Sommaire

Le syndrome de Mallory-Weiss appartient aux causes des hémorragies digestives hautes, c’est-à-dire aux saignements de la partie supérieure de l’appareil digestif. Selon l’importance de l’hémorragie, les symptômes sont variables. Plusieurs facteurs de risque sont bien identifiés. Le traitement en urgence est indispensable pour déterminer l’origine de l’hémorragie et la stopper rapidement.  

Qu'est-ce que le syndrome de Mallory-Weiss ?

Le syndrome de Mallory-Weiss correspond à une hémorragie digestive. Une hémorragie digestive est un saignement du tube digestif ou de ses annexes (voies biliaires, voies pancréatiques). Deux types d’hémorragies digestives sont distingués :

  • les hémorragies digestives hautes, dont l’origine se situe avant l’angle entre le duodénum et le jéjunum ;
  • les hémorragies digestives basses, dont l’origine se situe après cet angle.
Lire l'article Ooreka

Le syndrome de Mallory-Weiss est l’une des causes des hémorragies digestives hautes. Plusieurs autres causes d’hémorragies digestives hautes existent :

  • la rupture de varices de l’œsophage ou de l’estomac ;
  • un ulcère gastrique ou duodénal, cause la plus fréquente ;
  • une érosion de la muqueuse gastroduodénale (infection, ulcères de stress) ;
  • une œsophagite liée à un reflux ;
  • une tumeur maligne de l’œsophage ou de l’estomac ;
  • des hémobilies (hémorragies au niveau des voies biliaires) ;
  • des wirsungorragies (hémorragies au niveau des voies pancréatiques) ;
  • des lésions vasculaires ;
  • des syndromes hémorragiques (hémorragies survenant au niveau de différents organes dont l’appareil digestif).
Lire l'article Ooreka

Symptômes du syndrome de Mallory-Weiss

Le syndrome de Mallory-Weiss survient après une phase de vomissements répétés qui peut avoir différentes origines. En fonction de l’importance de l’hémorragie, les symptômes peuvent être plus ou moins importants.

Il s'agit d'une hémorragie bien visible, marquée par :

  • une hématémèse : vomissements sanglants, à ne pas confondre avec des crachats sanglants ;
  • un méléna : émission par l’anus de sang noir, digéré et d’odeur fétide ;
  • une rectorragie, plus rare pour une hémorragie digestive haute, correspondant à l’émission par l’anus de sang rouge non digéré.

L'autre symptôme majeur est l’absence d’émission de sang mais des symptômes indicateurs d’une hémorragie : une anémie (diminution du taux d’hémoglobine dans le sang) ; un malaise brutal ou un choc hémorragique. 

En revanche, certains symptômes constituent des signes de gravité du syndrome de Mallory-Weiss :

  • une rectorragie, signe d’une hémorragie importante ;
  • une accélération du pouls au-delà de 110 pulsations par minute ;
  • une pression artérielle en dessous de 8 ;
  • des troubles de la conscience, un coma, une confusion ;
  • une respiration rapide, des sueurs, des marbrures cutanées ;
  • une personne fragile ou sous traitement anticoagulant.

Diagnostic du syndrome de Mallory-Weiss

Le syndrome de Mallory-Weiss peut toucher les hommes comme les femmes, à tous les âges. Le diagnostic d’hémorragie digestive haute est posé devant les symptômes caractéristiques. Pour confirmer le diagnostic, le médecin s’appuie sur différents examens :

  • un interrogatoire du patient (antécédents, douleurs, vomissements, une infection digestive ; prise de médicaments) ;
  • une auscultation du patient (prise du pouls et de la tension artérielle) ;
  • des analyses sanguines (NFS numération formule sanguine et bilan de coagulation sanguine) pour détecter l’anémie ;
  • une endoscopie oeso-gastro-duodénale essentielle pour déterminer l’origine de l’hémorragie, souvent réalisée après l’hospitalisation du patient ;
  • un angioscanner en cas d’hémorragie massive pour localiser l’hémorragie. 

Ces différents examens permettent de confirmer l’existence d’une hémorragie digestive haute puis de déterminer son origine, par exemple un syndrome de Mallory-Weiss.

Traitement du syndrome de Mallory-Weiss

Le syndrome de Mallory-Weiss, comme toutes les hémorragies digestives, impose une hospitalisation immédiate du patient. En effet, ces hémorragies peuvent être mortelles si elles ne sont pas prises en charge rapidement.

Dès l’arrivée à l’hôpital, la prise en charge vise à stabiliser l’état du patient, prévenir les complications et traiter l’hémorragie :

  • une surveillance de la fonction respiratoire et des paramètres vitaux (pouls, tension artérielle) ; 
  • des analyses sanguines et un groupage sanguin pour une éventuelle transfusion sanguine ;
  • des perfusions de plasma pour compenser les pertes liées à l’hémorragie (remplissage vasculaire) ;
  • le traitement de l’origine des vomissements qui ont causé le syndrome de Mallory-Weiss. 

Aussi dans la rubrique :

Maladies de l'appareil digestif

Sommaire

Troubles et maladies du système digestif

Colite ischémique Comment soigner l'escherichia coli Maladie de Caroli Hernie ombilicale Angiocholite Maladie de Whipple Blanc de l'œil jaune Lithiase salivaire Côlon irritable Dysenterie tropicale Infarctus mésentérique Que faire en cas d’intoxication alimentaire ? Encéphalopathie hépatique Syndrome d'Ogilvie Syndrome de Barrett Oesophagite Fistule anale Syndrome de Mallory Weiss Intolérance au lactose Gastrite Pancréatite aiguë Helicobacter pylori traitement naturel Achalasie Amibiase Kyste hydatique Hernie hiatale Syndrome dysentérique Intolérance au gluten 6 réflexes pour éviter une intoxication alimentaire Clostridium Calcul biliaire traitement naturel Varices oesophagiennes Anomalies de l’œsophage Syndrome de Costen Ventre qui gargouille : le syndrome de l'intestin irritable Syndrome de Sadam Maladie de Gilbert Syndrome hépato-rénal Péritonite Hépatite toxique Traitement de l'intestin irritable Traiter les oxyures Hernie inguinale et crurale Parasitoses digestives Calculs biliaires Intolérance au glucose Syndrome de l’intestin irritable Soigner une salmonellose Cholangite Stéatose hépatique Gastrite chronique Lutter contre les reflux gastro-œsophagiens Colite Angiome du foie Hépatite auto-immune Atrésie de l'œsophage Colopathes Enterococcus faecalis Vermifuge humain Estomac irrité ? Arrêtez de fumer ! Traiter un ténia ou ver solitaire Diverticule colique Mâchoire qui craque Soigner une hernie hiatale naturellement Insuffisance hépatique Spasme œsophagien Soigner les vers intestinaux Ankylostomiase MICI Réclamation si votre enfant est victime d'une intoxication alimentaire à la cantine Atrophie villositaire Occlusion intestinale Soigner une gastrite Gastrite nerveuse Traitement du Clostridium difficile Hépatite virale Soigner les ulcères gastriques Hypertension portale Lavage d'estomac Fissure anale Cysticercose Hernie diaphragmatique Ascaris Ulcère duodénal Stase stercorale Cirrhose du foie Hépatomégalie Sécheresse de la bouche Colon irritable homéopathie Maladie de Crohn Anti-acide Reflux gastro-oesophagien Glossodynie Maladie de Hirschsprung Traiter l'helicobacter pylori Traiter le reflux gastro- œsophagien Maladie coeliaque Escherichia coli Syndrome de Budd Chiari Comment soigner une colopathie naturellement Dyspepsie Régime FODMAP Appendicite Prolapsus rectal Cirrhose biliaire primitive Rectite Diverticule de Meckel Dissoudre des calculs biliaires Traiter une colopathie fonctionnelle Abcès anal Rectocolite hémorragique Bézoard Dysenterie Parasites intestinaux Adénolymphite mésentérique Typhoïde Maladie de Chagas Hernie de la ligne blanche Diverticule de l’oesophage Cytolyse hépatique Éviter les remontées acides après un repas Fistule digestive : savoir la reconnaître et bien réagir Colite spasmodique Giardiase Intoxication alimentaire Ulcère gastrique Éventration abdominale Cholécystite Invagination Malabsorption du fer Atrésie Hernie de Bochdalek Choléra Bilharziose