Maladie métabolique génétique

Écrit par les experts Ooreka

Les maladies héréditaires du métabolisme sont rares, une naissance sur 1 500 environ. Elles touchent à égalité les filles et les garçons et peuvent sauter une génération.

Sur près de 10 000 maladies théoriquement possibles, un peu plus de 500 seulement ont été identifiées.

Causes des maladies métaboliques génétiques

La caractéristique commune des maladies métaboliques génétiques est la déficience d'une enzyme qui intervient dans la digestion des aliments ou dans l'utilisation des nutriments pour la synthèse des substances corporelles.

L'enzyme, codée par un gène de nos chromosomes, est soit totalement absente soit le plus souvent inefficace du fait d'une mutation partielle du gène.

La très grande majorité de ces maladies se transmet sur le mode récessif :

  • Il faut que le gène défectueux soit transmis par les deux parents (porteurs sains) pour que la maladie apparaisse.
  • Le risque d'avoir un enfant malade est alors de 1 sur 4 à chaque naissance, celui d'une enfant porteur sain (mais qui pourra transmettre le gène à ses propres enfants) est de 1 sur 2 à chaque naissance, et chaque enfant a 1 chance sur 4 d'être totalement indemne pour lui et sa descendance.

Dans quelques cas, la maladie apparaît à la suite d'une mutation inopinée du gène impliqué, sans antécédents familiaux.

Les maladies métaboliques génétiques sont classées en trois grands groupes selon leur mécanisme :

  • accumulation de substances toxiques pour les tissus,
  • déficit de production d'énergie qui provoque une déficience fonctionnelle des organes (foie, cerveau, cœur, muscles),
  • perturbation de la synthèse ou de la dégradation des protéines complexes.

Elles sont également classées selon le métabolisme altéré : acides aminés et protéines, glucides, lipides, stérols, purines (résidus de l'ADN et de l'ARN), etc.

Conséquences de ces maladies métaboliques

Chaque maladie métabolique génétique possède ses propres symptômes, son évolution et ses conséquences spécifiques.

Chez le nouveau-né, les maladies de révélation précoce provoquent souvent des troubles de la conscience allant jusqu'au coma, des convulsions, un manque de tonus musculaire, un refus alimentaire.

Dans les maladies à révélation plus tardive, on observe le plus souvent

  • des troubles neurologiques : du simple retard psychomoteur au retard intellectuel profond, troubles de la coordination motrice ou du langage, déficits visuels ou auditifs
  • des troubles psychiatriques : hallucinations, délires, confusion mentale
  • des troubles hépatiques : jaunisse, cirrhose précoce, malaises hypoglycémiques par défaut de métabolisme du glycogène dans le foie
  • des troubles divers : cataracte, déformations du squelette, anomalies musculaires ou cardiaques...

Besoin de mutuelle santé? Comparez les tarifs gratuitement

Comparer les mutuelles

Exemples de maladies métaboliques génétiques

La phénylcétonurie

Elle entraîne l'accumulation de phénylalanine, un acide aminé toxique pour le système nerveux : retard mental, troubles neurologiques.

Le dépistage de la phénylcétonurie à la naissance permet d'instaurer un régime alimentaire strict à base d'aliments synthétiques qui évite l'apparition des complications.

Les glycogénoses

Ce groupe d'anomalies provoque une accumulation de glycogène dans le foie, le cœur et les muscles, entraînant des hypoglycémies et des défaillances cardiaques.

Galactosémie, fructosémie

Le défaut enzymatique provoque une accumulation de galactose ou de fructose, entraînant une intoxication progressive du foie.

Maladie de Wilson

Le défaut enzymatique provoque une accumulation du cuivre dans le foie, les yeux et le système nerveux.

Un régime excluant les aliments contenant du cuivre freine les complications oculaires, cérébrales ou hépatiques.

La maladie de Fabry

Le défaut enzymatique provoque l'accumulation d'un lipide complexe responsable d'atteintes oculaires, auditives, cutanées, rénales, cardiaques et neurologiques.

Il existe pour la maladie de Fabry un traitement par administration d'une enzyme de substitution.

La maladie de Gaucher

Le défaut enzymatique provoque l'accumulation lente d'une substance complexe, les glucocérébrosides, qui infiltre le foie, la rate, les os et le système nerveux.

Un traitement par enzyme de substitution évite l'apparition de nouvelles complications.

Besoin de mutuelle santé? Comparez les tarifs gratuitement

Comparer les mutuelles

Autres sujets sur Ooreka


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
DR
dominique r.

médecin

Expert

CG
céline garreau

bioénergéticienne, libération du péricarde | de la pierre à la lune

Expert

salim djelouat

pr. bioclinicien -expert médical -auteur scientifi

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Produits



Pour aller plus loin


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides

Tout le guide pratique digestion

Tout le guide pratique

Maladies du pancréas