Sommaire

Le plexus solaire est un tissu nerveux situé dans l'abdomen. Il appartient au système nerveux dit périphérique autonome.

Le système nerveux humain est réparti selon deux entités : le système nerveux central correspondant au cerveau et à la moelle épinière ; et périphérique que sont les nerfs. L'adjectif solaire provient de sa forme étendue, en soleil.

Le point sur le plexus solaire dans notre article.

Plexus solaire : qu'est-ce que c'est ?

Le système nerveux périphérique permet l'échange d'informations entre les centres nerveux centraux et les organes.

Plexus nerveux

Les nerfs du corps humain naissent de ganglions nerveux situés tout au long de la moelle épinière par ramification :

  • de chaque ganglion nerveux naît une racine nerveuse ;
  • les racines nerveuses fusionnent pour former des troncs nerveux ;
  • les troncs nerveux se redivisent en faisceaux nerveux puis en nerfs à destination des muscles, articulations et organes du corps humain.

L'ensemble de ce réseau nerveux forme plusieurs plexus, chacun à destination d'une partie du corps humain :

  • plexus cervical, du cou ;
  • plexus brachial, du bras ;
  • plexus lombaire, tout au long du dos ;
  • plexus solaire, à destination des organes du ventre ;
  • plexus sacral, région du sacrum ;
  • plexus pudendal, pour les organes génitaux ;
  • plexus coccygien (coccyx).

Système nerveux autonome

Les plexus nerveux répondent à deux types de système en fonction de leur destination :

  • système nerveux autonome : à destination des organes dont le fonctionnement nécessite une autonomie : le système digestif (plexus solaire), le cœur, les muscles de la respiration... ;
  • système nerveux somatique : pour les nerfs moteurs, à destination des muscles des membres notamment et les nerfs sensitifs.

Le plexus solaire est le plus grand plexus du système nerveux autonome.

Rôle du plexus solaire

L'actualité médicale octroie au système nerveux digestif une fonction de deuxième cerveau.

Anatomie du plexus solaire

Le plexus solaire est situé dans le ventre, à hauteur des 12ème vertèbre dorsale et 1ère vertèbre lombaire, en arrière de l'estomac.

Le plexus solaire s'organise autour de trois paires de ganglions nerveux :

  • ganglions cœliaques, au contact de l'artère du même nom : le tronc cœliaque (branche de l'aorte abdominale) ;
  • ganglions mésentériques supérieurs, voisins de l'artère mésentérique supérieure (à destination de l'intestin) ;
  • ganglions aortico-rénaux.

Comme tous les autres plexus, les ganglions nerveux du plexus solaire reçoivent des branches nerveuses et en distribuent.

Les branches nerveuses afférentes sont :

  • les nerfs appelés splanchniques, traversant le diaphragme ;
  • le nerf vague, provenant de l’œsophage ;
  • les nerfs sensitifs abdominaux.

Les branches nerveuses efférentes donnent naissance à des plexus secondaires, à destination des organes abdominaux :

  • le plexus diaphragmatique inférieur ;
  • le plexus cœliaque, à destination de l'estomac, du pancréas, de l'intestin, de la rate et du foie ;
  • les plexus mésentériques supérieur et inter-mésentérique, à destination respectivement du pancréas, de l'intestin et du côlon et rectum ;
  • le plexus surrénal, irrigant les glandes surrénales et les uretères ;
  • le plexus spermatique ou utéro-ovarien ;
  • les plexus rénaux.

Intelligence et plexus solaire

Le réseau nerveux de notre abdomen comprend 200 millions de neurones qui veillent à la digestion.

Les scientifiques s'y intéressent aujourd'hui de près. Le système nerveux abdominal pourrait avoir un lien étroit avec nos émotions.

Ainsi, la sérotonine, neurotransmetteur produit à 95 % par notre cerveau digestif, est impliquée dans des fonctions corporelles importantes :

  • régulation du cycle circadien : rythme veille-éveille orchestrant les sécrétions et fonctionnements organiques ;
  • hémostase, permettant la coagulation du sang ;
  • mobilité intestinale ;
  • émotivité : stress, anxiété, dépression voir même les phobies et autres maladies neuro-psychiatriques.

On utilise aujourd'hui les médicaments sérotoninergiques comme anti-dépresseurs : Prozac® , Deroxat®, Seropram®, Zoloft®, Effexor®...

Certains chercheurs aimeraient développer de nouveaux traitements utilisant cette cible, pour des maladies comme Parkinson.

Une autre tendance scientifique est porteuse d'espoir : celle des quelque cent mille milliards de bactéries intestinales dont l’activité influencerait notre personnalité et nos choix.

Ces pros peuvent vous aider