Sommaire

La maladie de Caroli est une pathologie congénitale rare affectant les voies biliaires situées à l'intérieur du foie. Faisons le point sur cette maladie qui peut se manifester à tout âge.

Le foie

Article

Lire l'article Ooreka

Qu’est-ce que la maladie de Caroli ?

Description de la maladie de Caroli

La maladie de Caroli doit son nom au médecin Jacques Caroli, qui fut le premier à étudier cette maladie en 1958. Avec environ 250 cas recensés dans le monde, la maladie de Caroli est une affection rare qui touche le foie, et plus particulièrement les voies biliaires. Situées à l'intérieur du foie, celles-ci sont des canaux qui récupèrent la bile synthétisée par le foie pour la transporter vers le duodénum (partie de l’intestin grêle) afin de faciliter la digestion. Lors de la maladie de Caroli, ces voies se retrouvent dilatées, c'est-à-dire que leur volume et leur calibre augmentent. Ce phénomène s'explique notamment par la présence de kystes, des cavités qui se forment au sein d'un organe ou d'un tissu. Si cette maladie est de nature congénitale (présente dès la naissance), elle peut néanmoins se manifester à tout âge et pourrait être plus fréquente chez la femme que chez l'homme.

Lire l'article Ooreka

Cause de la maladie de Caroli

La cause exacte de la maladie de Caroli n'est pas encore connue. Néanmoins, les études scientifiques sur cette maladie suggèrent une origine génétique, c'est-à-dire qu'elle pourrait être liée à une altération d'un ou plusieurs gènes.

Symptômes de la maladie de Caroli

Les premiers symptômes de la maladie de Caroli apparaissent généralement entre 5 et 20 ans. Caractérisée par la présence de kystes au niveau des voies biliaires, cette maladie se manifeste par différents troubles, dont notamment :

  • L'apparition d’angiocholites de façon répétitive, c'est-à-dire la survenue d'infections bactériennes de la bile et des voies biliaires, pouvant entraîner des cholangites, des inflammations des voies biliaires ;
  • De la fièvre et des douleurs, provoqués par les angiocholites ;
  • De l'ictère, plus connu sous le terme de jaunisse, qui se manifeste par une coloration jaune de la peau et du fond de l'œil ;
  • La lithiase biliaire, c'est-à-dire l’apparition de calculs biliaires, des corps solides qui se forment dans la vésicule et les voies biliaires ;
  • Des coliques biliaires, qui sont provoquées par la lithiase biliaire et qui se traduisent par des crises de douleurs aiguës ;
  • Des épisodes de pancréatites, qui sont également liés à la lithiase biliaire et qui correspondent à des inflammations du pancréas.

On distingue parfois la maladie de Caroli du syndrome de Caroli. En effet, certains patients peuvent présenter d'autres symptômes dont le développement d'une fibrose hépatique. Causée par l'inflammation du foie, cette dernière correspond à une altération du processus de cicatrisation du foie, qui peut engendrer de graves complications comme la cirrhose. Cette maladie provoque des dégâts irréversibles au niveau du foie.

Lire l'article Ooreka

Comment diagnostiquer et traiter la maladie de Caroli ?

Diagnostic de la maladie de Caroli

La maladie de Caroli peut être diagnostiquée grâce à des techniques d'imagerie médicale telles que la cholangiographie, qui permet d'observer spécifiquement la vésicule et les voies biliaires. Afin de confirmer le diagnostic, ces examens par imagerie peuvent être complétés par une biopsie du foie, c'est-à-dire par le prélèvement d'un fragment de cet organe à des fins d'analyse.

Traitements de la maladie de Caroli

Le choix du traitement va dépendre de plusieurs paramètres dont la gravité et la localisation de l'affection, ainsi que l'état et l'âge du patient. Parmi ces traitements, on retrouve notamment :

  • La prise d’antibiotiques ;
  • La prise d’acide ursodésoxycholique, un acide biliaire présent naturellement dans la bile ;
  • La mise en place d’un drainage biliaire, qui consiste à évacuer la bile ;
  • La chirurgie avec la pratique d'une hépatectomie partielle, c'est-à-dire l’ablation d’une partie du foie.

Aussi dans la rubrique :

Maladies de l'appareil digestif

Sommaire

Troubles et maladies du système digestif

Colite spasmodique Amibiase Dysenterie tropicale Hernie diaphragmatique Diverticule de Meckel Maladie de Gilbert Maladie de Chagas Bilharziose Mâchoire qui craque Soigner les vers intestinaux Syndrome de Sadam Hernie de Bochdalek Colon irritable homéopathie Malabsorption du fer Comment soigner l'escherichia coli Éviter les remontées acides après un repas Cirrhose biliaire primitive Calculs biliaires Colite ischémique Rectocolite hémorragique Dyspepsie Lavage d'estomac Intolérance au lactose Ulcère gastrique Maladie de Caroli Sécheresse de la bouche Dissoudre des calculs biliaires Soigner une hernie hiatale naturellement Syndrome dysentérique Soigner une salmonellose Dysenterie Réclamation si votre enfant est victime d'une intoxication alimentaire à la cantine Angiocholite Infarctus mésentérique Hépatomégalie Rectite Vermifuge humain Syndrome de Mallory Weiss Péritonite Maladie coeliaque Fistule anale Gastrite Traitement du Clostridium difficile Intolérance au glucose Gastrite chronique Traitement de l'intestin irritable Atrésie Invagination MICI Syndrome de l’intestin irritable Lithiase salivaire Diverticule de l’oesophage Hépatite auto-immune Cholécystite Helicobacter pylori traitement naturel Abcès anal Syndrome de Barrett Prolapsus rectal Enterococcus faecalis Syndrome hépato-rénal Glossodynie Angiome du foie Hernie inguinale et crurale Maladie de Crohn Intolérance au gluten Cysticercose Colite Encéphalopathie hépatique Traiter l'helicobacter pylori Hépatite toxique Atrophie villositaire Fissure anale Parasites intestinaux Giardiase Cytolyse hépatique Diverticule colique Comment soigner une colopathie naturellement Hernie ombilicale Parasitoses digestives Varices oesophagiennes Appendicite Hernie hiatale Maladie de Whipple Colopathes Anti-acide Hépatite virale Syndrome d'Ogilvie Choléra Typhoïde Lutter contre les reflux gastro-œsophagiens Traiter un ténia ou ver solitaire Calcul biliaire traitement naturel Cirrhose du foie Atrésie de l'œsophage Insuffisance hépatique Éventration abdominale Stase stercorale Traiter le reflux gastro- œsophagien Traiter les oxyures Ascaris Intoxication alimentaire Estomac irrité ? Arrêtez de fumer ! 6 réflexes pour éviter une intoxication alimentaire Cholangite Oesophagite Kyste hydatique Hypertension portale Pancréatite aiguë Occlusion intestinale Syndrome de Budd Chiari Ulcère duodénal Soigner une gastrite Anomalies de l’œsophage Côlon irritable Reflux gastro-oesophagien Ventre qui gargouille : le syndrome de l'intestin irritable Adénolymphite mésentérique Régime FODMAP Spasme œsophagien Fistule digestive : savoir la reconnaître et bien réagir Ankylostomiase Gastrite nerveuse Hernie de la ligne blanche Blanc de l'œil jaune Que faire en cas d’intoxication alimentaire ? Clostridium Achalasie Stéatose hépatique Escherichia coli Syndrome de Costen Maladie de Hirschsprung Traiter une colopathie fonctionnelle Bézoard Soigner les ulcères gastriques