Intolérance au lactose

Écrit par les experts Ooreka

Comprendre l'intolérance au lactose

Causes de l'intolérance au lactose

La cause de l'intolérance au lactose est un déficit en lactase, l'enzyme digestive qui permet de transformer le lactose en galactose et en glucose. L'intolérance au lactose n'est pas une allergie aux protéines du lait.

Le déficit congénital en lactase est rare, mais un peu plus fréquent chez les grands prématurés chez qui il se corrige en quelques semaines.

La sécrétion de lactase diminue naturellement chez une grande partie des grands enfants et des jeunes adultes. Ainsi, 40 % des adultes Français n'ont plus de lactase. Le lactose est alors digéré par des bactéries intestinales, produisant notamment du gaz hydrogène qui fragilise la flore intestinale.

Bon à savoir : la consommation de lait et de gluten favorise le risque de développer des intolérances alimentaires à d'autres aliments. En effet, le gluten et le lait sont susceptibles de déclencher une réaction immunitaire, qui deviendra chronique en cas d'apports quotidiens. L'inflammation qui en résulte détruit les villosités intestinales, ce qui entraîne une digestion moins efficace des aliments, alors insuffisamment dégradés.

Symptômes de cette intolérance

Les signes d'intolérance au lactose se produisent 30 à 120 minutes après la prise d'un aliment contenant ce sucre :

  • ballonnement et flatulences par production bactérienne d'hydrogène ;
  • douleurs abdominales diffuses, crampes d'estomac ;
  • vomissements, surtout chez le nourrisson ;
  • diarrhée par accumulation de lactose non digéré retenant l'eau dans l'intestin.

Chez le nouveau-né atteint d'une forme congénitale, les pleurs intenses après chaque tétée et le retard dans la prise de poids alertent rapidement les parentes et le médecin.

Examens et traitement de l'intolérance au lactose

Examens

L'examen le plus significatif est la mesure de l'hydrogène expulsé par les poumons après une prise de lactose au laboratoire.

Traitement

La sécrétion résiduelle de lactase étant variable selon l'âge et l'individu, l'exclusion du lait et de produits lactés est totale ou partielle selon la tolérance individuelle.

  • Chez l'enfant et l'adulte, il faut penser à éviter les pâtisseries, crèmes glacées et produits dérivés du lait pouvant contenir du lactose. Les fromages et les yaourts sont souvent bien tolérés, car le lactose en a disparu.
  • Chez le nourrisson, les laits de substitution sans lactose résolvent le problème. Tout aliment dérivé du lait sera évité au moment du sevrage.

La prise de comprimés de lactase est aujourd'hui accessible à tous en cas de signes digestifs importants.

Besoin de mutuelle santé? Comparez les tarifs gratuitement

Comparer les mutuelles

Autres sujets sur Ooreka


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
DR
dominique r.

médecin

Expert

yvon alexis g.

conseiller spécialisé en phytothérapie & huiles es | plantes médicinales et huiles essentielles

Expert

christel froidevaux

naturopathe | naturopathie auriculothérapie relaxation

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Produits



Pour aller plus loin


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides

Tout le guide pratique digestion

Tout le guide pratique

Maladies du pancréas