Sommaire

On estime qu’environ 10 % de la population serait touchée par le syndrome de Sadam. Il concerne le plus souvent les femmes entre 20 et 40 ans.

De quoi s’agit-il exactement ? On vous explique les causes du syndrome de Sadam et comment y remédier.

Syndrome de Sadam : qu’est-ce que c’est ?

Aussi appelé syndrome de Costen, le syndrome de Sadam (pour syndrome algodysfonctionnel de l’appareil manducateur) désigne un dysfonctionnement musculosquelettique de l’articulation temporo-mandibulaire :

  • celle-ci relie la mâchoire inférieure à l’os temporal du crâne ;
  • elle permet à la mâchoire de bouger de droite à gauche et de haut en bas sans à-coup ;
  • elle a donc un rôle crucial dans le fait de parler, de déglutir et de mastiquer.

Causes du syndrome de Sadam

Chez les personnes atteintes d’un syndrome de Sadam, l’articulation temporo-mandibulaire n’est pas directement touchée, mais elle dysfonctionne à cause d’une hypercontraction des muscles environnants.

Celle-ci est favorisée par le stress, la crispation des mâchoires (on parle de bruxisme), l’obstruction nasale chronique et la perte de molaires (ou de prémolaires) qui peut modifier la manière dont les mâchoires se ferment.

Syndrome de Sadam : quels symptômes ?

Les personnes atteintes du syndrome de Sadam ressentent des douleurs au niveau de la mâchoire (et plus particulièrement dans la zone de l’articulation temporo-mandibulaire). Ils peuvent aussi éprouver :

  • une difficulté à ouvrir la bouche, avec des bruits de craquements ;
  • des céphalées ;
  • une diminution de la perception des sons (on parle d’hypoacousie) ;
  • des bourdonnements dans les oreilles, la sensation d’avoir les oreilles bouchées ;
  • des douleurs au niveau du cou ;
  • des douleurs dentaires et faciales ;
  • et parfois même des manifestations physiques plus éloignées de la sphère buccale, comme des douleurs dans le dos, les cervicales, des troubles de l’équilibre ou encore des vertiges.

Que faire en cas de syndrome de Sadam ?

Pour venir à bout du syndrome de Sadam, la prise en charge doit être pluridisciplinaire et concerner dentistes, médecins généralistes, kinésithérapeutes ou encore chirurgiens.

Le traitement à suivre comprend :

  • le soulagement de la douleur (avec la prise d’antalgiques ou d’anti-inflammatoires au besoin) ;
  • le rétablissement d’une occlusion stable, c’est-à-dire d’une fermeture correcte de la mâchoire (auprès d’un dentiste) ;
  • une rééducation des muscles et de l’articulation temporo-mandibulaire ;
  • le remplacement des dents manquantes (si c’est l’origine du problème) ;
  • ou encore la prise en charge du stress (relaxation, méditation, yoga, mais aussi prise de médicaments de type anxiolytique).

Aussi dans la rubrique :

Maladies de l'appareil digestif

Sommaire

Troubles et maladies du système digestif

Angiocholite Maladie coeliaque Atrésie de l'œsophage Ulcère gastrique Intolérance au gluten Gastrite chronique Maladie de Whipple Estomac irrité ? Arrêtez de fumer ! Maladie de Crohn Traiter un ténia ou ver solitaire Ventre qui gargouille : le syndrome de l'intestin irritable Escherichia coli Comment soigner une colopathie naturellement Lutter contre les reflux gastro-œsophagiens Insuffisance hépatique Hernie de la ligne blanche Enterococcus faecalis Hépatomégalie Mâchoire qui craque Stéatose hépatique Malabsorption du fer Traitement du Clostridium difficile Anomalies de l’œsophage Gastrite Éviter les remontées acides après un repas Ascaris Soigner une hernie hiatale naturellement Rectocolite hémorragique Varices oesophagiennes Calcul biliaire traitement naturel Spasme œsophagien Colite ischémique Occlusion intestinale Colite spasmodique Bézoard Gastrite nerveuse Sécheresse de la bouche Syndrome de Barrett Intoxication alimentaire Adénolymphite mésentérique Prolapsus rectal Traiter l'helicobacter pylori Diverticule de l’oesophage Hépatite auto-immune Soigner les ulcères gastriques Intolérance au lactose Atrophie villositaire Rectite Dysenterie tropicale Cirrhose du foie Traiter une colopathie fonctionnelle Amibiase Diverticule de Meckel Soigner une salmonellose Encéphalopathie hépatique Angiome du foie Péritonite Hernie inguinale et crurale MICI Syndrome de Sadam Colite Soigner les vers intestinaux Oesophagite Éventration abdominale Blanc de l'œil jaune Appendicite Intolérance au glucose Clostridium Cholécystite Lavage d'estomac Fistule digestive : savoir la reconnaître et bien réagir Infarctus mésentérique Bilharziose Hernie diaphragmatique Cysticercose Traiter le reflux gastro- œsophagien Giardiase Hypertension portale Fissure anale Lithiase salivaire Traiter les oxyures Atrésie Typhoïde Syndrome de l’intestin irritable Hernie hiatale Achalasie 6 réflexes pour éviter une intoxication alimentaire Syndrome de Budd Chiari Dyspepsie Traitement de l'intestin irritable Comment soigner l'escherichia coli Syndrome d'Ogilvie Cholangite Calculs biliaires Parasites intestinaux Que faire en cas d’intoxication alimentaire ? Hépatite virale Choléra Cytolyse hépatique Dysenterie Glossodynie Parasitoses digestives Reflux gastro-oesophagien Abcès anal Pancréatite aiguë Helicobacter pylori traitement naturel Régime FODMAP Colopathes Syndrome hépato-rénal Stase stercorale Soigner une gastrite Maladie de Hirschsprung Syndrome de Mallory Weiss Côlon irritable Anti-acide Réclamation si votre enfant est victime d'une intoxication alimentaire à la cantine Cirrhose biliaire primitive Maladie de Gilbert Vermifuge humain Syndrome dysentérique Hépatite toxique Diverticule colique Colon irritable homéopathie Maladie de Caroli Ulcère duodénal Dissoudre des calculs biliaires Syndrome de Costen Hernie de Bochdalek Fistule anale Maladie de Chagas Kyste hydatique Ankylostomiase Hernie ombilicale Invagination