Sommaire

Présents naturellement sur la peau ou les muqueuses, les staphylocoques ne sont pas dangereux. Néanmoins, quand ces bactéries infectent une blessure mal nettoyée ou sont en contact avec des personnes fragilisées, elles peuvent être responsables d'infections graves. Ces infections sont soignées à l'aide de puissants médicaments antibiotiques. Toutefois, certains staphylocoques deviennent de plus en plus résistants à ces traitements, il faut donc trouver de nouvelles pistes thérapeutiques.

Qu'est ce qu'un staphylocoque ?

Les staphylocoques sont des bactéries. Ce sont des micro-organismes invisibles à l’œil nu. Les bactéries sont présentes tout autour de nous (dans la terre, l'air, l'eau) : on dit qu'elles sont ubiquitaires. Si la plupart d’entre elles sont inoffensives, certaines peuvent être pathogènes pour l'homme et provoquer des maladies. Les staphylocoques représentent une catégorie de bactéries susceptibles d'être nuisibles, voire dangereuses, pour l'homme. Ces micro-organismes se retrouvent essentiellement chez l'homme et les animaux à sang chaud : ils sont leur « réservoir naturel ». 

Des dizaines d’espèces de staphylocoques

Les staphylocoques représentent une famille de bactéries. On compte plusieurs dizaines d'espèces différentes de staphylocoques, parmi lesquelles on trouve :

  • le staphylococcus aureus ou staphylocoque doré, qui est le plus redoutable ;
  • le staphylococcus epidermis, très présent sur la peau ;
  • le staphylococcus saprophyticus, responsable d'infections urinaires chez les jeunes femmes ;
  • le staphylococcus hyicus, responsable d'infections chez l'animal.

Quels problèmes de santé engendrent les staphylocoques ?

Si la plupart des staphylocoques sont inoffensifs, certains, notamment le staphylocoque doré, peuvent engendrer de graves infections.

Infections cutanées : cas de surinfection de plaies

Les staphylocoques peuvent se multiplier et envahir des plaies mal nettoyées. Ils sont alors responsables de panaris ou de folliculite (inflammation de follicules de la peau). Les plaies sont alors suppurantes, c'est-à-dire remplies de pus.

Infections des muqueuses : la sphère ORL

Les staphylocoques peuvent parfois être responsables de certaines infections de la sphère ORL (oto-rhino-laryngologie) comme les otites (inflammations de l'oreille) ou les angines (inflammations de la gorge).

Infections intestinales : l'intoxication alimentaire

Le staphylocoque doré peut se trouver dans les eaux souillées ou se développer sur des aliments. Il est responsable d'une toxi-infection alimentaire : il libère des entérotoxines (substances toxiques pour le corps et particulièrement pour les cellules de l'intestin) qui déclenchent de violentes réactions comme des diarrhées ou des vomissements.

Infections généralisées : empoisonnement du sang

Quand les staphylocoques envahissent la circulation sanguine, ils peuvent s'attaquer à un ou plusieurs organes et provoquer leur défaillance. On parle alors de septicémie (sepsis) ou d’état infectieux généralisé (c'est la complication la plus grave des infections). C'est une urgence vitale qu'il faut prendre en charge rapidement.

En France, selon la société de réanimation de langue française, au moins 180 000 personnes, à tous les âges de la vie, seraient victimes d’un sepsis chaque année. De son côté, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) estime à près de 30 millions le nombre de personnes atteintes de sepsis chaque année, et à près de 6 millions le nombre de décès (et 50 % des survivants auront des séquelles cognitives ou développeront prématurément un état démentiel selon plusieurs études internationales).

Cette gravité du sepsis n’est pas liée à l’infection elle-même, mais plutôt à un diagnostic trop souvent tardif et une importante hétérogénéité dans la prise en charge des patients.

Syndrome du choc toxique : en hausse ces dernières années

Le syndrome du choc toxique correspond à un ensemble de symptômes provoqués par une infection à staphylocoques. Il provoque de fortes fièvres et une hypotension. Chez les femmes, l’utilisation prolongée de tampons hygiéniques est parfois à l’origine de l’apparition de ce syndrome.

Staphylocoques : facteurs de risques et population à risque

En général, les personnes dont le système immunitaire est affaibli sont plus susceptibles d'être infectées et d’avoir des problèmes de santé que les autres. Le staphylocoque doré, quant à lui, affecte particulièrement les personnes hospitalisées. Ses nombreux modes de transmission et sa résistance aux antibiotiques font de lui un germe particulièrement redoutable.

En revanche, certaines huiles essentielles (HE de citronnier et de sapin notamment), en nébulisation, réduisent les risques d'infections nosocomiales et éliminent les germes aériens plus efficacement qu'une désinfection standard.

Quels sont les modes de transmission ?

Les staphylocoques peuvent entrer dans l'organisme par trois grandes portes d'entrée :

  • alimentaire : la contamination se fait par ingestion d'aliments ou d'eau contaminée ;
  • inter-humaine : d’un individu à l’autre, la contamination peut se faire au contact d'une plaie infectée ;
  • via un matériel médical contaminé comme un cathéter contaminé par exemple.

Quels traitements et quels moyens de prévention contre les staphylocoques ?

Les infections à staphylocoques sont soignées au moyen d’une cure d'antibiotiques. Malheureusement, certains staphylocoques, notamment le staphylocoque doré, deviennent résistants et plusieurs cures successives sont parfois nécessaires au traitement.

Afin de se prémunir de toute infection à staphylocoques, quelques règles d'hygiène peuvent éviter la contamination :

  • se laver systématiquement les mains plusieurs fois par jour ;
  • éviter de boire de l'eau souillée ;
  • nettoyer soigneusement toutes les plaies.

Et, au moindre doute, il est recommandé de consulter un médecin.

Ces pros peuvent vous aider