Sommaire

Comprendre les analyses de selles.

L'examen des selles fournit divers renseignements sur la digestion ou les maladies du tube digestif. Il est pratiqué sur un échantillon de selles recueilli par le patient et porté au laboratoire.

L'examen fonctionnel des selles

Le principe

L'examen fonctionnel des selles ou fécalogramme analyse d'abord la consistance (homogène ou non, dure ou liquide) et la couleur, plus sombre quand les pigments biliaires sont abondants, presque noire quand les elles contiennent du sang digéré.

L'analyse recherche ensuite :

  • la présence de viande ou de fibres musculaires non digérées, ce qui traduit une vidange trop rapide ou un mauvais fonctionnement de l'estomac ;
  • la présence excessive de graisses non digérées, ce qui traduit un déficit de bile ou de sucs pancréatiques ou un défaut d'absorption intestinale ;
  • la présence d'éléments de la paroi intestinale (cellules épithéliales, mucus, albumine, cellules sanguines), ce qui traduit une irritation de la muqueuse intestinale ;
  • la présence de cellulose et d'amidons dont l'augmentation traduit une accélération du transit intestinal ou une destruction de la flore colique, dont la diminution traduit un ralentissement du transit ;
  • les taux d'acides organiques et d'ammoniaque, témoins d'un excès de fermentation ou de putréfaction ;
  • des éléments anormaux : sang, levures, parasites ou leurs œufs, qui feront l'objet d'une recherche complémentaire.

L'intérêt

L'intérêt de l'examen des selles a beaucoup diminué depuis la généralisation des fibroscopies gastriques et des coloscopies.

Il reste utile, notamment chez le nourrisson, pour détecter des erreurs diététiques ou des intolérances alimentaires, ou pour suivre le bénéfice de régimes dans les maladies métaboliques génétiques.

La coproculture : examen bactériologique des selles

Le principe

La coproculture est l'examen bactériologique des selles, la recherche des bactéries responsables d'une gastro-entérite sévère.

La flore intestinale comprend normalement de nombreux germes, dont certains sous forme de souches inoffensives, et quelques levures. Une infection intestinale peut provenir de

  • la destruction de cette flore naturelle à la suite d'un traitement antibiotique et son remplacement par des levures (candida albicans, géotrichum) en grand nombre ou des germes agressifs
  • un déséquilibre trop marqué entre les différents germes de la flore normale
  • l'invasion par des souches virulentes, comme les staphylocoques dorés, les salmonelles ou l'escherischia coli E104, qui agressent la muqueuse intestinale

L'intérêt

La coproculture est un examen fréquent chez le nourrisson diarrhéique, moins souvent demandé chez l'adulte sauf diarrhée fébrile résistante aux premiers traitements.

Quand la coproculture confirme l'infection intestinale, elle permet de déterminer d'emblée le bon antibiotique.

L'examen parasitologique des selles

Le principe

Souvent couplé à une coproculture, l'examen parasitologique (appelé KOP pour kystes, œufs et parasites) des selles recherche soit des éléments parasitaires actifs (vers ronds, anneaux des vers plats), des formes kystiques (amibes) ou des œufs pondus dans l'intestin. Cette recherche s'effectue au microscope.

L'intérêt

L'identification du parasite responsable de troubles digestifs permet de choisir le traitement adapté.

La recherche de sang dans les selles

Le principe

La recherche de sang dans les selles repose sur l'analyse d'échantillons prélevés par le sujet lui-même et étalés sur des plaques grâce à une spatule, l'ensemble étant fourni par le laboratoire.

Pour ne pas fausser les résultats, il est impératif dans les trois jours précédant l'examen de ne pas consommer de viande crue, de médicaments à base de fer ou de vitamine C, de ne pas brosser des gencives qui saignent.

Tous les conseils utiles sont donnés par le laboratoire qui fournit le matériel.

L'intérêt

La recherche de sang dans les selles est à la base des campagnes de dépistage systématique des cancers du côlon, que tout adulte devrait pratiquer régulièrement au-delà de 50 ans.

La présence de sang dans les selles peut aussi signaler l'existence de polypes du côlon ou de maladies inflammatoires et hémorragiques de l'estomac ou de l'intestin.

Tout résultat positif conduit à la réalisation d'autres examens, dont en priorité une coloscopie à la recherche de polypes ou d'une tumeur.

Aussi dans la rubrique :

Maladies de l'appareil digestif

Sommaire

Troubles et maladies du système digestif

Malabsorption du fer Blanc de l'œil jaune Cytolyse hépatique Colon irritable homéopathie Giardiase Fissure anale Éviter les remontées acides après un repas Ventre qui gargouille : le syndrome de l'intestin irritable Glossodynie Angiome du foie Intolérance au gluten Diverticule de Meckel Oesophagite Traitement du Clostridium difficile Soigner une gastrite Hernie ombilicale Hépatomégalie Prolapsus rectal Invagination Intoxication alimentaire Rectocolite hémorragique Dissoudre des calculs biliaires Calculs biliaires Hernie hiatale Syndrome de Costen Lavage d'estomac Syndrome de Budd Chiari Maladie coeliaque Comment soigner l'escherichia coli Mâchoire qui craque Hernie de la ligne blanche Cysticercose Angiocholite Maladie de Hirschsprung Fistule digestive : savoir la reconnaître et bien réagir Cirrhose biliaire primitive Syndrome de Mallory Weiss Sécheresse de la bouche Stase stercorale Appendicite Typhoïde Traiter l'helicobacter pylori Intolérance au lactose Parasites intestinaux Soigner les ulcères gastriques Traiter un ténia ou ver solitaire Pancréatite aiguë Parasitoses digestives Soigner une hernie hiatale naturellement Cirrhose du foie Gastrite chronique Helicobacter pylori traitement naturel Fistule anale Abcès anal Occlusion intestinale Soigner une salmonellose Hernie diaphragmatique Insuffisance hépatique Bézoard Traiter une colopathie fonctionnelle Encéphalopathie hépatique Rectite Ankylostomiase Traitement de l'intestin irritable Régime FODMAP Colopathes Dysenterie tropicale Dysenterie Maladie de Caroli Maladie de Crohn Hépatite virale Colite spasmodique Escherichia coli Colite ischémique Ulcère gastrique Éventration abdominale Atrophie villositaire Côlon irritable Clostridium Enterococcus faecalis Traiter le reflux gastro- œsophagien Syndrome de Barrett Syndrome hépato-rénal Choléra Syndrome de Sadam Anti-acide Maladie de Chagas Stéatose hépatique Kyste hydatique Adénolymphite mésentérique Vermifuge humain Anomalies de l’œsophage Amibiase Atrésie de l'œsophage Dyspepsie Que faire en cas d’intoxication alimentaire ? Calcul biliaire traitement naturel Soigner les vers intestinaux Hernie de Bochdalek Hépatite auto-immune Gastrite nerveuse Lutter contre les reflux gastro-œsophagiens Cholangite Traiter les oxyures Hernie inguinale et crurale Colite Hépatite toxique Infarctus mésentérique Diverticule de l’oesophage Cholécystite Maladie de Gilbert Spasme œsophagien Varices oesophagiennes Syndrome d'Ogilvie MICI 6 réflexes pour éviter une intoxication alimentaire Achalasie Reflux gastro-oesophagien Ascaris Maladie de Whipple Gastrite Hypertension portale Intolérance au glucose Syndrome de l’intestin irritable Ulcère duodénal Réclamation si votre enfant est victime d'une intoxication alimentaire à la cantine Lithiase salivaire Syndrome dysentérique Atrésie Comment soigner une colopathie naturellement Estomac irrité ? Arrêtez de fumer ! Bilharziose Péritonite Diverticule colique

Ces pros peuvent vous aider