Troubles de la déglutition chez la personne âgée

Sommaire

Sans troubles apparents, le mécanisme de déglutition se déroule sans que l'on ait besoin d'y penser. Mais de nombreuses personnes âgées ressentent, au moment d'avaler de la nourriture ou de boire, une gêne dans la gorge et donc des difficultés de déglutition. Découvrons ensemble les raisons de ce problème et comment y remédier.

Troubles de la déglutition chez la personne âgée : définition de la déglutition

La déglutition est le mécanisme qui assure le passage des aliments, des liquides et de la salive de la bouche vers l'estomac.

Elle se déroule en trois étapes :

  • Une phase buccale, où les aliments sont portés à la bouche, puis mastiqués pour être mélangés à la salive, formant ainsi le bol alimentaire. Ils sont ensuite dirigés vers l'arrière gorge, grâce à la langue, dont le tonus doit être suffisant, le palais et les lèvres.
  • La phase pharyngée : elle met en jeu un mécanisme réflexe pour éviter que les aliments ne se dirigent vers les poumons. L'épiglotte vient fermer le larynx, la personne est donc en apnée à cette étape du processus. Les aliments pénètrent dans l’œsophage.
  • La phase œsophagienne : le conduit se contracte pour acheminer le bol alimentaire vers l'estomac.

Lorsqu'il devient difficile d'ingérer les aliments solides ou liquides, on parle de troubles de la déglutition. Ils sont fréquents chez les personnes âgées : on estime que 10 à 15 % des seniors sont concernés par ce problème.

Caractéristiques des troubles de la déglutition chez la personne âgée

L'intensité des troubles de la déglutition peut varier d'une personne à l'autre, d'une simple gêne à l'incapacité totale de déglutir. En fonction de leur origine, ils surviennent de manière brutale ou plus progressive et concernent préférentiellement les liquides, les aliments solides ou les deux.

Le principal risque associé à ces troubles est celui de fausse route : au lieu d'être dirigés vers l’œsophage, les aliments, la salive ou même les mucosités provenant du nez sont inhalés et peuvent conduire à un étouffement. Ils favorisent également le développement de maladies au niveau des poumons. Cette situation est aggravée chez les personnes âgées, chez qui le réflexe protecteur de toux, destiné à rejeter ces fragments inhalés, est affaibli.

Les symptômes qui doivent donner l'alerte sont :

  • des raclements fréquents de gorge ou une toux se manifestant au moment des repas ;
  • le fait de garder longtemps les aliments en bouche, et d'avoir du mal à empêcher leur fuite d'entre les lèvres ;
  • avoir du mal à avaler, avoir l'impression que des aliments restent coincés dans la gorge.

Troubles de la déglutition chez la personne âgée : les causes

Avec le vieillissement, le processus de déglutition se complique, car le tonus musculaire diminue. Chaque déglutition prend plus de temps, ce qui peut entraîner une diminution de la quantité d'aliments ingérés au cours du repas avec un risque, à terme, de perte de poids et de dénutrition.

Au-delà du vieillissement normal, certaines pathologies ont une influence directe sur ce mécanisme, par exemple :

  • des maladies neurologiques et musculaires : accident vasculaire cérébral, démence, sclérose latérale amyotrophique, sclérose en plaque, myopathies ;
  • des maladies siégeant au niveau de la sphère ORL ou de l’œsophage : sténose (rétrécissement), tumeurs... : il arrive également que les régions avoisinantes viennent comprimer cette partie haute du tube digestif (goitre thyroïdiens par exemple) ;
  • une maladie générale, comme le diabète ou un dysfonctionnement de la glande thyroïde.

Des actes médicaux peuvent également être à l'origine de troubles de la déglutition : la prise de certains médicaments, les traitements de radiothérapie ou la mise en place d'une intubation.

Prise en charge des troubles de la déglutition

Les troubles de la déglutition chez la personne âgée peuvent s'améliorer grâce à une prise en charge par différents professionnels de santé :

  • L'orthophoniste, dont le rôle ne se limite pas aux troubles de la parole ! Il aide les personnes souffrant de problèmes de déglutition en leur apprenant à bien coordonner les mouvements des mâchoires, de la langue et des lèvres mis en jeu lors de ce mécanisme.
  • L'intervention d'un diététicien est capitale pour déterminer l'état nutritionnel de la personne et adapter la composition de ses menus. Le choix des textures (lisse, hachée, mouliné, mixée...) est par exemple primordial pour faciliter la déglutition.
  • La consultation d'un ergothérapeute permet de bénéficier de conseils sur l'aménagement de l'environnement pour favoriser la prise du repas. Il est par exemple important d'adopter une bonne posture à table, qui peut être favorisée par le choix d'un mobilier adapté. Certains ustensiles peuvent faciliter l'alimentation, il existe par exemple des verres à découpe nasale pour boire plus facilement.

Aussi dans la rubrique :

Maladies de l'appareil digestif

Sommaire

Troubles et maladies du système digestif

Maladie coeliaque Cholécystite Gastrite MICI Atrophie villositaire Colite ischémique Infarctus mésentérique Choléra Traitement du Clostridium difficile Malabsorption du fer Réclamation si votre enfant est victime d'une intoxication alimentaire à la cantine Cirrhose biliaire primitive Gastrite nerveuse Soigner une hernie hiatale naturellement Prolapsus rectal Parasitoses digestives Hernie de la ligne blanche Typhoïde Cytolyse hépatique Giardiase Hépatite toxique Appendicite Bilharziose Syndrome de Mallory Weiss Pancréatite aiguë Hernie de Bochdalek Maladie de Chagas Comment soigner l'escherichia coli Gastrite chronique Hernie ombilicale Colon irritable homéopathie Ulcère gastrique Fistule anale Helicobacter pylori traitement naturel Glossodynie Traiter les oxyures Rectocolite hémorragique Traiter un ténia ou ver solitaire Invagination Ascaris Enterococcus faecalis Bézoard Sécheresse de la bouche Péritonite Hernie inguinale et crurale Calcul biliaire traitement naturel Maladie de Caroli Syndrome de Budd Chiari Insuffisance hépatique Calculs biliaires Stase stercorale Ventre qui gargouille : le syndrome de l'intestin irritable Kyste hydatique Cirrhose du foie Soigner une gastrite Syndrome d'Ogilvie Syndrome de l’intestin irritable Ulcère duodénal Syndrome hépato-rénal Traitement de l'intestin irritable Maladie de Hirschsprung Varices oesophagiennes Encéphalopathie hépatique Intolérance au glucose Intolérance au gluten Hernie hiatale Vermifuge humain Soigner une salmonellose Estomac irrité ? Arrêtez de fumer ! Hépatomégalie Syndrome de Sadam Hépatite auto-immune Escherichia coli Éviter les remontées acides après un repas Oesophagite Diverticule de l’oesophage Anti-acide Hypertension portale Intolérance au lactose Éventration abdominale Maladie de Gilbert Colite spasmodique Dysenterie tropicale Lutter contre les reflux gastro-œsophagiens Traiter l'helicobacter pylori Angiocholite Syndrome de Barrett Intoxication alimentaire Blanc de l'œil jaune Lavage d'estomac Abcès anal Hépatite virale Angiome du foie Cysticercose Diverticule de Meckel Atrésie de l'œsophage Traiter le reflux gastro- œsophagien Soigner les vers intestinaux Soigner les ulcères gastriques Maladie de Crohn Anomalies de l’œsophage Maladie de Whipple Occlusion intestinale Amibiase Côlon irritable Hernie diaphragmatique Comment soigner une colopathie naturellement Que faire en cas d’intoxication alimentaire ? Dissoudre des calculs biliaires Fistule digestive : savoir la reconnaître et bien réagir Clostridium Reflux gastro-oesophagien Adénolymphite mésentérique Spasme œsophagien Régime FODMAP Achalasie Dyspepsie Parasites intestinaux Atrésie 6 réflexes pour éviter une intoxication alimentaire Stéatose hépatique Rectite Syndrome de Costen Cholangite Dysenterie Syndrome dysentérique Diverticule colique Lithiase salivaire Colopathes Fissure anale Traiter une colopathie fonctionnelle Mâchoire qui craque Colite Ankylostomiase