Alimentation en cas de diarrhée

Sommaire

L’alimentation en cas de diarrhée constitue un élément essentiel de la prise en charge de ce trouble digestif fréquent. Adopter des mesures alimentaires adaptées peut permettre de réduire le phénomène de diarrhée et surtout de limiter ses conséquences sur l’organisme (en particulier la déshydratation). Ces mesures s’appliquent chez les enfants comme chez les adultes, avec des précautions particulières chez les jeunes enfants, dont l’alimentation principale est le lait.

 

Qu'avez-vous pensé de la vidéo ?

 

Diarrhée, troubles du transit et alimentation

La diarrhée correspond à un nombre de selles supérieur à 3 par jour ou à des selles liquides et difficiles à retenir. La diarrhée peut avoir de multiples causes, certaines bénignes, d’autres non. La diarrhée peut être aigüe (quelques jours) ou chronique (persistante sur le long terme ou récidivante régulièrement).

Il est important de consulter un médecin dans certaines situations :

  • Si la diarrhée est associée à une fièvre (infection intestinale de type gastro-entérite).
  • Si la diarrhée s’accompagne d’autres symptômes comme la présence de sang dans les selles ou des douleurs abdominales persistantes.
  • Si la diarrhée devient chronique malgré l’adoption de bonnes habitudes alimentaires (la diarrhée peut alors être la conséquence d’une maladie intestinale ou non).

L’alimentation peut fortement influencer le transit intestinal et peut provoquer une diarrhée si elle n’est pas équilibrée. Des mesures alimentaires peuvent également limiter la diarrhée.

Diarrhée et équilibre alimentaire

La survenue d’une diarrhée ne doit pas compromettre l’équilibre alimentaire. Au contraire, maintenir un bon équilibre alimentaire et une alimentation saine sont des atouts majeurs pour limiter l’importance et la durée de la diarrhée :

  • Boire régulièrement au cours de la journée, à raison d’au moins 1,5 l d’eau par jour, en évitant les eaux minérales riches en magnésium,  qui accélèrent le transit. Ne pas consommer de vin qui accélère le transit. 
  • Ne pas arrêter de manger. Le jeûne ne permet en aucun cas de stopper une diarrhée, il peut même aggraver le phénomène dans certains cas.
  • Faire 3 repas par jour éventuellement complétés par une collation en milieu d’après-midi.
  • Consommer les aliments recommandés et éviter les aliments déconseillés, tout en conservant une alimentation équilibrée.

Pour assurer un bon équilibre alimentaire, même en période de diarrhée, il faut respecter quelques règles de base :

  • Consommer 3 à 4 portions de produits laitiers par jour pour assurer les besoins en calcium et en protéines de l’organisme. Le lait doit être évité, car le lactose qu’il contient est difficile à digérer.
  • Consommer une portion de viande ou de poisson ou d’œufs par jour pour leurs apports en protéines animales, en minéraux et en vitamines.
  • Intégrer des féculents dans la composition de chacun des 3 repas principaux pour couvrir les besoins en glucides de l’organisme, en évitant ceux qui sont riches en fibres.
  • Maintenir la consommation de fruits et de légumes à minimum 5 par jour, tout en limitant les fruits et légumes crus et en privilégiant certains légumes et fruits qui ralentissent le transit. Il est préférable de cuire les légumes et les fruits avant de les consommer.
  • Privilégier les matières grasses végétales crues tout en limitant la consommation globale d’aliments gras et sucrés.
  • Ne pas consommer d’aliments ou de produits potentiellement irritants pour la muqueuse intestinale (chocolat, moutarde, vinaigre, épices, alcool, tabac).

Aliments à privilégier et à éviter

Aucun aliment n’est formellement interdit, mais certains aliments sont déconseillés en cas de diarrhées. Schématiquement, il faut éviter tous les aliments difficiles à digérer, irritants pour la muqueuse intestinale ou accélérateurs du transit. À l’inverse, il faut privilégier les aliments faciles à digérer, neutres pour la muqueuse intestinale et qui ralentissent le transit intestinal.

ALIMENTS CONSEILLÉS OU DÉCONSEILLÉS EN CAS DE DIARRHÉES    
Groupes d'aliments Aliments conseillés Aliments déconseillés
Produits laitiers

Yaourts nature ; Fromage blanc ou petit-suisse ; Fromages à pâte dure (emmental, comté, ...) et fondus

Tous les laits ; Yaourts à la grecque ; Crèmes dessert ; Fromages double ou triple crème (mascarpone) ; Fromages à goût fort, très fermentés ou persillés (roquefort, bleus, camembert)

Viandes - Poissons - Œufs 

Toutes les volailles ; Veau et bœuf ; Jambon blanc découenné et dégraissé ; Tous les poissons ; Œufs

Mouton, agneau ; Viandes et poissons fumés ou panés ; Charcuteries ; Poissons marinés ; Fritures ; Plats en sauce ; Hamburgers

Féculents

Pâtes, riz, semoule, pommes de terre ; Biscottes pauvres en fibres ; Farine blanche, maïzena, tapioca

Légumineuses (lentilles, pois, flageolets, haricots) ; Céréales et pain complet ; Frites

Légumes Carotte, courgette, haricots verts, betterave, aubergine cuits si possible Tous les autres légumes
Fruits Banane, coing, poire, cuits si possible et en compote

Tous les autres fruits ; Fruits secs et oléagineux

Matières grasses

Huiles végétales, seules ou en mélange

Matières grasses cuites ; Mayonnaise ; Crème fraîche

Boissons Eau

Eaux minérales riches en magnésium ; Sodas ; Vin, alcool ; Café, thé ; Jus de fruits très frais

Autres

Thym ; Laurier ; Cumin

Herbes aromatiques (cerfeuil, persil) ; Cacao, chocolat ; Épices, poivre ; Cornichons, câpres, moutarde ; Vinaigre

Alimentation et diarrhée chez les jeunes enfants

La survenue d’une diarrhée chez un enfant dont l’alimentation est encore essentiellement lactée nécessite une consultation médicale pour déterminer l’origine de la diarrhée. La surveillance du poids de l’enfant est capitale pour détecter rapidement une déshydratation importante qui impose une hospitalisation pour réhydratation.

Aussi dans la rubrique :

Maladies de l'appareil digestif

Sommaire

Troubles et maladies du système digestif

Choléra Comment soigner l'escherichia coli Traitement du Clostridium difficile Maladie coeliaque Anti-acide Fistule digestive : savoir la reconnaître et bien réagir MICI Vermifuge humain Estomac irrité ? Arrêtez de fumer ! Ulcère duodénal Syndrome de Costen Syndrome de l’intestin irritable Soigner une gastrite Ascaris Régime FODMAP Spasme œsophagien Clostridium Hernie inguinale et crurale Soigner les ulcères gastriques Amibiase Glossodynie Enterococcus faecalis Hépatite toxique Abcès anal Helicobacter pylori traitement naturel Traiter le reflux gastro- œsophagien Hépatite virale Maladie de Caroli Cirrhose biliaire primitive Ventre qui gargouille : le syndrome de l'intestin irritable Éventration abdominale Parasites intestinaux Lutter contre les reflux gastro-œsophagiens Dyspepsie Occlusion intestinale Maladie de Hirschsprung Syndrome de Sadam Colite spasmodique Gastrite nerveuse Hernie de la ligne blanche Côlon irritable Hernie hiatale Traiter les oxyures Prolapsus rectal Gastrite Intolérance au glucose Syndrome de Budd Chiari Soigner une hernie hiatale naturellement Intoxication alimentaire Rectite Diverticule de l’oesophage Syndrome dysentérique Intolérance au gluten Blanc de l'œil jaune Reflux gastro-oesophagien Que faire en cas d’intoxication alimentaire ? Hépatomégalie Soigner une salmonellose Insuffisance hépatique Maladie de Gilbert Hépatite auto-immune Maladie de Chagas Atrophie villositaire Hernie diaphragmatique Fistule anale Cirrhose du foie Rectocolite hémorragique Péritonite Stéatose hépatique Hypertension portale Colon irritable homéopathie Traiter un ténia ou ver solitaire Cysticercose Maladie de Crohn Colite Diverticule colique Achalasie Bézoard Appendicite Kyste hydatique Atrésie Typhoïde Calcul biliaire traitement naturel Stase stercorale Diverticule de Meckel Oesophagite Soigner les vers intestinaux Comment soigner une colopathie naturellement Angiome du foie Traiter une colopathie fonctionnelle Ulcère gastrique Traitement de l'intestin irritable Dissoudre des calculs biliaires Lavage d'estomac Atrésie de l'œsophage Traiter l'helicobacter pylori Escherichia coli Parasitoses digestives Bilharziose Colite ischémique Cholangite Angiocholite Malabsorption du fer Cytolyse hépatique Sécheresse de la bouche Mâchoire qui craque Maladie de Whipple Dysenterie Dysenterie tropicale Cholécystite Fissure anale Colopathes Gastrite chronique Ankylostomiase Syndrome de Mallory Weiss Hernie ombilicale Infarctus mésentérique Syndrome de Barrett Lithiase salivaire Syndrome hépato-rénal Éviter les remontées acides après un repas Varices oesophagiennes Calculs biliaires Encéphalopathie hépatique Anomalies de l’œsophage Invagination 6 réflexes pour éviter une intoxication alimentaire Giardiase Pancréatite aiguë Réclamation si votre enfant est victime d'une intoxication alimentaire à la cantine Intolérance au lactose Syndrome d'Ogilvie Adénolymphite mésentérique Hernie de Bochdalek