Sommaire

La hernie de la ligne blanche touche la ligne médiane située au-dessus du nombril. De causes multiples, elle engendre différents symptômes et peut évoluer vers une complication grave ; l’étranglement. Pour éviter cette complication, la hernie doit absolument être traitée par une intervention chirurgicale. 

Qu'est-ce qu'une hernie de la ligne blanche ?

Les hernies abdominales (à ne pas confondre avec les hernies discales touchant les disques des vertèbres) correspondent à une faiblesse de la paroi musculaire de l’abdomen dans laquelle l’intestin ou les autres viscères peuvent s’engager et ainsi apparaître sous la peau.

Selon leur localisation, plusieurs types de hernies sont considérés :

  • les hernies ombilicales (au niveau du nombril) ;
  • les hernies inguinales (au niveau de l’aine) ;
  • les hernies épigastriques (autour de l’estomac) ;
  • les hernies de la ligne blanche qui peuvent se développer tout au long de la ligne médiane au-dessus du nombril.

Causes de la hernie de la ligne blanche

Les hernies surviennent après un affaiblissement de la paroi abdominale, qui peut avoir plusieurs origines :

  • une origine congénitale (dès la naissance) ;
  • le vieillissement ;
  • l’obésité ;
  • la grossesse ;
  • des efforts répétés sur les muscles abdominaux qui peuvent être liés à une pratique sportive intense, une constipation chronique, des troubles urinaires (problèmes de prostate) ou une bronchite chronique (toux chronique). 

La hernie de la ligne blanche est localisée en un point de la ligne blanche, et ne doit pas être confondue avec un affaiblissement général de toute la ligne, appelé « déhiscence de la ligne blanche ».

Concrètement, les muscles abdominaux s’écartent progressivement et laissent passer l’intestin et/ou d’autres organes abdominaux. La hernie se manifeste par une voussure cutanée (bombement de la peau) que l’on peut observer en position debout ou assise, mais qui disparaît en position allongée.

Quels sont les symptômes de la hernie de la ligne blanche ?

Les symptômes de la hernie de la ligne blanche dépendent de son importance :

  • une gêne lors de la marche ou d’une station debout prolongée ;
  • une gêne esthétique liée au bombement de la peau ;
  • des sensations de brûlures ;
  • des douleurs ombilicales chroniques augmentées lors des efforts physiques ;
  • un vrai handicap si la hernie augmente beaucoup de volume.

Par ailleurs, il existe un risque de complication grave de la hernie de la ligne blanche : l’étranglement. La hernie devient alors douloureuse et ne disparaît plus en position allongée. L’étranglement s’accompagne souvent de vives douleurs, de vomissements et d’un arrêt du transit intestinal par occlusion intestinale. Il existe alors un risque d’infection du péritoine (péritonite) et de nécrose de l’intestin. L’étranglement nécessite une intervention médicale en urgence.

Traitement chirurgical de la hernie de la ligne blanche

La hernie de la ligne blanche ne peut être traitée que par une intervention chirurgicale. Cette intervention est plus ou moins urgente en fonction de la taille de la hernie et des symptômes du patient. En cas d’étranglement de la hernie, l’intervention devient une urgence médicale pour éviter les risques de complications infectieuses et digestives.

Plusieurs techniques opératoires peuvent être utilisées par le chirurgien. Elles sont soit classiques, soit mini-invasives (cœlioscopie). Le plus souvent, la paroi abdominale est renforcée par la mise en place d’un tissu synthétique (filet prothétique) ou d’une plaque.

Comme toute intervention chirurgicale, il existe des risques associés à cette opération :

  • l’apparition d’un hématome qui disparaît progressivement ;
  • une diminution de la sensibilité de la peau au niveau de la cicatrice qui disparaît en quelques semaines ;
  • des troubles urinaires chez les hommes atteints d’une hypertrophie bénigne de la prostate ;
  • une récidive de la hernie au même endroit ou ailleurs sur l’abdomen ;
  • une infection de la cicatrice, des douleurs résiduelles ou une boule dure sous la peau dans certains cas exceptionnels.

Après l’intervention, le patient pourra rapidement reprendre ses activités quotidiennes. La reprise de l’activité sportive sera, elle, progressive.

Aussi dans la rubrique :

Maladies de l'appareil digestif

Sommaire

Troubles et maladies du système digestif

Maladie coeliaque MICI Hernie de Bochdalek Gastrite chronique Mâchoire qui craque Amibiase Pancréatite aiguë Calculs biliaires Vermifuge humain Ankylostomiase Comment soigner l'escherichia coli Soigner les vers intestinaux Gastrite nerveuse Syndrome de Costen Escherichia coli Syndrome dysentérique Soigner une hernie hiatale naturellement Lutter contre les reflux gastro-œsophagiens Angiome du foie Intoxication alimentaire Syndrome de Barrett Typhoïde Colite ischémique Occlusion intestinale Gastrite Soigner une salmonellose Rectite Spasme œsophagien Colon irritable homéopathie Hernie de la ligne blanche Encéphalopathie hépatique Syndrome d'Ogilvie Syndrome de Sadam Éviter les remontées acides après un repas Traiter les oxyures Hernie ombilicale Maladie de Chagas Reflux gastro-oesophagien Insuffisance hépatique Ulcère gastrique Oesophagite Hernie inguinale et crurale Prolapsus rectal Maladie de Gilbert Malabsorption du fer Maladie de Hirschsprung Dysenterie tropicale 6 réflexes pour éviter une intoxication alimentaire Ulcère duodénal Syndrome de Budd Chiari Calcul biliaire traitement naturel Cholécystite Anti-acide Bilharziose Péritonite Régime FODMAP Varices oesophagiennes Hépatomégalie Colite spasmodique Diverticule colique Comment soigner une colopathie naturellement Giardiase Helicobacter pylori traitement naturel Éventration abdominale Stase stercorale Kyste hydatique Clostridium Cirrhose du foie Réclamation si votre enfant est victime d'une intoxication alimentaire à la cantine Anomalies de l’œsophage Syndrome hépato-rénal Parasitoses digestives Colite Choléra Parasites intestinaux Que faire en cas d’intoxication alimentaire ? Hépatite toxique Ascaris Atrésie de l'œsophage Invagination Syndrome de Mallory Weiss Colopathes Traiter une colopathie fonctionnelle Glossodynie Hépatite auto-immune Intolérance au glucose Cysticercose Traiter l'helicobacter pylori Syndrome de l’intestin irritable Traiter le reflux gastro- œsophagien Rectocolite hémorragique Appendicite Angiocholite Fistule digestive : savoir la reconnaître et bien réagir Ventre qui gargouille : le syndrome de l'intestin irritable Fistule anale Lavage d'estomac Soigner les ulcères gastriques Enterococcus faecalis Intolérance au lactose Traitement du Clostridium difficile Atrophie villositaire Diverticule de Meckel Fissure anale Infarctus mésentérique Cirrhose biliaire primitive Diverticule de l’oesophage Bézoard Atrésie Maladie de Crohn Hypertension portale Traiter un ténia ou ver solitaire Hernie diaphragmatique Traitement de l'intestin irritable Maladie de Caroli Dysenterie Dissoudre des calculs biliaires Côlon irritable Lithiase salivaire Cytolyse hépatique Achalasie Stéatose hépatique Estomac irrité ? Arrêtez de fumer ! Cholangite Blanc de l'œil jaune Abcès anal Dyspepsie Soigner une gastrite Intolérance au gluten Sécheresse de la bouche Adénolymphite mésentérique Hernie hiatale Maladie de Whipple Hépatite virale