Sommaire

Le syndrome de Budd Chiari est une affection rare mais grave, due à l'obstruction des veines du foie. Il en existe plusieurs formes, aux présentations cliniques variables. Faisons le point ensemble.

Syndrome de Budd Chiari : de quoi s'agit-il ?

Tout d'abord, rappelons qu'un syndrome se définit par l'ensemble de signes ou symptômes en rapport avec un état pathologique donné, dont le regroupement permet d'orienter le diagnostic.

Caractéristiques du foie

Le foie, le plus gros organe du corps humain, est traversé par environ 1,4 litre de sang par minute. Les veines sus-hépatiques quittent le foie et rejoignent la veine cave inférieure (VCI) permettant de drainer le sang qui ne contient plus d'oxygène. L'obstruction de ce système de drainage (thrombose des veines hépatiques) provoque une myriade de symptômes constituant le syndrome de Budd Chiari primitif.

Survenue d'une thrombose veineuse

La thrombose veineuse survient en général quand il existe une association de facteurs favorisants la formation de thrombus (caillot) :

  • syndromes myéloprolifératifs ;
  • prise de contraceptifs œstro-progestatif ;
  • anomalie des facteurs de coagulation ;
  • maladie de Behcet ;
  • colites inflammatoires.

Signes cliniques liés au syndrome de Budd Chiari

Les signes cliniques peuvent être très variables allant d'une forme asymptomatique à des formes fulminantes en fonction de la rapidité d'installation de la thrombose et du nombre de veines atteintes.

L'obstruction des veines peut provoquer une douleur en regard du foie (hypochondre droit), de l'ascite, une hypertension portale, jusqu'à une nécrose des territoires du foie obstrués, liée à l'interruption de la perfusion sanguine.

En fonction de la vitesse et du degré d'obstruction veineuse, le syndrome peut être aigu ou chronique. Le Budd Chiari aigu est caractérisé par une douleur importante, de la fièvre, de l'ascite et des modifications des marqueurs du foie sur la prise de sang (augmentation des transaminases et baisse du TP).

La forme fulminante peut provoquer une insuffisance hépatique mortelle. La forme chronique n'entraîne ni douleur, ni modifications biologiques importantes, mais de l'ascite et une hypertension portale sont présentes. 

Syndrome de Budd Chiari : pronostic et traitement

Le diagnostic peut se faire grâce à des examens d'imagerie tels que l'échographie-Doppler, le scanner ou l'IRM. L'évolution spontanée du syndrome de Budd-Chiari est de mauvais pronostic (sans traitement, la survie au delà de 3 ans est de moins de 10 %) Une forme fulminante entraîne le décès du patient si celui-ci ne reçoit pas de greffe hépatique en urgence.

Le traitement repose sur la correction des facteurs ayant favorisé la thrombose et la prescription d'un traitement anti-coagulant. Les veines hépatiques peuvent être re-perméabilisées par radiologie interventionnelle.

Le TIPS peut également être efficace, il s'agit de mettre en communication directe le système veineux de la veine porte avec la veine cave. Ainsi, le foie ne reçoit plus le sang de la veine porte. Enfin, en cas d'échec de ces traitements, une greffe de foie est envisagée.

Aussi dans la rubrique :

Maladies de l'appareil digestif

Sommaire

Troubles et maladies du système digestif

Régime FODMAP Hernie diaphragmatique Ventre qui gargouille : le syndrome de l'intestin irritable Kyste hydatique Atrésie Ulcère gastrique Estomac irrité ? Arrêtez de fumer ! Syndrome de Budd Chiari Maladie de Crohn Rectocolite hémorragique Ulcère duodénal Hernie hiatale Maladie de Gilbert Hypertension portale Encéphalopathie hépatique Oesophagite Cholangite Traiter le reflux gastro- œsophagien Invagination Dysenterie tropicale Occlusion intestinale Dysenterie Cirrhose du foie Intoxication alimentaire Anti-acide Malabsorption du fer MICI Stase stercorale Que faire en cas d’intoxication alimentaire ? Anomalies de l’œsophage Traitement du Clostridium difficile Éviter les remontées acides après un repas Côlon irritable Pancréatite aiguë Soigner les vers intestinaux Syndrome de Barrett Fistule digestive : savoir la reconnaître et bien réagir Éventration abdominale Maladie coeliaque Hernie ombilicale Typhoïde Lithiase salivaire Parasites intestinaux Comment soigner l'escherichia coli Maladie de Hirschsprung Fistule anale Maladie de Caroli Gastrite Syndrome dysentérique Calculs biliaires Traiter les oxyures Colite ischémique Enterococcus faecalis Vermifuge humain Adénolymphite mésentérique Réclamation si votre enfant est victime d'une intoxication alimentaire à la cantine Abcès anal Traiter l'helicobacter pylori Sécheresse de la bouche Angiocholite Soigner une gastrite Stéatose hépatique Parasitoses digestives Dyspepsie Lavage d'estomac Blanc de l'œil jaune Syndrome de Costen Traiter une colopathie fonctionnelle Colite Prolapsus rectal Achalasie Soigner une hernie hiatale naturellement Intolérance au glucose Dissoudre des calculs biliaires Diverticule de l’oesophage Cytolyse hépatique Reflux gastro-oesophagien Fissure anale Syndrome de Mallory Weiss Hépatomégalie Intolérance au gluten Helicobacter pylori traitement naturel Spasme œsophagien Péritonite Giardiase Ankylostomiase Cirrhose biliaire primitive Bézoard Varices oesophagiennes Amibiase Bilharziose Glossodynie Comment soigner une colopathie naturellement Diverticule de Meckel Intolérance au lactose Soigner une salmonellose Syndrome de l’intestin irritable Rectite Hernie inguinale et crurale 6 réflexes pour éviter une intoxication alimentaire Calcul biliaire traitement naturel Syndrome hépato-rénal Insuffisance hépatique Cholécystite Diverticule colique Hépatite toxique Syndrome de Sadam Traitement de l'intestin irritable Hernie de Bochdalek Atrésie de l'œsophage Traiter un ténia ou ver solitaire Mâchoire qui craque Syndrome d'Ogilvie Angiome du foie Hernie de la ligne blanche Hépatite auto-immune Colon irritable homéopathie Colite spasmodique Colopathes Atrophie villositaire Maladie de Chagas Clostridium Appendicite Soigner les ulcères gastriques Escherichia coli Hépatite virale Choléra Infarctus mésentérique Lutter contre les reflux gastro-œsophagiens Ascaris Maladie de Whipple Gastrite nerveuse Gastrite chronique Cysticercose