Sommaire

Principe de la fibroscopie gastrique

La fibroscopie gastrique est devenue l'examen de référence dans l'exploration de l'œsophage, de l'estomac et du duodénum.

  • Elle permet au gastro-entérologue de voir l'intérieur des organes digestifs hauts à l'aide d'une sonde souple munie d'une caméra miniaturisée, l'endoscope ou fibroscope.
  • Les images sont projetées sur écran et des photographies ou un film vidéo sont enregistrés.

But de cette fibroscopie

La fibroscopie gastrique permet :

  • d'observer directement la paroi des organes explorés pour déterminer la cause des symptômes ressentis ;
  • d'effectuer des prélèvements de fragments de muqueuse (biopsie) pour examen au microscope (recherche de cancer ou d'helicobacter pylori par exemple) ;
  • de traiter directement certaines maladies à l'aide d'un bistouri électrique ou d'un laser placé dans la sonde, ou d'injecter un produit sclérosant dans des varices oesophagiennes.

Préparation de la fibroscopie gastrique

Homme mature et médecin

La fibroscopie gastrique se pratique sur un estomac vide.

  • Pendant les 6 à 8 heures qui précèdent l'examen le patient ne doit ni manger, ni fumer, ni boire.
  • Seule la prise de médicaments indispensables avec une gorgée d'eau est possible avec l'accord du médecin.

Un éventuel appareil dentaire est retiré.

Dans de rares cas (peur panique, obstacle oesophagien), la fibroscopie doit être remplacée par d'autres examens comme la radiographie.

Pendant cette fibroscopie

Une heure avant l'examen, le patient anxieux reçoit un traitement tranquillisant. Dans de rares cas, une brève anesthésie générale est proposée après consultation d'un anesthésiste.

  • Juste avant l'examen, une anesthésie de la bouche et de la gorge est pratiquée.
  • Le patient est couché sur le côté gauche. La sonde souple est introduite par la bouche, où les dents sont protégées par un anneau plastique.
  • Le passage de la sonde, favorisé par l'insufflation d'air, n'est pas douloureux, mais parfois un peu inconfortable, avec une courte sensation de nausée. Il est fortement conseillé au patient de ne pas bouger pendant la fibroscopie.
  • L'examen complet dure 10 à 20 minutes.
  • Le patient reste allongé encore une heure, puis il peut se lever et rentre chez lui. Un premier compte rendu visuel lui est donné immédiatement par le gastro-entérologue, un compte rendu complet avec résultat des biopsies par exemple, sera adressé rapidement à son médecin traitant.

Risques de la fibroscopie gastrique

L'insufflation d'air provoque souvent une sensation de ballonnement sans gravité et quelques brèves douleurs abdominales.

Les incidents graves sont extrêmement rares, mais peuvent toujours se produire

  • hémorragie au passage de la sonde,
  • perforation de la paroi duodénale,
  • trouble du rythme cardiaque ou accident cardiaque.

Ces risques justifient la réalisation de la fibroscopie gastrique exclusivement en hôpital ou en clinique, à portée d'un bloc chirurgical.

Les risques infectieux (hépatite virale notamment) sont en principe évités par une stérilisation rigoureuse, fixée par la réglementation, de chaque endoscope après chaque utilisation. Les accessoires à usage unique sont jetés.

Aussi dans la rubrique :

Maladies de l'appareil digestif

Sommaire

Troubles et maladies du système digestif

Sécheresse de la bouche Maladie coeliaque Colite ischémique Giardiase Syndrome de Budd Chiari Traiter l'helicobacter pylori Dysenterie tropicale Dysenterie Traiter le reflux gastro- œsophagien Vermifuge humain Soigner les vers intestinaux Soigner une hernie hiatale naturellement Parasitoses digestives Maladie de Gilbert Réclamation si votre enfant est victime d'une intoxication alimentaire à la cantine Escherichia coli Reflux gastro-oesophagien Traitement de l'intestin irritable Estomac irrité ? Arrêtez de fumer ! Calcul biliaire traitement naturel Fissure anale Choléra Syndrome de Mallory Weiss Syndrome de Sadam Infarctus mésentérique Fistule digestive : savoir la reconnaître et bien réagir 6 réflexes pour éviter une intoxication alimentaire Lavage d'estomac Comment soigner une colopathie naturellement Côlon irritable Glossodynie Lithiase salivaire Hernie ombilicale Syndrome dysentérique Hernie diaphragmatique Comment soigner l'escherichia coli Amibiase Calculs biliaires Syndrome de Costen Ulcère duodénal Syndrome de Barrett Gastrite Hernie hiatale Syndrome de l’intestin irritable Invagination Enterococcus faecalis Oesophagite Syndrome hépato-rénal Stase stercorale Diverticule colique Hernie de Bochdalek Adénolymphite mésentérique Angiome du foie Maladie de Hirschsprung Lutter contre les reflux gastro-œsophagiens Colon irritable homéopathie Diverticule de l’oesophage Cholangite Ascaris Mâchoire qui craque Intolérance au lactose Colite spasmodique Bézoard Anti-acide Traiter un ténia ou ver solitaire Dyspepsie Ventre qui gargouille : le syndrome de l'intestin irritable Rectite Régime FODMAP Occlusion intestinale Appendicite Prolapsus rectal Angiocholite Traiter les oxyures Péritonite Traitement du Clostridium difficile Hernie inguinale et crurale Colopathes Bilharziose Pancréatite aiguë Hernie de la ligne blanche Atrésie de l'œsophage Encéphalopathie hépatique Intoxication alimentaire Traiter une colopathie fonctionnelle Stéatose hépatique Gastrite chronique Dissoudre des calculs biliaires Insuffisance hépatique Cirrhose du foie Abcès anal Hépatite virale Blanc de l'œil jaune MICI Rectocolite hémorragique Achalasie Maladie de Whipple Typhoïde Soigner une salmonellose Hypertension portale Anomalies de l’œsophage Clostridium Cytolyse hépatique Hépatomégalie Cysticercose Maladie de Caroli Hépatite auto-immune Atrophie villositaire Ulcère gastrique Syndrome d'Ogilvie Fistule anale Malabsorption du fer Éviter les remontées acides après un repas Varices oesophagiennes Soigner les ulcères gastriques Colite Diverticule de Meckel Soigner une gastrite Cholécystite Maladie de Crohn Cirrhose biliaire primitive Spasme œsophagien Ankylostomiase Atrésie Helicobacter pylori traitement naturel Intolérance au glucose Hépatite toxique Intolérance au gluten Maladie de Chagas Éventration abdominale Kyste hydatique Gastrite nerveuse Que faire en cas d’intoxication alimentaire ? Parasites intestinaux