Sommaire

Essentiel au bon fonctionnement de l'organisme, le fer doit être apporté en quantité suffisante par l'alimentation. Malheureusement, ce dernier peut être difficilement absorbé au niveau du système digestif. Faisons le point pour mieux comprendre les causes et les conséquences d'une malabsorption en fer.

Que signifie une malabsorption en fer ?

On parle de malabsorption du fer lorsque ce nutriment est difficilement assimilé au niveau du système digestif. En d'autres termes, cela signifie que le fer apporté par l'alimentation ne peut pas jouer son rôle normal et indispensable au sein de l'organisme.

Par conséquent, une malabsorption en fer peut entraîner des complications pour la santé avec la survenue de carences en fer. Ces dernières peuvent également conduire à l'apparition d'une anémie ferriprive, qui est caractérisée par un taux anormalement bas d'hémoglobine dans le sang. Or l'hémoglobine est une molécule présente au niveau des globules rouges qui permet le transport de l'oxygène au sein de l'organisme.

Lire l'article Ooreka

Quelles sont les causes d’une malabsorption en fer ?

Dans de nombreux cas, le phénomène de malabsorption ne touche pas uniquement le fer mais affecte plusieurs nutriments essentiels à l'organisme. On parle du syndrome de malabsorption. Ce dernier est caractérisé par des troubles empêchant l'absorption des nutriments au niveau de l'intestin grêle. Ce syndrome de malabsorption peut avoir des origines très différentes et impliquer différents mécanismes.

Une malabsorption du fer peut être due à certains troubles tels que :

  • Une digestion insuffisante des aliments, qui peut notamment être liée à des déficiences en enzymes digestives, ou en sels biliaires.
  • Une digestion altérée des aliments, qui peut être provoquée par une modification de la flore intestinale.
  • Une anomalie de l’intestin grêle, qui apparaît généralement au niveau de la muqueuse de l'intestin grêle et qui crée un blocage pour l’absorption des nutriments.  
Consulter la fiche pratique Ooreka

À l'origine d'une malabsorption en fer, ces troubles peuvent être liés à l'apparition d'une maladie. Le syndrome de malabsorption peut notamment survenir lors de :

  • La maladie cœliaque, plus connue comme l'intolérance au gluten.
  • La rectocolite hémorragique, une maladie inflammatoire chronique de l’intestin.
  • La maladie de Crohn, une maladie inflammatoire chronique de l’intestin.
  • Gastrites, des inflammations de la muqueuse de l’estomac.
  • La maladie de Whipple, une maladie infectieuse chronique.
  • Une pullulation bactérienne, soit un nombre excessif de bactéries au niveau de l’intestin grêle.
  • Causes iatrogènes, qui peuvent être liées à des opérations chirurgicales au niveau du système digestif (gastrectomie, entérectomie), à certains traitements médicamenteux ou à la radiothérapie.

Quels sont les signes et les conséquences d'une malabsorption en fer ?

Les symptômes d'une malabsorption dépendent de l'origine de ce trouble. En effet, le syndrome de malabsorption peut se manifester de manières très différentes selon les cas. Il est notamment possible de constater un changement global de l’état de santé du patient avec un amaigrissement, une altération de la peau, une diarrhée chronique ou encore des œdèmes déclives, des œdèmes qui apparaissent au niveau des parties basses du corps.

Dans le cas d'une malabsorption en fer, celle-ci engendre généralement une déficience en fer qui conduit progressivement à une anémie ferriprive. En se développant, cette dernière peut entraîner différents symptômes tels que :

  • Une altération de l’état de santé avec une fatigue accentuée, un teint pâle, une peau sèche ainsi que des ongles et des cheveux cassants et ternes.
  • Des vertiges et malaises.
  • Un essoufflement plus marqué durant un effort.
  • Des maux de tête.

Comment la malabsorption du fer est-elle prise en charge ?

Pour traiter une malabsorption en fer, il est nécessaire de traiter l'anémie ferriprive et la cause de cette malabsorption. Le traitement de l'anémie ferriprive repose essentiellement sur une supplémentation en fer, accompagnée d'une alimentation riche en fer. Dans les cas les plus graves, une transfusion sanguine peut être mise en place pour rétablir les taux sanguins en fer à un niveau normal. La suite du traitement dépend de la cause à l'origine de la malabsorption en fer. À titre d'exemple, les professionnels de santé peuvent notamment prescrire :

  • La prise d’antibiotiques lors d’une infection bactérienne comme la maladie de Whipple.
  • Une alimentation adaptée comme un régime sans gluten en cas de maladie cœliaque.
  • La prise d’anti-inflammatoires dans le cadre du traitement de certaines gastrites.
Lire l'article Ooreka

Aussi dans la rubrique :

Maladies de l'appareil digestif

Sommaire

Troubles et maladies du système digestif

Maladie de Chagas Spasme œsophagien Hernie de la ligne blanche Occlusion intestinale Syndrome d'Ogilvie Invagination Péritonite Éviter les remontées acides après un repas Soigner les ulcères gastriques Gastrite chronique Oesophagite Fistule anale Stéatose hépatique Traiter l'helicobacter pylori Ulcère duodénal Dysenterie Intoxication alimentaire Que faire en cas d’intoxication alimentaire ? Calculs biliaires Cytolyse hépatique Amibiase Cholécystite Appendicite Hépatite toxique Parasites intestinaux Diverticule de l’oesophage Hernie inguinale et crurale Malabsorption du fer Soigner une salmonellose Traiter les oxyures Colopathes Enterococcus faecalis Cirrhose biliaire primitive Cysticercose Mâchoire qui craque Traiter un ténia ou ver solitaire Syndrome de Mallory Weiss Syndrome de l’intestin irritable Syndrome de Budd Chiari Maladie coeliaque Hernie diaphragmatique Sécheresse de la bouche Comment soigner l'escherichia coli Colite Maladie de Caroli Maladie de Hirschsprung Traitement du Clostridium difficile Soigner les vers intestinaux Infarctus mésentérique Escherichia coli Réclamation si votre enfant est victime d'une intoxication alimentaire à la cantine Colite ischémique Vermifuge humain Glossodynie Colon irritable homéopathie Syndrome dysentérique Traiter une colopathie fonctionnelle Intolérance au gluten Bilharziose Estomac irrité ? Arrêtez de fumer ! Ulcère gastrique Syndrome de Barrett Blanc de l'œil jaune Diverticule colique Syndrome hépato-rénal Traitement de l'intestin irritable Colite spasmodique Gastrite nerveuse Dysenterie tropicale Syndrome de Costen Rectocolite hémorragique Giardiase Typhoïde Fistule digestive : savoir la reconnaître et bien réagir Parasitoses digestives Comment soigner une colopathie naturellement Pancréatite aiguë Cholangite Maladie de Whipple Traiter le reflux gastro- œsophagien Varices oesophagiennes Fissure anale Dissoudre des calculs biliaires Soigner une hernie hiatale naturellement Angiocholite Reflux gastro-oesophagien Côlon irritable Hernie ombilicale Hépatite virale Dyspepsie Hépatite auto-immune Choléra Adénolymphite mésentérique Clostridium Atrophie villositaire Hépatomégalie Intolérance au glucose Anomalies de l’œsophage Maladie de Gilbert Stase stercorale Rectite Insuffisance hépatique MICI Éventration abdominale Lithiase salivaire Hypertension portale Encéphalopathie hépatique Helicobacter pylori traitement naturel Lavage d'estomac Gastrite Diverticule de Meckel Maladie de Crohn Anti-acide Bézoard Prolapsus rectal Soigner une gastrite Hernie hiatale Kyste hydatique Cirrhose du foie Intolérance au lactose Achalasie Atrésie Régime FODMAP Atrésie de l'œsophage Hernie de Bochdalek Ventre qui gargouille : le syndrome de l'intestin irritable Ankylostomiase Ascaris 6 réflexes pour éviter une intoxication alimentaire Calcul biliaire traitement naturel Syndrome de Sadam Abcès anal Angiome du foie Lutter contre les reflux gastro-œsophagiens