Sommaire

La bile est un fluide de couleur jaune-verdâtre produit par les cellules constituant le foie, les hépatocytes, essentiel à la digestion des aliments et à la détoxification de notre organisme.

Après sa fabrication, elle est recueillie par de petits canaux (les canalicules) débouchant sur de plus grands (les canaux biliaires), qui l'acheminent jusqu'au duodénum, la première partie de l'intestin grêle.

Notre organisme produit en permanence de la bile, pour une quantité totale de 500 ml à 1 litre chaque jour ! La moitié environ est stockée au sein de la vésicule biliaire, notamment au cours de la période de jeûne de la nuit. Découvrons-en plus sur sa nature et sur les pathologies qui la concernent.

Composition de la bile

La bile est un mélange de plusieurs éléments :

  • une grande proportion d'eau : 97,5 % ;
  • des sels biliaires, fabriqués à partir du cholestérol ;
  • des pigments biliaires, issus notamment de la destruction de l'hémoglobine des globules rouges :
    • la bilirubine, de couleur jaune-marron, qui confère leur couleur aux urines et aux selles ;
    • la biliverdine, de couleur verte.
  • du cholestérol ;
  • des phospholipides, qui permettent notamment de solubiliser le cholestérol ;
  • des sels minéraux sous forme d'ions : sodium, bicarbonates, potassium, calcium, chlore...

Quel est le rôle de la bile pour l'organisme ?

La bile joue plusieurs rôle au sein de l'organisme :

  • Elle intervient dans la digestion des graisses, grâce à la présence des sels biliaires.
  • Elle assure l'élimination des déchets. L'excès de cholestérol est par exemple évacué par la bile, ainsi que la bilirubine, toxique pour l'organisme. Elle permet en outre d'éliminer les médicaments, mais également l'alcool ou les drogues.
  • Elle permet de maintenir le duodénum à un pH adapté.

Quelles maladies liées à bile ?

Cholestase : mauvais écoulement de la bile

La cholestase se produit lorsque la bile ne peut plus s'écouler normalement ; elle entraîne une jaunisse (la bilirubine passe dans le sang et confère à la peau et aux muqueuses une teinte jaunâtre), une décoloration des selles, et des démangeaisons.

Elle peut être liée à la présence d'un obstacle au niveau des canaux qui acheminent la bile :

  • il s'agit le plus souvent d'un calcul biliaire, sorte de petit caillou qui se forme au sein de la vésicule biliaire, de taille trop importante pour passer vers l'intestin ;
  • le développement d'une tumeur au sein des voies biliaires, ou au niveau des organes environnants, qui vient comprimer les canaux en se développant.

Elle peut également être liée à un défaut de production de la bile par les cellules du foie, en cas d'hépatite ou de cirrhose. En fonction de son origine, le traitement repose sur la prescription de médicaments, le recours à une intervention chirurgicale ou à une endoscopie biliaire : un tube flexible est inséré par la bouche jusqu'aux voies biliaires, pour éliminer un calcul par exemple.

Infection de la bile : angiocholite

L'angiocholite est liée à une infection de la bile :

  • Elle se traduit par une douleur vive au niveau de l'hypocondre droit, à la survenue de fièvre et d'une jaunisse.
  • Les microbes responsables sont le plus souvent des bactéries provenant du tube digestif, comme Escherichia coli, Proteus, Klebsiella, ou des entérocoques.
  • Elle peut se produire lorsque la bile stagne dans les voies biliaires, à cause d'un obstacle comme évoqué précédemment.

La situation est particulièrement grave car la personne touchée peut faire un choc septique, situation où le pronostic vital est engagé. Le principal traitement repose sur l'administration d'antibiotiques par voie intraveineuse.