Sommaire

Une lithiase salivaire correspond à l’obstruction du canal excréteur de salive par un calcul. Elle peut advenir à tout âge, plus fréquemment après 30 ans.

Le point dans notre article.

Définition de la lithiase salivaire

Les glandes salivaires, annexées à la cavité buccale, produisent environ un litre de salive par jour.

On compte trois paires de glandes salivaires :

  • les glandes parotides : les plus grosses, situées en dessous et en avant des oreilles ;
  • les glandes sublinguales : sous la langue ;
  • les glandes submandibulaires : sous la mandibule (mâchoire).

Les calculs sont le plus souvent faits de sels de calcium.

L’origine des lithiases est méconnue, bien que le tabagisme et les antécédents familiaux et personnels lithiasiques soient souvent retrouvés.

Lithiase salivaire : les symptômes

La lithiase salivaire est le plus souvent découverte de manière fortuite, lors de la réalisation d’un panoramique dentaire par exemple, ou bien au cours d’une complication de type infectieuse.

Lire l'article Ooreka

Une hernie salivaire, petite tuméfaction douloureuse de la glande, peut être visible au niveau de l’orifice salivaire. Elle s’accompagne d’une sensation de pesanteur et de tension. À la fin du repas, un jet de salive soulage la glande concernée qui reprend une taille normale.

Ces épisodes de tuméfaction récidivent de plus en plus souvent, rythmés par les repas. Nets au début de l’évolution, ces épisodes sont moins typiques avec le temps, la loge restant tendue même entre les repas.

La douleur intense précédant le jet de salive se nomme colique salivaire.

Les complications infectieuses sont bruyantes. Elles peuvent concerner :

  • le canal salivaire : sialodochite ;
  • le plancher buccal antérieur : périsialodochite ;
  • la glande : sialadénite.

Les symptômes sont les suivants :

  • douleur vive, irradiant vers l’oreille ;
  • fièvre souvent élevée ;
  • difficulté à avaler ou dysphagie ;
  • salivation intense ou hypersialorrhée ;
  • émission de pus à la pression digitale de la glande ;
  • plus rarement, trismus : contraction involontaire et prolongée des muscles de la mâchoire (rendant l'ouverture de la bouche impossible), concernant surtout la périsialodochite.

Il n’y a pas d’urgence à la prise en charge d’une lithiase salivaire. En revanche, en cas de négligence et en l’absence de traitement, l’infection peut gagner toute la région de la gorge et engager le pronostic vital.

Traitement d'une lithiase salivaire

Les examens d’imagerie permettent de poser le diagnostic et d’évaluer, le cas échéant, la gravité de l’infection.

Le principe du traitement est l’extraction du calcul, si possible sous anesthésie locale, sinon générale. En fonction de la taille du calcul, la technique employée est variable :

  • calcul ≤ 3 mm : sialendoscopie (endoscopie du canal salivaire) ;
  • calcul > 4 mm et < 8 mm : sialendoscopie ± lithotripsie ;
  • calcul > 8 mm : petite chirurgie endobuccale.

Les antalgiques simples et antispasmodiques sont efficaces sur la colique salivaire. En cas d’infection, un traitement antibiotique est requis, souvent par amoxicilline ou macrolides.

La prise en charge d’une affection des glandes salivaires nécessite la consultation d’un chirurgien maxillo-facial ou stomatologue.

Aussi dans la rubrique :

Maladies de l'appareil digestif

Sommaire

Troubles et maladies du système digestif

Que faire en cas d’intoxication alimentaire ? Maladie de Hirschsprung Insuffisance hépatique Anomalies de l’œsophage Traiter une colopathie fonctionnelle Cholangite Syndrome dysentérique Hernie inguinale et crurale 6 réflexes pour éviter une intoxication alimentaire Réclamation si votre enfant est victime d'une intoxication alimentaire à la cantine Colite Dyspepsie Giardiase Helicobacter pylori traitement naturel Intolérance au lactose Bilharziose Gastrite Colon irritable homéopathie Varices oesophagiennes Bézoard Clostridium Parasites intestinaux Éviter les remontées acides après un repas Dysenterie Cysticercose Soigner une gastrite Occlusion intestinale Lithiase salivaire Traiter un ténia ou ver solitaire Maladie de Chagas Rectite Typhoïde Fistule digestive : savoir la reconnaître et bien réagir Maladie de Gilbert Stéatose hépatique Maladie de Caroli Mâchoire qui craque Traitement du Clostridium difficile Escherichia coli Achalasie Comment soigner l'escherichia coli Comment soigner une colopathie naturellement Kyste hydatique Pancréatite aiguë Colite spasmodique Fissure anale Appendicite Choléra Enterococcus faecalis Syndrome de Budd Chiari Fistule anale Blanc de l'œil jaune MICI Vermifuge humain Hépatomégalie Syndrome hépato-rénal Cirrhose biliaire primitive Syndrome de Mallory Weiss Ventre qui gargouille : le syndrome de l'intestin irritable Atrophie villositaire Sécheresse de la bouche Maladie coeliaque Oesophagite Intoxication alimentaire Maladie de Crohn Spasme œsophagien Gastrite nerveuse Hépatite virale Calculs biliaires Côlon irritable Prolapsus rectal Lavage d'estomac Encéphalopathie hépatique Traiter l'helicobacter pylori Ascaris Dysenterie tropicale Syndrome de l’intestin irritable Ulcère gastrique Soigner une hernie hiatale naturellement Colopathes Intolérance au glucose Diverticule de l’oesophage Hernie de la ligne blanche Ulcère duodénal Calcul biliaire traitement naturel Hernie de Bochdalek Syndrome de Barrett Dissoudre des calculs biliaires Soigner une salmonellose Anti-acide Diverticule colique Atrésie de l'œsophage Syndrome d'Ogilvie Hypertension portale Diverticule de Meckel Cytolyse hépatique Malabsorption du fer Soigner les vers intestinaux Traiter les oxyures Syndrome de Costen Angiocholite Régime FODMAP Hernie hiatale Hernie diaphragmatique Atrésie Infarctus mésentérique Colite ischémique Gastrite chronique Syndrome de Sadam Maladie de Whipple Cirrhose du foie Rectocolite hémorragique Traitement de l'intestin irritable Intolérance au gluten Amibiase Soigner les ulcères gastriques Traiter le reflux gastro- œsophagien Glossodynie Estomac irrité ? Arrêtez de fumer ! Angiome du foie Abcès anal Cholécystite Ankylostomiase Adénolymphite mésentérique Éventration abdominale Hernie ombilicale Reflux gastro-oesophagien Invagination Péritonite Stase stercorale Hépatite toxique Parasitoses digestives Lutter contre les reflux gastro-œsophagiens Hépatite auto-immune