Sommaire

Le syndrome hépato-rénal (SHR) constitue un ensemble de signes cliniques révélant une grave insuffisance rénale. Ce syndrome apparaît dans un contexte particulier : les patients sont atteints d'insuffisance hépatique avec cirrhose en stade terminal. Avant l'avènement des greffes, le diagnostic était souvent très réservé. Le développement des transplantations et l'amélioration des traitements médicaux permettent aujourd'hui d'obtenir de réelles chances de guérison.

Qu'est-ce que le syndrome hépato-rénal ?

Le syndrome hépato-rénal est un ensemble de symptômes révélant une altération grave de la fonction rénale. Ce syndrome touche essentiellement les patients dont les fonctions hépatiques sont profondément touchées. On dit que ces patients ont développé une défaillance hépato-cellulaire avec cirrhose et avec ascite, c'est-à-dire avec formation et accumulation de liquide dans l'abdomen. Le syndrome hépato-rénal est une évolution grave de cet état de dysfonctionnement hépatique.

Les différents types de syndrome hépato-rénal

On définit 2 types de syndrome hépato-rénal.

Le syndrome hépato-rénal de type 1

Le syndrome hépato-rénal de type 1 est un syndrome de type aigu. Les signes cliniques apparaissent très tôt. Ce syndrome fait suite à des conditions particulières comme des hémorragies, une infection, une intervention chirurgicale ou une ponction d'ascite. Il s'agit en sorte d'une décompensation rapide.

Le syndrome hépato-rénal de type 2

L'apparition du syndrome hépato-rénal de type 2 est bien plus lente et insidieuse que le type 1. La fonction rénale est touchée peu à peu. Cependant le syndrome hépato-rénal de type 2 peut se transformer rapidement en syndrome hépato-rénal de type 1.

Quels sont les symptômes du syndrome hépato-rénal ?

Les symptômes du syndrome hépato-rénal sont divers :

  • Symptômes liés à l'insuffisance rénale : dans le syndrome hépato-rénal, le rein de ne peut plus jouer son rôle de filtre, il s'ensuit une diminution du débit de filtration des glomérules (unités du rein filtrant le sang), la formation d’œdème et une vasoconstriction des vaisseaux du rein (rétrécissement des vaisseaux).
  • Symptômes liés à l'insuffisance cardiaque : l'insuffisance rénale provoque une vasodilatation des viscères, et donc une augmentation du débit sanguin et une hypotension artérielle.
  • Symptômes liés à l'insuffisance hépatique : l'insuffisance hépato-cellulaire provoque souvent un ictère, lié à la libération de bilirubine ou des troubles de la coagulation sanguine, une fatigue et une sensibilité accrues aux infections.

Comment diagnostique-t-on un syndrome hépato-rénal ?

Le diagnostic se fait sur 3 critères majeurs :

  • Le profil du patient qui est atteint d'une maladie chronique du foie avec hypertension portale et insuffisance hépatique.
  • Le tableau clinique qui montre un débit de filtration glomérulaire diminué, un taux de créatinine élevé. Les analyses sanguines sont donc très importantes.
  • Le diagnostic se fait par élimination des autres causes probables comme une infection ou la prescription de médicaments néphrotoxiques.

Traitement du syndrome hépato-rénal

Pendant longtemps, le traitement n'était pas très efficace et l'espérance de vie très limité (environ 1 mois). Le développement des greffes a permis un bond important dans le traitement du syndrome hépato-rénal. La transplantation hépatique est le seul traitement efficace. Cependant, la greffe devant être souvent réalisée en urgence, le pronostic vital est souvent engagé. Il existe des traitements permettant aux patients d'attendre la transplantation. Les traitements à base de vasoconstricteurs permettent de maintenir le patient avant la greffe et d'augmenter les chances de réussite de la greffe en aidant le taux de créatinine à descendre.

Prévention d'un syndrome hépato-rénal

La prévention d'un syndrome hépato-rénal passe par plusieurs protocoles à respecter chez les patients souffrant de cirrhose. Il faut impérativement éviter qu'une situation comme une infection ou une ponction d'ascite déclenche un syndrome hépato-rénal. Dans le traitement des hémorragies, une antibiothérapie doit être mise en place, un remplissage systématique par perfusion d'albumine doit être effectué lors de ponction d'ascite et il faut éviter l'emploi des diurétiques.

Pronostic d'un syndrome hépato-rénal

Le pronostic d'un syndrome hépato-rénal est lié tout d'abord à l'état général du patient. Le stade de la maladie est important, ainsi que le type de syndrome hépato-rénal (1 ou 2) car le premier stade est souvent synonyme d'urgence vitale. La réponse au traitement joue également un rôle dans le pronostic du syndrome hépato-rénal.

Lire l'article Ooreka

Aussi dans la rubrique :

Maladies de l'appareil digestif

Sommaire

Troubles et maladies du système digestif

Syndrome de Sadam Lavage d'estomac Syndrome de l’intestin irritable Syndrome de Budd Chiari Lutter contre les reflux gastro-œsophagiens Hépatite toxique Cholangite Cirrhose biliaire primitive Éviter les remontées acides après un repas Syndrome d'Ogilvie Colon irritable homéopathie Dissoudre des calculs biliaires Gastrite nerveuse Ventre qui gargouille : le syndrome de l'intestin irritable Cholécystite Parasitoses digestives Spasme œsophagien Helicobacter pylori traitement naturel Ulcère gastrique Syndrome hépato-rénal Syndrome de Barrett Diverticule de l’oesophage Fissure anale Dysenterie Enterococcus faecalis Atrésie de l'œsophage Calcul biliaire traitement naturel Rectocolite hémorragique Intolérance au gluten Soigner les ulcères gastriques Bilharziose Oesophagite Stéatose hépatique Diverticule colique Angiocholite Cirrhose du foie Maladie de Gilbert Maladie de Caroli Mâchoire qui craque Soigner une salmonellose Soigner une gastrite Colite Hépatite virale Pancréatite aiguë Intoxication alimentaire Syndrome dysentérique Comment soigner l'escherichia coli Comment soigner une colopathie naturellement Glossodynie Rectite Blanc de l'œil jaune Bézoard Fistule anale Varices oesophagiennes Hernie diaphragmatique Atrophie villositaire Soigner une hernie hiatale naturellement Insuffisance hépatique Maladie coeliaque Hépatomégalie Traiter le reflux gastro- œsophagien 6 réflexes pour éviter une intoxication alimentaire Hernie de Bochdalek Occlusion intestinale Dyspepsie Choléra Parasites intestinaux Soigner les vers intestinaux Hernie inguinale et crurale Estomac irrité ? Arrêtez de fumer ! Abcès anal Calculs biliaires Anti-acide Cytolyse hépatique Intolérance au glucose Typhoïde Maladie de Hirschsprung Maladie de Crohn Ulcère duodénal Colite ischémique Maladie de Chagas Achalasie Angiome du foie Amibiase Cysticercose Colopathes MICI Prolapsus rectal Hernie ombilicale Fistule digestive : savoir la reconnaître et bien réagir Traitement du Clostridium difficile Traitement de l'intestin irritable Infarctus mésentérique Vermifuge humain Ascaris Diverticule de Meckel Traiter une colopathie fonctionnelle Gastrite Encéphalopathie hépatique Reflux gastro-oesophagien Malabsorption du fer Escherichia coli Côlon irritable Lithiase salivaire Hépatite auto-immune Maladie de Whipple Hernie hiatale Giardiase Traiter l'helicobacter pylori Dysenterie tropicale Traiter les oxyures Kyste hydatique Atrésie Sécheresse de la bouche Que faire en cas d’intoxication alimentaire ? Régime FODMAP Traiter un ténia ou ver solitaire Ankylostomiase Invagination Péritonite Adénolymphite mésentérique Syndrome de Costen Réclamation si votre enfant est victime d'une intoxication alimentaire à la cantine Colite spasmodique Syndrome de Mallory Weiss Hypertension portale Appendicite Éventration abdominale Clostridium Gastrite chronique Hernie de la ligne blanche Intolérance au lactose Anomalies de l’œsophage Stase stercorale