Sommaire

Comprendre la diarrhée

La diarrhée est l'émission trop fréquente (au moins trois fois par jour) de selles trop liquides. Elle représente une menace chez les sujets fragiles : nourrissons et jeunes enfants, personnes âgées ou vulnérables.

La diarrhée aiguë

Symptômes

La diarrhée aiguë est très fréquente. C'est la première cause de mortalité infantile dans le monde. Elle survient brusquement, parfois accompagnée de :

  • douleurs abdominales, qui peuvent la précéder de quelques heures ou quelques minutes,
  • nausée, vomissements,
  • fièvre,
  • fatigue, sensation de malaise,
  • soif et bouche sèche.

Causes de diarrhée aiguë

Les principales causes de diarrhée aiguë sont de nature infectieuse et donnent habituellement une gastroentérite avec fièvre et vomissements.

  • Les virus intestinaux, comme les entérovirus ou les rotavirus, sont très souvent en cause dans les diarrhées saisonnières ou épidémiques. On les trouve dans l'eau, les aliments souillés ou lavés à l'eau contaminée, mais leur principal mode de transmission est d'individu à individu par l'intermédiaire des mains sales.
  • Les bactéries sont responsables de foyers (plusieurs cas groupés) de gastroentérite.
    • Les salmonelles, les shigelles, les Escherischia coli, les staphylocoques proviennent d'aliments souillés comme les fruits de mer, les œufs et les volailles, les crèmes pâtissières, les graines germées, les plats cuisinés ou mal conservés.
    • Dans divers pays, le choléra sévit par épidémies quand l'hygiène de l'eau est défaillante.
  • Les parasites sont plus rarement en cause en France, telles les amibes encore fréquentes dans le monde et au Maghreb ou les bilharzies intestinales en zone équatoriale.
  • Les champignons, comme le candida albicans, se développent généralement dans un intestin démuni de sa flore naturelle par un traitement antibiotique.

D'autres causes peuvent entraîner une diarrhée aiguë :

  • prise de médicaments (notamment des antibiotiques),
  • consommation de fruits non mûrs,
  • maladie inflammatoire de l'intestin, pendant une crise,
  • émotion intense.

Les diarrhées chroniques

Symptômes

Une diarrhée est chronique quand elle dure depuis plus de trois semaines. Elle peut être accompagnée de :

  • douleurs abdominales,
  • fièvre,
  • perte de poids et d'appétit,
  • d'émission de sang dans les selles.

Causes de diarrhée chronique

Les causes infectieuses sont identiques à celles de la diarrhée aiguë en absence de traitement adapté.

Les causes organiques sont :

D'autres causes sont possibles :

Qui consulter en cas de diarrhée ?

Devant une diarrhée qui dure plus de trois heures ou qui s'accompagne de fièvre et de vomissements, il est nécessaire de consulter le médecin traitant.

Des signes de déshydratation (soif, bouche sèche, pli cutané persistant, fontanelle effondrée chez le nourrisson) justifient une hospitalisation rapide après avis du médecin traitant ou d'un médecin de garde.

Diarrhée : que faire en attendant ?

Avant de consulter ou en attendant le médecin, l'essentiel est de prévenir une déshydratation. Il faut absolument donner à boire pour compenser les pertes digestives. Par petites gorgées fréquentes, le malade prend :

  • de l'eau sucrée et légèrement salée pour le grand enfant et l'adulte ;
  • un biberon d'eau préparée avec un sachet de sels de réhydratation orale, un produit en vente libre dans toutes les pharmacies, s'il s'agit d'un nourrisson.

Sauf avis du médecin, aucun médicament n'est administré, notamment les médicaments anti-diarrhéiques vendus en pharmacie. L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) indique d'ailleurs dans un point d'information qu'il est préférable de ne plus utiliser les anti-diarrhéiques à base d'argiles extraites du sol, comme le Smecta® (diosmeticte) chez l'enfant de moins de 2 ans, et ce, « en raison de la possible présence d'infime quantité de plomb, même si le traitement est de courte durée ».

En revanche, il est utile de prendre des probiotiques qui vont participer au retour à l'équilibre de la flore bactérienne au niveau de la muqueuse du côlon, notamment les Saccharomyces boulardii CNCM I-745 et Lactobacillus rhamnosus GG qui ont fait leurs preuves.

Devant une diarrhée saisonnière banale, un régime à base de riz, de purée de carottes, de yaourts, de gelée de coings et de crème gélifiée au chocolat est instauré chez l'enfant ou l'adulte. Les biberons de lait sont maintenus, en plus des biberons d'eau préparée, chez le nourrisson.

Consulter la fiche pratique Ooreka

Aussi dans la rubrique :

Maladies de l'appareil digestif

Sommaire

Troubles et maladies du système digestif

Syndrome de Costen Blanc de l'œil jaune Calculs biliaires Soigner une salmonellose Angiocholite Péritonite Éviter les remontées acides après un repas Bézoard Intolérance au glucose Régime FODMAP Hernie hiatale Spasme œsophagien Gastrite chronique Amibiase Lutter contre les reflux gastro-œsophagiens Traiter les oxyures Parasites intestinaux Maladie de Caroli Vermifuge humain Helicobacter pylori traitement naturel Enterococcus faecalis Maladie de Hirschsprung Maladie de Gilbert Intolérance au gluten Éventration abdominale Maladie de Crohn Hernie de la ligne blanche Syndrome de l’intestin irritable Soigner une gastrite Hernie diaphragmatique Lavage d'estomac Fistule digestive : savoir la reconnaître et bien réagir Réclamation si votre enfant est victime d'une intoxication alimentaire à la cantine Côlon irritable Syndrome hépato-rénal Typhoïde Appendicite Soigner les vers intestinaux Ankylostomiase Insuffisance hépatique Stéatose hépatique Traitement du Clostridium difficile Hépatite auto-immune Giardiase Dysenterie tropicale Comment soigner une colopathie naturellement Syndrome dysentérique Traitement de l'intestin irritable Colopathes Varices oesophagiennes Invagination Atrésie de l'œsophage Oesophagite Encéphalopathie hépatique Hypertension portale Traiter une colopathie fonctionnelle Parasitoses digestives Hernie ombilicale Mâchoire qui craque Comment soigner l'escherichia coli Prolapsus rectal Abcès anal Escherichia coli Cysticercose Diverticule de l’oesophage 6 réflexes pour éviter une intoxication alimentaire MICI Clostridium Soigner les ulcères gastriques Cirrhose du foie Occlusion intestinale Sécheresse de la bouche Calcul biliaire traitement naturel Hépatite toxique Anti-acide Glossodynie Diverticule de Meckel Traiter un ténia ou ver solitaire Dysenterie Diverticule colique Soigner une hernie hiatale naturellement Ascaris Cirrhose biliaire primitive Traiter le reflux gastro- œsophagien Syndrome de Budd Chiari Cholécystite Intolérance au lactose Rectite Rectocolite hémorragique Maladie de Whipple Maladie de Chagas Syndrome de Mallory Weiss Kyste hydatique Stase stercorale Ulcère duodénal Colite spasmodique Que faire en cas d’intoxication alimentaire ? Anomalies de l’œsophage Gastrite Fissure anale Colon irritable homéopathie Pancréatite aiguë Hernie de Bochdalek Adénolymphite mésentérique Syndrome d'Ogilvie Cholangite Reflux gastro-oesophagien Cytolyse hépatique Syndrome de Barrett Angiome du foie Malabsorption du fer Hépatite virale Atrésie Choléra Achalasie Hépatomégalie Fistule anale Lithiase salivaire Colite Dissoudre des calculs biliaires Atrophie villositaire Ventre qui gargouille : le syndrome de l'intestin irritable Maladie coeliaque Traiter l'helicobacter pylori Syndrome de Sadam Bilharziose Infarctus mésentérique Hernie inguinale et crurale Colite ischémique Dyspepsie Estomac irrité ? Arrêtez de fumer ! Ulcère gastrique Gastrite nerveuse Intoxication alimentaire