Sommaire

Comprendre l'échographie abdominale

L'échographie abdominale est une technique d'imagerie par ultrasons. Indolore et non invasive, elle peut être répétée sans problème.

C'est l'examen idéal pour explorer les organes pleins : le foie, la vésicule et les voies biliaires, les reins et la rate.

Principe de l'échographie abdominale

Appareil échographique digestion

L'échographie abdominale utilise les ultrasons émis par une sonde, réfléchis par les organes en fonction de leur densité et récupérés par un récepteur situé également dans la sonde.

  • Les ultrasons sont absorbés par les gaz et arrêtés par les structures dures (os, calcifications).
  • La sonde balaye toute la surface abdominale pour étudier tous les organes : leur taille, leur forme, leurs anomalies ou irrégularités de structure.

L'échographie n'utilise aucun rayonnement de type rayon X, contrairement à la radiographie et au scanner.

Les images sont reconstituées sur l'écran du moniteur que regarde le radiologue. Elles peuvent être enregistrées sur CD ou faire l'objet de tirage sur papier des images les plus significatives.

But de cette échographie

L'échographie abdominale fournit de nombreux renseignements, bien plus riches que la radiographie standard, sur les organes abdominaux.

Les principaux organes explorés par l'échographie abdominale sont :

  • la vésicule et les voies biliaires : calculs, dilatation, tumeurs, abcès, inflammation de la paroi ;
  • le foie : taille et homogénéité (cirrhose, stéatose), kystes, abcès, tumeurs, métastases de cancers non hépatiques ;
  • la rate : taille, gonflement, suspicion de rupture ;
  • le pancréas : kyste, pancréatite sur calcul biliaire, cancer ;
  • les reins : calculs, dilatation des bassinets ou des uretères, tumeurs, atrophie, malposition, kystes, malformations ;
  • l'aorte et la veine cave inférieure ;
  • la paroi musculaire de l'abdomen.

L'échographie peut également montrer des ganglions anormaux, la présence d'ascite, de sang ou des masses suspectes dans la cavité abdominale.

Les progrès de la discrimination des appareils permettent désormais d'étudier les organes creux comme les parois de l'estomac et du côlon ou l'appendice, même si d'autres examens, tel un scanner, sont parfois nécessaires pour affiner ces images.

Au bloc opératoire, l'échographie peut servir à guider une ponction d'organe, le foie par exemple.

Préparation de l'échographie abdominale

Aucune préparation n'est nécessaire. Il est seulement demandé d'être à jeun et de ne pas avoir bu ou fumé depuis au moins 3 heures.

Vous pouvez aussi lutter contre le stress que vous pouvez éventuellement ressentir avant l'examen en diffusant chez vous de l'huile essentielle de lavande fine ou en l'utilisant en inhalation sèche (en respirant quelques gouttes dans un mouchoir).

Pendant l'échographie abdominale

L'échographie se déroule dans un cabinet de radiologie, parfois chez le médecin traitant équipé et formé.

  • Le sujet est allongé sur le dos, déshabillé jusqu'au bas du bassin. La peau du ventre est enduite d'un gel conducteur qui facilite le passage des ultrasons.
  • L'examen est totalement indolore et ne provoque aucune gêne. Seule la pression de la sonde peut réveiller provisoirement une douleur, liée à un calcul biliaire par exemple, comme le fait la main du médecin pendant la palpation.
  • L'échographie abdominale dure environ 20 minutes, pendant lesquelles le radiologue donne un premier avis.

Un compte-rendu complet est établi au plus tard le lendemain avec le CD ou les images imprimées sur papier. Il est remis au patient ou adressé à son médecin traitant.

Risques de cette échographie

Aucun risque particulier n'est lié à l'échographie abdominale.

Aussi dans la rubrique :

Maladies de l'appareil digestif

Sommaire

Troubles et maladies du système digestif

Syndrome dysentérique Infarctus mésentérique Gastrite nerveuse Ventre qui gargouille : le syndrome de l'intestin irritable Enterococcus faecalis Giardiase Réclamation si votre enfant est victime d'une intoxication alimentaire à la cantine Oesophagite Atrophie villositaire Clostridium Lutter contre les reflux gastro-œsophagiens Amibiase Encéphalopathie hépatique Syndrome hépato-rénal 6 réflexes pour éviter une intoxication alimentaire Soigner une gastrite Cholécystite Hypertension portale Que faire en cas d’intoxication alimentaire ? Stase stercorale Blanc de l'œil jaune Comment soigner une colopathie naturellement Calcul biliaire traitement naturel Hépatite auto-immune Colopathes Hernie ombilicale Gastrite Mâchoire qui craque Hernie inguinale et crurale Spasme œsophagien Maladie de Caroli Soigner une hernie hiatale naturellement Syndrome de l’intestin irritable Cirrhose biliaire primitive Maladie de Whipple Hernie de la ligne blanche Intolérance au gluten Lavage d'estomac Dysenterie Syndrome de Sadam Fistule anale Fistule digestive : savoir la reconnaître et bien réagir Gastrite chronique Hépatite toxique Atrésie de l'œsophage Colite ischémique Atrésie Reflux gastro-oesophagien Stéatose hépatique Invagination Glossodynie Comment soigner l'escherichia coli Traiter l'helicobacter pylori Choléra Lithiase salivaire Traiter les oxyures Syndrome de Budd Chiari Kyste hydatique Angiome du foie Intolérance au glucose MICI Ascaris Estomac irrité ? Arrêtez de fumer ! Appendicite Cysticercose Syndrome de Barrett Syndrome de Mallory Weiss Maladie de Hirschsprung Ankylostomiase Colite spasmodique Insuffisance hépatique Hernie diaphragmatique Maladie de Chagas Colon irritable homéopathie Prolapsus rectal Varices oesophagiennes Syndrome d'Ogilvie Dissoudre des calculs biliaires Diverticule colique Achalasie Bézoard Intolérance au lactose Traiter une colopathie fonctionnelle Éventration abdominale Occlusion intestinale Hépatite virale Sécheresse de la bouche Adénolymphite mésentérique Traiter le reflux gastro- œsophagien Malabsorption du fer Hépatomégalie Helicobacter pylori traitement naturel Diverticule de Meckel Soigner les ulcères gastriques Maladie de Gilbert Régime FODMAP Éviter les remontées acides après un repas Traitement de l'intestin irritable Calculs biliaires Ulcère gastrique Traiter un ténia ou ver solitaire Péritonite Typhoïde Dyspepsie Diverticule de l’oesophage Vermifuge humain Hernie de Bochdalek Traitement du Clostridium difficile Anti-acide Rectite Parasites intestinaux Colite Anomalies de l’œsophage Escherichia coli Hernie hiatale Maladie de Crohn Soigner une salmonellose Dysenterie tropicale Cholangite Abcès anal Cirrhose du foie Pancréatite aiguë Cytolyse hépatique Intoxication alimentaire Rectocolite hémorragique Angiocholite Ulcère duodénal Maladie coeliaque Bilharziose Côlon irritable Syndrome de Costen Fissure anale Parasitoses digestives Soigner les vers intestinaux

Ces pros peuvent vous aider