Sommaire

Le pancréas sécrète diverses enzymes qui permettent la digestion des aliments. Il est normalement protégé contre ses propres sécrétions, mais il arrive que ces défenses soient débordées et que la glande « s'autodigère » : c'est la pancréatite aiguë.

Causes de la pancréatite aiguë

La cause la plus fréquente de pancréatite aiguë est le blocage d'un calcul biliaire dans l'ampoule de Vater ou le sphincter d'Oddi.

Ce calcul bloqué empêche les sucs pancréatiques qui s'accumulent dans le canal de Wirsung de s'évacuer dans le duodénum.

À noter toutefois que dans environ 16 % des cas on ne retrouve pas de cause à la pancréatite aiguë.

Homme tordu de douleur pancréatite

Symptômes de cette pancréatite

La douleur est le signe le plus constant.

Elle est :

  • maximale dans la région épigastrique ou décalée un peu vers la droite,
  • irradiante vers le foie et dans le dos,
  • intense, de début brusque, nécessitant souvent des dérivés de morphine pour être soulagée.

Les vomissements, d'abord alimentaires puis bilieux, débutent assez rapidement.

La constipation aiguë tourne à l'occlusion intestinale avec arrêt des matières et des gaz, un réflexe qui traduit la souffrance de tout le tube digestif.

Un état de choc avec respiration haletante et pouls filant est un signe important de gravité de la pancréatite aiguë.

Évolution et examens de la pancréatite aiguë

Évolution

La guérison peut laisser des troubles digestifs résiduels et des douleurs persistantes.

La principale complication est l'apparition de pseudo-kystes du pancréas, témoins de l'autodigestion de zones entières de la glande.

La mortalité globale de la maladie est estimée à 3,7 %.

Examens

La douleur est si intense et l'état général si altéré qu'une hospitalisation est la règle.

Les prises de sang et les analyses d'urine montrent une élévation des enzymes pancréatiques, amylase et lipase, dont les taux atteignent au moins 5 fois la norme du laboratoire. Des analyses spécifiques recherchent une éventuelle infection virale ou parasitaire.

La radiographie apporte peu de renseignements, sauf pour mettre en évidence un état d'occlusion intestinale.

L'échographie peut montrer un calcul biliaire bloqué dans la tête du pancréas. Elle est complétée par une échoendoscopie ou un scanner abdominal, qui met en évidence les plages d'autodigestion.

Traitement de la pancréatite aiguë

La mise au repos total du pancréas suppose une nutrition artificielle par voie intraveineuse, en service de réanimation ou de gastro-entérologie (30 % des patients doivent être hospitalisés en réanimation). Elle peut être relayée par une alimentation par sonde implantée dans le jéjunum et une forte réhydratation.

La douleur est soulagée par des antalgiques, pouvant aller jusqu'aux dérivés de morphine quand elle résiste aux antalgiques de base.

Le traitement de la cause est indispensable : ablation d'un calcul biliaire, suppression totale de l'alcool, antiviraux, correction des triglycérides sanguins (régime sans sucre et sans alcool, médicaments anti-lipides).

Le lavage chirurgical du péritoine s'impose quand le pancréas déverse des sucs directement dans la cavité abdominale.

Pour éviter une récidive, il est parfois nécessaire de procéder à l'ablation de la vésicule biliaire (cholécystectomie). Si la pancréatite aiguë est particulièrement sévère, l'intervention peut être reportée de 6 semaines.

Prévention de la pancréatite aiguë

On peut réduire le risque de pancréatite aiguë :

  • en évitant ou en traitant les petits calculs des voies biliaires (les gros calculs dans la vésicule ne sont jamais en cause) ;
  • en réduisant la consommation d'alcool ;
  • et en évitant les médicaments à risque chez les personnes qui ont déjà présenté une poussée de pancréatite ou qui présentent une anomalie des enzymes pancréatiques.

La pancréatite chronique

La pancréatite chronique est due avant tout à l'alcoolisme chronique en Europe, à la dénutrition en zone tropicale.

Elle se traduit par une douleur épigastrique, une diarrhée persistante, un amaigrissement important, parfois une jaunisse.

La pancréatite chronique peut se compliquer de pancréatite aiguë, de diabète, de destruction complète du pancréas. Le traitement médical et chirurgical est complexe, même avec l'arrêt complet de l'alcool.

Aussi dans la rubrique :

Maladies de l'appareil digestif

Sommaire

Troubles et maladies du système digestif

Atrophie villositaire Comment soigner l'escherichia coli Maladie coeliaque Malabsorption du fer Hypertension portale Hépatite virale Typhoïde Maladie de Whipple Parasitoses digestives Encéphalopathie hépatique Soigner les ulcères gastriques Parasites intestinaux Hernie diaphragmatique Intoxication alimentaire Maladie de Chagas Dyspepsie Hernie hiatale Stéatose hépatique Péritonite Maladie de Hirschsprung Colite Calculs biliaires Diverticule colique Comment soigner une colopathie naturellement Réclamation si votre enfant est victime d'une intoxication alimentaire à la cantine Estomac irrité ? Arrêtez de fumer ! Giardiase Traiter une colopathie fonctionnelle Fistule anale Gastrite nerveuse Hernie de Bochdalek Intolérance au glucose Intolérance au lactose Syndrome de Mallory Weiss Syndrome de l’intestin irritable Syndrome d'Ogilvie Cysticercose Gastrite Stase stercorale Ulcère duodénal Intolérance au gluten Prolapsus rectal Syndrome hépato-rénal Traiter un ténia ou ver solitaire Ulcère gastrique Colite spasmodique Éventration abdominale Invagination Maladie de Gilbert Syndrome de Budd Chiari Reflux gastro-oesophagien Colon irritable homéopathie Lithiase salivaire 6 réflexes pour éviter une intoxication alimentaire Varices oesophagiennes Ankylostomiase Angiome du foie Éviter les remontées acides après un repas Appendicite Ventre qui gargouille : le syndrome de l'intestin irritable Amibiase Kyste hydatique Diverticule de Meckel Traitement du Clostridium difficile Oesophagite Traiter les oxyures Bilharziose Sécheresse de la bouche MICI Hépatite auto-immune Occlusion intestinale Cytolyse hépatique Vermifuge humain Atrésie de l'œsophage Régime FODMAP Gastrite chronique Calcul biliaire traitement naturel Syndrome dysentérique Maladie de Caroli Que faire en cas d’intoxication alimentaire ? Bézoard Achalasie Mâchoire qui craque Anomalies de l’œsophage Fissure anale Colopathes Rectite Angiocholite Hépatite toxique Fistule digestive : savoir la reconnaître et bien réagir Syndrome de Costen Dissoudre des calculs biliaires Hernie de la ligne blanche Syndrome de Barrett Rectocolite hémorragique Anti-acide Atrésie Blanc de l'œil jaune Dysenterie tropicale Hépatomégalie Traiter le reflux gastro- œsophagien Insuffisance hépatique Enterococcus faecalis Cirrhose du foie Cholangite Ascaris Escherichia coli Hernie inguinale et crurale Infarctus mésentérique Lutter contre les reflux gastro-œsophagiens Soigner les vers intestinaux Pancréatite aiguë Soigner une gastrite Soigner une salmonellose Diverticule de l’oesophage Syndrome de Sadam Clostridium Côlon irritable Dysenterie Cholécystite Choléra Lavage d'estomac Colite ischémique Hernie ombilicale Helicobacter pylori traitement naturel Traiter l'helicobacter pylori Spasme œsophagien Abcès anal Glossodynie Adénolymphite mésentérique Soigner une hernie hiatale naturellement Cirrhose biliaire primitive Maladie de Crohn Traitement de l'intestin irritable

Ces pros peuvent vous aider