Sommaire

Le syndrome de Barrett ou œsophage de Barrett désigne une anomalie de la muqueuse de l’œsophage. Favorisée par le reflux gastro-œsophagien chronique, elle expose à un risque accru de cancer de l’œsophage. Voici tout ce qu'il faut savoir sur cette pathologie.

Syndrome de Barrett : définition

L’œsophage de Barrett, ou muqueuse de Barrett, ou encore endobrachyœsophage, est une anomalie de la muqueuse œsophagienne caractérisée par sa transformation en une muqueuse glandulaire de type intestinal. C'est un état précancéreux, qui augmente le risque de développer un cancer de l’œsophage par rapport à la population générale.

Métaplasie de l’œsophage

La muqueuse œsophagienne est tapissée d'une couche de cellules appelée épithélium, revêtement situé sur toutes les muqueuses et dont l'aspect varie selon la localisation et le rôle de la muqueuse. En temps normal, l'épithélium œsophagien est de type malpighien, constitué de plusieurs couches cellulaires de forme pavimenteuse et très soudées entre elles.

La muqueuse œsophagienne peut être altérée par la survenue de reflux gastro-œsophagiens (passage du contenu gastrique dans l’œsophage), physiologique chez tous les individus, mais qui chez certaines personnes est fréquent et prolongé.

Lorsqu'elles sont soumises à des agressions de façon chronique, les cellules de l'épithélium œsophagien se transforment et prennent l'aspect de celles que l'on trouve au niveau de la muqueuse glandulaire de l'intestin, de forme cylindrique. Cette transformation est appelée métaplasie, les cellules ont une structure normale mais elles se trouvent dans une zone inhabituelle.

Évolution de l’œsophage de Barrett

En l'absence de traitement, l’œsophage de Barrett évolue vers la dysplasie, modification de l'aspect de la cellule par rapport aux cellules environnantes. Plus la cellule est anormale, plus la dysplasie est dite de haut grade.

La dysplasie de haut grade est à haut risque de développer un adénocarcinome de l’œsophage, cancer du tissu glandulaire.

Symptômes liés au syndrome de Barrett

L’œsophage de Barrett ne provoque pas de symptômes à proprement parler mais souvent, il est accompagné d'un certain nombre de signes en rapport avec un reflux gastro-œsophagien ou des complications du reflux :

  • reflux gastro-œsophagien, se traduisant par une brûlure ascendante derrière le sternum ou par des remontées acides qui se déclenchent en position allongée ou lorsque l'on se baisse, par exemple, pour faire ses lacets ;
  • nausées, éructations ;
  • douleurs gastriques (reflux, ulcère) ;
  • difficultés pour avaler (dysphagie) en cas d'obstacle au passage des aliments (œsophagite).

Certains facteurs sont reconnus comme favorisant le développement de l’œsophage de Barrett : un reflux gastro-œsophagien chronique, l'œsophage de Barrett est très souvent associé à une hernie hiatale, la consommation d'alcool, le tabagisme ou l'obésité.

Syndrome de Barrett : diagnostic et traitement

L’œsophage de Barrett est recherché chez les personnes présentant un reflux gastro-œsophagien chronique mais aussi lors de toute endoscopie digestive haute quelle qu'en soit l'indication.

Le diagnostic est réalisé par endoscopie digestive haute, c'est un examen qui consiste à introduire une sonde équipée d'une caméra, par le nez ou la bouche, et qui vient explorer les parois de l’œsophage. Des biopsies sont pratiquées afin d'analyser l'aspect de la muqueuse  au microscope.

Le traitement vise, au stade d’œsophage de Barrett, à prévenir la formation de dysplasies :

  • un traitement médicamenteux du reflux gastro-œsophagien à base d'inhibiteurs de la pompe à protons et d'anti-H2 qui régulent la production d'acide au niveau de l'estomac ;
  • un traitement chirurgical anti-reflux en cas de hernie hiatale associée (fundoplicature de Nissen).

Au stade de dysplasie, le traitement est basé sur la destruction de la muqueuse anormale, par endoscopie :

  • ablation par radiofréquence (destruction par un courant électrique de haute fréquence) ;
  • résection muqueuse endoscopique (ablation de la muqueuse) ;
  • thérapie photodynamique (destruction des cellules anormales par la lumière, après les avoir traitées par un médicament photosensibilisant) ;
  • électrocoagulation (destruction des cellules par un courant électrique) ;
  • coagulation au plasma argon (destruction des cellules par du courant électrique de haute fréquence associé à un gaz appelé argon).

En cas d'atteinte d'une grande région ou de nombreuses zones, une œsophagectomie peut être discutée, c'est une ablation chirurgicale d'une partie ou de la totalité de l’œsophage.

Dans tous les cas, une surveillance régulière par endoscopie est indispensable, afin de contrôler l'efficacité du traitement médicamenteux et d'identifier la formation de dysplasies, de planifier un traitement adapté et ainsi, de prévenir la transformation en adénocarcinome.

Aussi dans la rubrique :

Maladies de l'appareil digestif

Sommaire

Troubles et maladies du système digestif

Prolapsus rectal Traitement de l'intestin irritable Lutter contre les reflux gastro-œsophagiens Cholangite Traiter l'helicobacter pylori Estomac irrité ? Arrêtez de fumer ! Typhoïde Bilharziose Soigner une salmonellose Soigner les vers intestinaux Choléra Dysenterie Intolérance au glucose Kyste hydatique Colite Encéphalopathie hépatique Réclamation si votre enfant est victime d'une intoxication alimentaire à la cantine Comment soigner une colopathie naturellement Giardiase Atrophie villositaire Fistule anale Enterococcus faecalis Maladie coeliaque Mâchoire qui craque Colon irritable homéopathie Hépatomégalie Colite ischémique MICI Hépatite toxique Ascaris Anti-acide Pancréatite aiguë Rectocolite hémorragique Bézoard Dissoudre des calculs biliaires Éventration abdominale Amibiase Hépatite auto-immune Calculs biliaires Achalasie Abcès anal Gastrite nerveuse Syndrome de Mallory Weiss Intolérance au lactose Appendicite Lithiase salivaire Vermifuge humain Diverticule de l’oesophage Hépatite virale Traiter les oxyures Occlusion intestinale Dysenterie tropicale Sécheresse de la bouche Fistule digestive : savoir la reconnaître et bien réagir Insuffisance hépatique Cysticercose Hernie diaphragmatique Parasites intestinaux Atrésie Syndrome de Barrett Colite spasmodique Maladie de Chagas Stéatose hépatique Cytolyse hépatique Hernie de la ligne blanche Comment soigner l'escherichia coli Maladie de Gilbert Helicobacter pylori traitement naturel Anomalies de l’œsophage Maladie de Hirschsprung Atrésie de l'œsophage Invagination Angiome du foie Syndrome hépato-rénal Adénolymphite mésentérique Clostridium Gastrite chronique Ulcère gastrique Hernie hiatale Colopathes Escherichia coli Stase stercorale Infarctus mésentérique Soigner une gastrite Maladie de Caroli Cholécystite Angiocholite Éviter les remontées acides après un repas Maladie de Whipple Cirrhose biliaire primitive Intoxication alimentaire Hernie inguinale et crurale Ventre qui gargouille : le syndrome de l'intestin irritable Péritonite Rectite Malabsorption du fer Cirrhose du foie Diverticule colique Syndrome dysentérique Hypertension portale Traiter le reflux gastro- œsophagien Soigner les ulcères gastriques Régime FODMAP Traitement du Clostridium difficile Syndrome de Budd Chiari Traiter une colopathie fonctionnelle Maladie de Crohn Que faire en cas d’intoxication alimentaire ? Syndrome d'Ogilvie Intolérance au gluten Lavage d'estomac Oesophagite Reflux gastro-oesophagien Diverticule de Meckel Spasme œsophagien Gastrite Côlon irritable Hernie de Bochdalek Syndrome de l’intestin irritable Ankylostomiase Fissure anale Calcul biliaire traitement naturel Syndrome de Costen Soigner une hernie hiatale naturellement Ulcère duodénal Syndrome de Sadam Traiter un ténia ou ver solitaire Varices oesophagiennes Dyspepsie Blanc de l'œil jaune Hernie ombilicale Glossodynie 6 réflexes pour éviter une intoxication alimentaire Parasitoses digestives