alimentaire ? Hernie de Bochdalek Dysenterie Colon irritable homéopathie Giardiase MICI Blanc de l'œil jaune Diverticule de Meckel Gastrite nerveuse Gastrite Parasitoses digestives Stase stercorale Atrophie villositaire Intoxication alimentaire Parasites intestinaux Hernie hiatale Stéatose hépatique Abcès anal Choléra Lithiase salivaire Bézoard Traiter une colopathie fonctionnelle Rectocolite hémorragique Lutter contre les reflux gastro-œsophagiens Maladie de Hirschsprung Traitement de l'intestin irritable Escherichia coli Cytolyse hépatique Ventre qui gargouille : le syndrome de l'intestin irritable Ascaris Hernie diaphragmatique Vermifuge humain Cirrhose biliaire primitive Péritonite Syndrome hépato-rénal Insuffisance hépatique Atrésie de l'œsophage Traiter les oxyures Rectite