Ulcère gastrique

Écrit par les experts Ooreka

L'ulcère gastrique, également appelé ulcère de l'estomac, est une perte de substance creusée dans la muqueuse gastrique, le plus souvent sur la petite courbure.

L'ulcère de l'estomac est 10 fois moins fréquent que l'ulcère du duodénum.

Causes de l'ulcère gastrique

La majeure partie des ulcères gastriques est liée à la présence d'une bactérie, Helicobacter pylori, découverte en 1983 et dont le rôle a été confirmé en 1991.

Trois principaux facteurs de risque facilitent la survenue d'un ulcère de l'estomac : le stress ; l'abus d'alcool et le tabagisme.

Les ulcères médicamenteux peuvent survenir en absence d'helicobacter. Dans ces cas, les médicaments bloquent la synthèse de prostaglandines protectrices par la muqueuse gastrique. Les substances en cause sont :

  • l'aspirine ;
  • les corticoïdes ;
  • les anti-inflammatoires non stéroïdiens, type ibuprofène ou kétoprofène.

Symptômes de l'ulcère gastrique

En cas d'ulcère gastrique, une douleur est ressentie dans le creux épigastrique, parfois dans le bas du thorax ou autour de l'ombilic. Elle évoque une brûlure, une crampe ou une sensation de faim impérieuse. Elle survient systématiquement avant les repas et semble calmée par une prise alimentaire, notamment d'aliments alcalins comme les produits laitiers.

La douleur évolue par poussées de 4 à 6 semaines, plus fréquentes au printemps et à l'automne.

Les autres signes, moins spécifiques de l'ulcère gastrique, sont :

  • le pyrosis (brûlure derrière le sternum) et la régurgitation acide, qui se voient aussi dans les hernies hiatales et le reflux gastro-oesophagien ;
  • les éructations ;
  • les nausées et vomissements ;
  • la perte d'appétit et de poids ;
  • la dyspepsie (digestion difficile) ;
  • l'émission de selles noires et l'anémie lorsque l'ulcère saigne.

Important : sans traitement, l'ulcère semble guérir. Une nouvelle poussée survient le plus souvent quelques mois plus tard. Les traitements modernes limitent considérablement le risque de rechute.

Complications possibles

Les principales complications de l'ulcère gastrique sont :

  • l'hémorragie avec vomissement de sang puis émission de selles noires (urgence chirurgicale)
  • la perforation d'ulcère avec passage de liquide gastrique dans la cavité abdominale (urgence chirurgicale)
  • la sténose de l'estomac avec altération des capacités digestives
  • la très rare cancérisation de l'ulcère.

Examens pour diagnostiquer un ulcère de l'estomac

La fibroscopie ou endoscopie gastrique est l'examen de référence pour effectuer un diagnostic de l'ulcère de l'estomac. Cet examen montre directement l'état de l'œsophage, de l'estomac et du duodénum et permet au praticien de voir l'ulcère et d'en observer l'aspect intime.

L'examen peut être un peu désagréable pour certains, mais il est peu douloureux. Il s'accompagne de biopsie, prélèvement de muqueuse à la recherche d'helicobacter pylori, et qui écarte l'hypothèse d'un éventuel cancer débutant.

Généralement pratiquée sous simple prémédication (calmants et antalgiques), la fibroscopie gastrique peut éventuellement être réalisée sous anesthésie.

Bon à savoir : la radiographie de l'estomac avec ingestion de substance opaque aux rayons X est abandonnée, sauf quand la fibroscopie est impossible.

Traitements contre l'ulcère gastrique

Deux groupes de médicaments, en vente libre dans les pharmacies, peuvent soulager temporairement les symptômes :

  • les pansements gastriques, qui protègent mécaniquement la muqueuse contre les sucs gastriques acides ;
  • les anti-acides, qui neutralisent l'acidité gastrique.

Le soulagement n'est que temporaire et une nouvelle poussée se produira plus tard.

Le traitement actuel associe :

  • un antisécrétoire de type anti-H2 ou le plus souvent de type IPP (inhibiteur de pompe à protons), qui diminue la sécrétion naturelle d'acide chlorhydrique par l'estomac, pendant un mois au moins ;
  • deux antibiotiques actifs sur Helicobacter pylori, pendant la première semaine.

Les symptômes s'atténuent en quelques jours, et la guérison est presque toujours définitive. La prise prolongée d'antisécrétoires à faible dose est possible en cas d'ulcère chronique.

La chirurgie de l'ulcère gastrique n'est indiquée qu'en cas de complication grave (hémorragie, perforation, cancérisation).

Important : sans traitement, l'ulcère semble guérir. Une nouvelle poussée survient le plus souvent quelques mois plus tard. Les traitements modernes limitent considérablement le risque de rechute.

Prévention de l'ulcère gastrique

Pour limiter les risques d'ulcère gastrique, suivez les indications suivantes :

  • ne prenez jamais de médicaments agressifs pour l'estomac (aspirine, anti-inflammatoire) à jeun ni sur une longue période sans avis médical ;
  • évitez ce qui avive la douleur : alcool, tabac, café, sodas caféinés, épices fortes et piments ;
  • augmentez votre consommation de laitages ;
  • traitez votre stress.

Autres sujets sur Ooreka


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
AR
anthony rousseau

ostéopathe et enseignant en anatomie | rousseau anthony, ostéopathe à voisins le bx

Expert

erick dietrich

docteur en médecine, sexologue, psychothérapeute | centre de formation en thérapies et coaching

Expert

agnès durand

alimenthérapie | https://vivelavie.jimdo.com

Nouvel expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Produits



Pour aller plus loin


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides

Tout le guide pratique digestion

Tout le guide pratique

Maladies du pancréas