Constipation

Écrit par les experts Ooreka

Comprendre les causes de constipation

La constipation est l'émission trop espacée, difficile et parfois douloureuse, de selles trop dures.

  • Permanente, récidivante ou occasionnelle, elle concerne chaque année 40 % des français de tous âges.
  • La constipation s'accompagne souvent de ballonnements, d'émission de gaz, de fausse diarrhée faite de liquides mal digérés.

Ne pas confondre : l'arrêt brusque et complet des matières et des gaz avec vomissements, ballonnement et douleur abdominale n'est pas une constipation, mais un signe d'occlusion intestinale.

Causes de constipation passagère

À tout âge

Une constipation passagère peut être liée à :

  • la fièvre ou une maladie infectieuse,
  • la prise d'un médicament contre la toux ou la douleur (codéine ou ses dérivés, la diarrhée, les vomissements, l'hypertension,
  • un régime trop pauvre en fibres végétales,
  • un stress émotionnel,
  • la grossesse,
  • un réflexe inconscient pendant un voyage (peur d'une mauvaise hygiène des toilettes),
  • une déshydratation.

Mais une première période de constipation peut aussi en annoncer d'autres et la constipation devient chronique.

Chez la personne âgée

La constipation passagère de la personne âgée est liée aux mêmes causses que chez l'adulte, dont surtout la déshydratation et le manque de fibres végétales.

Mais ce risque est majoré par le vieillissement du tube digestif, dont l'un des effets est de ralentir le transit intestinal.

Besoin de mutuelle santé? Comparez les tarifs gratuitement

Comparer les mutuelles

Causes de constipation chronique

Chez l'enfant

L'émission rare de petites selles dorées est normale chez le nourrisson au sein : cette alimentation naturelle produit très peu de déchets.

Les causes fonctionnelles possibles sont :

  • les erreurs diététiques avec abus de féculents sans résidus et apport insuffisant en eau et en végétaux,
  • la sédentarité,
  • à partir d'un an, une trop grande exigence parentale sur la propreté anale prématurée provoque habituellement un réflexe de rétention des selles.

Les causes organiques possibles sont

  • le mégacôlon congénital ou maladie de Hirshprung,
  • les malformations de l'intestin grêle, du côlon ou du rectum,
  • les troubles neurologiques,
  • la maladie coeliaque,
  • le rachitisme,
  • le saturnisme (intoxication au plomb).

Chez l'adulte et la personne âgée

Les causes fonctionnelles possibles sont :

  • les erreurs diététiques : apport insuffisant en eau et en fibres végétales,
  • la sédentarité,
  • l'abus prolongé de laxatifs irritants ou de médicaments constipants,
  • l'intestin irritable ou colopathie fonctionnelle,
  • les troubles psychologiques incluant un refus de la fonction anale.

Les causes organiques possibles sont :

  • le cancer du côlon ou du rectum, surtout quand la constipation progressive s'accompagne d'un peu de sang dans les selles ou de fatigue,
  • les cicatrices internes de chirurgie abdominale,
  • l'alitement prolongé pour maladie ou accident,
  • l'hypothyroïdie, le diabète mal équilibré,
  • les hémorroïdes internes ou externes douloureuses, les fissures anales,
  • les malformations du côlon, en principe, déjà repérées chez l'enfant,
  • les fibromes et tumeurs génitales chez la femme.

Prévention de la constipation

La constipation fonctionnelle est évitable avec un bon régime alimentaire, une activité physique modérée, mais quotidienne, des habitudes régulières pour aller à la selle.

En cas de constipation passagère :

  • buvez beaucoup d'eau riche en magnésium, type Hépar, et de jus de fruits type orange ou pamplemousse si vous le supportez bien ;
  • mangez une bonne ration de légumes verts bien cuits, de salade et de fruits très mûrs ;
  • faites de l'exercice, du vélo, des massages abdominaux ;
  • n'abusez pas des fibres végétales dures proposées sous forme de gressins ou de biscuits, elles peuvent avoir l'effet inverse ;
  • attention aux laxatifs ou aux tisanes proposés en parapharmacie, certains sont très irritants pour le côlon : usez brièvement de laxatifs lubrifiants (paraffine, glycérine) ou à effet osmotique (lactulose, sorbitol).

Qui consulter ?

Le médecin traitant est idéalement placé pour coordonner la recherche d'une cause de constipation et de son traitement, par son examen clinique et la demande éventuelle d'un bilan comportant par exemple une coloscopie ou une rectoscopie, un bilan sanguin ou un examen des selles.

Besoin de mutuelle santé? Comparez les tarifs gratuitement

Comparer les mutuelles

Autres sujets sur Ooreka


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
IC
irène casali

hypnose éricksonienne et contes métaphoriques

Expert

bruno leclerc

chiropracteur diplomé "doctor of chiropractic" usa | cabinet chiropratique bruno leclerc

Expert

christophe leblond

phytothérapie, aromathérapie et compléments alimentaires | www.phyto-soins.com

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Produits



Pour aller plus loin


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides

Tout le guide pratique digestion

Tout le guide pratique

Maladies du pancréas