Sommaire

La gastrite nerveuse est une inflammation de la muqueuse de l’estomac consécutive à un excès de stress. Présentant les mêmes symptômes que les autres types de gastrite, son diagnostic repose sur les symptômes évocateurs, des examens d’imagerie et sur des critères histologiques grâce à une biopsie de la muqueuse gastrique. Sa prise en charge repose sur le traitement de l’inflammation et sur la suppression des sources de stress.

Gastrites et gastrite nerveuse

La gastrite est une inflammation, aiguë ou chronique, de la muqueuse qui tapisse l’estomac (muqueuse gastrique).

En conditions normales, la muqueuse gastrique est protégée du milieu très acide de l’estomac par du mucus. Lors d’une gastrite, la barrière de mucus est affaiblie et les sucs gastriques entraînent une inflammation de la muqueuse.

En fonction de leurs causes, plusieurs types de gastrite sont définis.

Les gastrites aiguës

Deux principaux types de gastrite aiguë peuvent se rencontrer :

  • la gastrite infectieuse aiguë, liée à l’infection par une bactérie ou un virus provenant généralement de l’alimentation (intoxication alimentaire) ;
  • la gastrite faisant suite à une radiothérapie anti-cancéreuse. 

Les gastrites chroniques

Plusieurs types de gastrite peuvent perdurer dans le temps et devenir chroniques :

  • La gastrite due à l’infection par la bactérie Helicobacter pylori. Cette gastrite est la forme la plus fréquente de gastrite. Dans certains cas, elle présente un risque d’évoluer vers un ulcère de l’estomac (la bactérie Helicobacter pylori provoquerait environ 80 % des ulcères gastroduodénaux).
  • La gastrite liée à la prise de médicaments anti-inflammatoires peut survenir en cas de prise régulière de ces médicaments.
  • La gastrite liée au reflux biliaire, lorsque le pylore n’empêche pas correctement la remontée de bile dans l’estomac. 
  • La gastrite liée à d’autres maladies (gastrite secondaire) : le SIDA, la maladie de Crohn, les infections parasitaires, des maladies auto-immunes, une insuffisance hépatique, une insuffisance rénale
  • La gastrite atrophique résultant du vieillissement (amincissement de la muqueuse gastrique avec l’âge). 
Lire l'article Ooreka

Les gastrites liées à des facteurs environnementaux

Certaines gastrites sont associées à une exposition plus ou moins longue à certains facteurs environnementaux :

  • la gastrite liée à l’excès d’alcool, à la consommation de tabac ;
  • la gastrite liée à l’alimentation, en particulier la consommation d’aliments très riches en graisses ou une alimentation déséquilibrée ;
  • la gastrite nerveuse liée à un stress trop important, des troubles de l’anxiété ou à une dépression nerveuse, même si aucune donnée scientifique ne valide cette origine de gastrite.

Symptômes de la gastrite nerveuse

La gastrite nerveuse se manifeste généralement par des symptômes classiques de tous les types de gastrite, à savoir :

  • une sensation de brûlure dans l’estomac ;
  • des douleurs à l’estomac ;
  • des nausées et/ou des vomissements ;
  • une perte d’appétit avec une sensation très rapide de satiété ;
  • des gaz ou des ballonnements après les repas ;
  • une mauvaise haleine ;
  • une fatigue et une sensation de faiblesse, pour les formes chroniques. 

Si la plupart des gastrites aiguës sont bénignes et guérissent rapidement, les gastrites chroniques peuvent aboutir à des risques de complications :

  • un ulcère de l’estomac ;
  • des saignements au niveau de l’estomac ;
  • une anémie de Biermer (diminution du taux d’hémoglobine dans le sang) ;
  • une augmentation du risque de cancer de l’estomac. 
Lire l'article Ooreka

Diagnostic de la gastrite nerveuse

Même si les symptômes décrits par le patient sont évocateurs d’une gastrite, la confirmation du diagnostic nécessite des examens médicaux complémentaires :

  • des examens d’imagerie, en particulier une échographie abdominale ;
  • une biopsie de la muqueuse gastrique effectuée lors d’une fibroscopie pour mettre en évidence et caractériser les lésions de la muqueuse gastrique ;
  • des tests spécifiques pour rechercher la présence de la bactérie Helicobacter pylori

Les analyses histologiques de la biopsie sont indispensables pour confirmer le diagnostic de gastrite ; définir le caractère aigu ou chronique de la gastrite ; déterminer la cause de la gastrite.

Traitement de la gastrite nerveuse

Le traitement de la gastrite nerveuse repose sur trois aspects :

  1. Éliminer les sources de stress, les causes d’anxiété ou traiter la dépression nerveuse.
  2. Soulager les symptômes de la gastrite avec des médicaments anti-acides et des médicaments contre les nausées. 
  3. Préserver la muqueuse gastrique par des mesures hygiéno-diététiques.

Une bonne hygiène réside dans :

  • la pratique d’une activité physique régulière ;
  • le respect d’une alimentation saine et équilibrée, limitant les apports en graisses et les aliments très épicés (vous pouvez néanmoins consommer quotidiennement du curcuma qui aide à lutter contre l'anxiété), sachant qu'adopter une alimentation de type méditerranéen semble être l'idéal ;
  • une consommation limitée de café, d’alcool et de tabac. 
Lire l'article Ooreka

Aussi dans la rubrique :

Maladies de l'appareil digestif

Sommaire

Troubles et maladies du système digestif

Calcul biliaire traitement naturel Malabsorption du fer Traitement de l'intestin irritable Cytolyse hépatique Maladie de Caroli Syndrome dysentérique Helicobacter pylori traitement naturel Bézoard Ascaris Colite spasmodique Syndrome de Sadam Fistule digestive : savoir la reconnaître et bien réagir Atrésie de l'œsophage Lithiase salivaire Enterococcus faecalis Prolapsus rectal Appendicite Comment soigner l'escherichia coli Soigner une salmonellose Stase stercorale Syndrome hépato-rénal Intolérance au lactose Soigner les ulcères gastriques Colite Soigner une hernie hiatale naturellement Fistule anale Syndrome de Barrett Comment soigner une colopathie naturellement Reflux gastro-oesophagien Ulcère gastrique Pancréatite aiguë Colite ischémique Diverticule de l’oesophage Soigner les vers intestinaux Hernie inguinale et crurale Kyste hydatique Intolérance au gluten Blanc de l'œil jaune Hernie ombilicale Maladie de Chagas Ankylostomiase Traiter le reflux gastro- œsophagien Hypertension portale Parasitoses digestives Fissure anale Insuffisance hépatique Dyspepsie Maladie coeliaque Péritonite Stéatose hépatique Parasites intestinaux Hernie diaphragmatique Abcès anal Ulcère duodénal Adénolymphite mésentérique Colon irritable homéopathie Encéphalopathie hépatique Bilharziose Traiter les oxyures Lutter contre les reflux gastro-œsophagiens Hépatite virale Cholangite Diverticule colique Oesophagite Hépatite auto-immune Réclamation si votre enfant est victime d'une intoxication alimentaire à la cantine Ventre qui gargouille : le syndrome de l'intestin irritable Sécheresse de la bouche Varices oesophagiennes Maladie de Gilbert Hépatomégalie Angiome du foie Que faire en cas d’intoxication alimentaire ? Atrophie villositaire Régime FODMAP Cirrhose biliaire primitive Syndrome d'Ogilvie Gastrite nerveuse Rectocolite hémorragique Cholécystite Glossodynie Spasme œsophagien Diverticule de Meckel Cirrhose du foie Anti-acide Dissoudre des calculs biliaires Infarctus mésentérique Intolérance au glucose MICI Hépatite toxique Maladie de Whipple Éventration abdominale Soigner une gastrite Colopathes Côlon irritable Syndrome de Budd Chiari Maladie de Hirschsprung Angiocholite Vermifuge humain Invagination Éviter les remontées acides après un repas Typhoïde Traiter l'helicobacter pylori Amibiase Maladie de Crohn Dysenterie tropicale Traitement du Clostridium difficile Hernie hiatale Giardiase Estomac irrité ? Arrêtez de fumer ! Syndrome de Costen Clostridium Achalasie Syndrome de l’intestin irritable Atrésie Gastrite chronique Traiter une colopathie fonctionnelle Escherichia coli Dysenterie Anomalies de l’œsophage Syndrome de Mallory Weiss Intoxication alimentaire Mâchoire qui craque Rectite Cysticercose Occlusion intestinale 6 réflexes pour éviter une intoxication alimentaire Lavage d'estomac Calculs biliaires Hernie de la ligne blanche Gastrite Hernie de Bochdalek Choléra Traiter un ténia ou ver solitaire

Ces pros peuvent vous aider