Sommaire

Les troubles de la déglutition correspondent aux différentes anomalies rencontrées pour avaler la nourriture. D'une simple gêne en mangeant, ces troubles peuvent aller parfois jusqu'à la fausse route, qui présente un risque avéré d’étouffement, en particulier chez les nourrissons et les enfants. Les problèmes de déglutition peuvent avoir différentes origines et survenir à différents âges de la vie. Une alimentation adaptée et certaines thérapeutiques peuvent contribuer à limiter l’importance de ces troubles.

Déglutition et troubles de la déglutition

La déglutition correspond à l’action réflexe d’avaler de la nourriture. Cette action se divise en trois grandes phases :

  1. La phase orale : les aliments ingérés sont mâchés et enrobés de salive grâce à l’action de la langue. Au moment d’avaler, la langue propulse les aliments vers l’arrière de la gorge.
  2. La phase pharyngée : les voies respiratoires (le pharynx) se ferment créant une apnée. Les aliments sont poussés vers l’œsophage par la motricité du pharynx et le sphincter œsophagien s’ouvre.
  3. La phase œsophagienne : le péristaltisme œsophagien permet aux aliments de progresser vers l’estomac.

Un trouble de la déglutition (ou dysphagie) se définit comme une anomalie survenant lors du transfert de la nourriture vers l’estomac en passant par le pharynx et l’œsophage. Deux types de dysphagies sont considérés en fonction de la localisation du trouble :

  • la dysphagie oro-pharyngienne, quand le problème implique le pharynx et/ou la bouche ;
  • la dysphagie œsophagienne, en cas de souci au niveau de l’œsophage.

Les causes des troubles de la déglutition

Les troubles de la déglutition peuvent survenir à tous les âges et dans des circonstances très variées :

  • une infection aiguë (angine, pharyngite, œsophagite, épiglottite) ;
  • certaines maladies génétiques ;
  • des anomalies digestives (diverticule de Zenker, anomalies de l’œsophage) ;
  • des cancers de la sphère ORL (ou dans les suites d’une chirurgie de la sphère ORL) ;
  • un cancer digestif en particulier de l’estomac ou de l’œsophage ;
  • la prise de certains médicaments ;
  • une maladie de Parkinson ;
  • une démence ;
  • après un accident vasculaire cérébral (AVC) ou un traumatisme crânien ;
  • certaines maladies chroniques auto-immunes (sclérose en plaques, sclérose latérale amyotrophique) ;
  • suite à une intubation de plus de 3 jours ;
  • chez les personnes âgées souffrant de dénutrition.
Lire l'article Ooreka

Les symptômes des troubles de la déglutition

Les troubles de la déglutition peuvent se manifester par une sensation de blocage des aliments au niveau du pharynx ou de l’œsophage. Mais ils peuvent aussi se matérialiser par des symptômes plus sournois, en particulier chez les personnes incapables de décrire leur ressenti :

  • le changement des habitudes alimentaires ;
  • une perte apparente d’appétit associée ou non à une perte de poids ;
  • un allongement de la durée des repas ;
  • la survenue d’une toux au cours du repas ou d’une gêne au niveau de la gorge ;
  • l’existence de difficultés respiratoires après les repas ;
  • l’apparition de bronchites à répétition ;
  • une altération de la voix.

Les conséquences des troubles de la déglutition

Les troubles de la déglutition peuvent entraîner de nombreuses répercussions à court, moyen et long terme, s’ils ne sont pas décelés et pris en charge :

  • un risque de fausse route ou fausse déglutition (les aliments passent vers les voies respiratoires) associé à un risque majeur d’étouffement ;
  • des difficultés pour consommer certains aliments ou prendre des médicaments ;
  • une dégradation de la fonction respiratoire, voire une pneumonie ;
  • un risque de malnutrition, voire de dénutrition ;
  • un risque de déshydratation ;
  • des conséquences psychologiques et sociales :
    • une anxiété face aux repas,
    • la perte du plaisir de s’alimenter pouvant mener à l’anorexie,
    • un isolement social,
    • des troubles dépressifs.

Anorexie

Article

Lire l'article Ooreka

Le diagnostic des troubles de la déglutition

Les troubles de la déglutition entraînent généralement des difficultés à s’alimenter caractéristiques.Le diagnostic est donc assez facile à poser, même si ces troubles ne doivent pas être confondus avec des problèmes d’origine digestive.

Des examens complémentaires sont nécessaires pour mieux comprendre la cause de la dysphagie :

  • une endoscopie œso-gastro-duodénale qui permet d’effectuer des biopsies ;
  • un scanner thoracique ;
  • une écho-endoscopie (introduction sous anesthésie générale par la bouche d’une sonde d’échographie) ;
  • une manométrie œsophagienne pour mesurer les pressions dans l’œsophage au moyen d’une sonde introduite par le nez ;
  • une radiographie de l’œsophage (transit baryté).

La prise en charge des troubles de la déglutition

Le traitement des troubles de la déglutition est étroitement lié au traitement de leur cause (un traitement antibiotique en cas d'infection bactérienne par exemple). Généralement, un traitement adapté de l’origine des troubles permet de les atténuer efficacement.

Dans le cas de maladies chroniques ou de troubles liés au vieillissement, d’autres traitements doivent toutefois être envisagés (ostéopathie, orthophonie, suivi diététique).

Une alimentation adaptée doit être instaurée pour permettre à la personne de se nourrir suffisamment sans courir de risques ni rencontrer de gêne. Ainsi, certains aliments sont à privilégier et d’autres à éviter.

Les aliments et les troubles de la déglutition
Les aliments à éviter Les aliments à privilégier

Le pain aux céréales, les graines, les fruits oléagineux

Les fruits avec des petits pépins (kiwis, framboises, raisins...)

Les aliments saupoudrés de sucre ou de cacao

Les aliments fibreux (ananas, asperges...)

Les aliments gluants ou collants (fromage fondu, tapioca...)

Les aliments appréciés par le patient

Les aliments humides (plats en sauces)

Les aliments faciles à mastiquer (purée, viande hachée...)

Les aliments qui stimulent la sensibilité buccale (aliments épicés, salés, poivrés, acides, boissons aromatisées)

Les boissons chaudes ou froides

Lire l'article Ooreka

Aussi dans la rubrique :

Maladies de l'appareil digestif

Sommaire

Troubles et maladies du système digestif

Syndrome dysentérique Comment soigner l'escherichia coli Dyspepsie Atrésie de l'œsophage Parasites intestinaux Enterococcus faecalis Cholangite Colopathes Soigner une gastrite Oesophagite Syndrome de Budd Chiari Intolérance au glucose Dysenterie tropicale Colite ischémique Traiter le reflux gastro- œsophagien Prolapsus rectal Colon irritable homéopathie Malabsorption du fer Fistule anale Fistule digestive : savoir la reconnaître et bien réagir Cytolyse hépatique Diverticule colique Atrésie Kyste hydatique Diverticule de l’oesophage Encéphalopathie hépatique Ventre qui gargouille : le syndrome de l'intestin irritable Appendicite Hernie inguinale et crurale Intolérance au lactose Invagination Comment soigner une colopathie naturellement Traitement du Clostridium difficile Éventration abdominale Maladie de Chagas Hernie de la ligne blanche Réclamation si votre enfant est victime d'une intoxication alimentaire à la cantine Anomalies de l’œsophage Traitement de l'intestin irritable Ulcère duodénal Stase stercorale Fissure anale Escherichia coli Maladie de Whipple Helicobacter pylori traitement naturel Diverticule de Meckel Colite Adénolymphite mésentérique Pancréatite aiguë Intolérance au gluten Maladie de Caroli Lithiase salivaire Calculs biliaires Maladie de Gilbert Insuffisance hépatique Maladie de Hirschsprung Cysticercose Angiocholite Anti-acide Que faire en cas d’intoxication alimentaire ? 6 réflexes pour éviter une intoxication alimentaire Gastrite nerveuse Vermifuge humain Amibiase Syndrome d'Ogilvie Hypertension portale Éviter les remontées acides après un repas Occlusion intestinale Hernie ombilicale Gastrite chronique Abcès anal Dissoudre des calculs biliaires Ankylostomiase Stéatose hépatique Côlon irritable Traiter l'helicobacter pylori Cirrhose biliaire primitive Ascaris Calcul biliaire traitement naturel Syndrome de Costen Varices oesophagiennes Soigner une hernie hiatale naturellement Hépatomégalie Glossodynie Bézoard Soigner les ulcères gastriques Intoxication alimentaire Traiter une colopathie fonctionnelle Syndrome hépato-rénal Achalasie Typhoïde MICI Rectite Gastrite Choléra Clostridium Régime FODMAP Lavage d'estomac Giardiase Parasitoses digestives Cholécystite Hépatite virale Estomac irrité ? Arrêtez de fumer ! Soigner les vers intestinaux Mâchoire qui craque Spasme œsophagien Soigner une salmonellose Ulcère gastrique Syndrome de Sadam Reflux gastro-oesophagien Traiter un ténia ou ver solitaire Syndrome de Mallory Weiss Angiome du foie Péritonite Infarctus mésentérique Hernie diaphragmatique Hernie de Bochdalek Dysenterie Maladie de Crohn Rectocolite hémorragique Syndrome de l’intestin irritable Blanc de l'œil jaune Sécheresse de la bouche Traiter les oxyures Atrophie villositaire Colite spasmodique Hépatite toxique Syndrome de Barrett Cirrhose du foie Lutter contre les reflux gastro-œsophagiens Hernie hiatale Bilharziose Hépatite auto-immune Maladie coeliaque