Sommaire

Les varices œsophagiennes sont une dilatation anormale des veines de la partie basse de l'œsophage. Elles traduisent un blocage de la circulation sanguine au niveau du foie.

Causes des varices œsophagiennes

Les veines œsophagiennes se dilatent sous l'effet d'une pression sanguine anormale dans le système porte, le réseau veineux qui ramène vers le foie tout le sang en provenance de l'appareil digestif.

Les varices œsophagiennes sont une conséquence de l'hypertension portale, elles permettent au sang abdominal de refluer vers la veine cave et le cœur.

Les causes d'hypertension portale sont :

  • la cirrhose du foie, qu'elle soit due à l'alcoolisme chronique, à une hépatite virale, une hépatite toxique ou une maladie génétique par exemple ;
  • le cancer avancé du foie ;
  • le cancer de la tête du pancréas quand il comprime la veine porte ;
  • un caillot qui obstrue la veine porte, au cours d'une maladie sanguine par exemple.

Symptômes de ces varices

Les varices œsophagiennes ne provoquent aucun symptôme tant qu'elles ne sont pas rompues. Mais d'autres signes d'hypertension portale peuvent attirer l'attention :

  • veines dilatées sur la peau du ventre,
  • gros ventre distendu par un épanchement d'eau (ascite).

La rupture de varices œsophagiennes provoque une hémorragie digestive importante qui se traduit par :

  • des vomissements abondants de sang rouge non digéré (hématémèse),
  • un malaise avec état de choc : pâleur, sueurs froides, pouls filant et rapide, tension artérielle effondrée.

Évolution des varices œsophagiennes

Il peut se passer plusieurs années entre le développement des varices œsophagiennes et leur première rupture. Il faut distinguer deux classes de varices :

  • les varices de petite taille (moins de 5 mm) qui ne présentent pas de risque mais qui peuvent être traitées préventivement ;
  • les varices à risque hémorragiques (ex-classes III, II).

Après une première rupture maîtrisée à temps par le chirurgien, la récidive est fréquente (50 % dans l'année qui suit) et l'espérance de vie limitée.

Examens pour ces varices

Quand le médecin traitant soupçonne une hypertension portale, il demande une fibroscopie gastrique au cours de laquelle la paroi de l'œsophage est examinée.

Les varices y apparaissent sous forme de tuméfactions bleutées qui déforment la muqueuse.

Traitement des varices œsophagiennes

Le traitement préventif a pour but d'éviter la rupture. Outre l'arrêt de l'alcool ou le traitement d'une autre cause éventuelle, plusieurs techniques sont possibles :

  • la prise de bêtabloquants, un médicament qui abaisse la tension dans le système porte veineux ;
  • les injections sclérosantes dans les varices au cours de la fibroscopie ;
  • une opération chirurgicale lourde et d'efficacité incertaine, l'anastomose porto-cave (ou TIPS pour transjugular portosystemic intrahepatic shunt), qui détourne en permanence le sang du système porte vers la veine cave en contournant le foie.

Le traitement de la rupture de varices œsophagiennes est une urgence absolue car l'hémorragie digestive qui en résulte est la deuxième cause de décès du patient cirrhotique avec une mortalité de 15 à 20 %. Le malade est transféré par les secours dans un service d'urgence et de réanimation.

  • Dans un premier temps, le réanimateur pose une sonde munie d'un ballonnet gonflable ou un ressort métallique (stent) qui vient comprimer la veine qui saigne.
  • Dès que possible le chirurgien réalise une suture de la varice rompue sous fibroscopie. Une éventuelle anastomose porto-cave est réalisée ultérieurement.

Qui consulter ?

Avant toute rupture, c'est le médecin traitant qui coordonne les examens et le traitement préventif. Les fibroscopies sont réalisées en milieu hospitalier par un gastro-entérologue.

En cas de rupture, le seul réflexe utile est d'appeler les services d'urgence médicalisés (le 15).

Aussi dans la rubrique :

Maladies de l'appareil digestif

Sommaire

Troubles et maladies du système digestif

Diverticule de Meckel Encéphalopathie hépatique Cholangite Blanc de l'œil jaune Choléra Pancréatite aiguë Infarctus mésentérique Hépatite auto-immune Gastrite Syndrome de Sadam Fistule anale Intolérance au lactose Traiter une colopathie fonctionnelle Atrésie de l'œsophage Cysticercose Diverticule colique Enterococcus faecalis Kyste hydatique Angiocholite Vermifuge humain Syndrome dysentérique Gastrite chronique Hernie diaphragmatique MICI Hernie hiatale Achalasie Dissoudre des calculs biliaires Traiter les oxyures Colite spasmodique Maladie de Gilbert Dyspepsie Maladie de Chagas Maladie de Crohn Comment soigner une colopathie naturellement Ulcère gastrique Angiome du foie Hépatite toxique Escherichia coli Cirrhose biliaire primitive Maladie de Hirschsprung Dysenterie Parasites intestinaux Que faire en cas d’intoxication alimentaire ? Occlusion intestinale Lutter contre les reflux gastro-œsophagiens Reflux gastro-oesophagien Bézoard Soigner les vers intestinaux Anti-acide Réclamation si votre enfant est victime d'une intoxication alimentaire à la cantine Hernie ombilicale Syndrome de Mallory Weiss Maladie de Whipple Varices oesophagiennes Colopathes Soigner les ulcères gastriques Hépatomégalie Glossodynie Hernie de la ligne blanche Traiter un ténia ou ver solitaire Traiter le reflux gastro- œsophagien Rectite Rectocolite hémorragique 6 réflexes pour éviter une intoxication alimentaire Stase stercorale Syndrome de Barrett Diverticule de l’oesophage Traitement de l'intestin irritable Sécheresse de la bouche Appendicite Lavage d'estomac Éventration abdominale Traiter l'helicobacter pylori Soigner une hernie hiatale naturellement Ulcère duodénal Colon irritable homéopathie Spasme œsophagien Syndrome de Budd Chiari Soigner une salmonellose Prolapsus rectal Intolérance au glucose Clostridium Intolérance au gluten Intoxication alimentaire Syndrome d'Ogilvie Hernie de Bochdalek Colite Traitement du Clostridium difficile Calcul biliaire traitement naturel Typhoïde Ankylostomiase Cholécystite Cirrhose du foie Helicobacter pylori traitement naturel Hernie inguinale et crurale Bilharziose Invagination Giardiase Parasitoses digestives Côlon irritable Syndrome de l’intestin irritable Soigner une gastrite Colite ischémique Comment soigner l'escherichia coli Malabsorption du fer Stéatose hépatique Cytolyse hépatique Hypertension portale Éviter les remontées acides après un repas Atrophie villositaire Syndrome de Costen Péritonite Estomac irrité ? Arrêtez de fumer ! Fissure anale Insuffisance hépatique Oesophagite Maladie de Caroli Syndrome hépato-rénal Atrésie Ascaris Adénolymphite mésentérique Anomalies de l’œsophage Ventre qui gargouille : le syndrome de l'intestin irritable Gastrite nerveuse Maladie coeliaque Régime FODMAP Fistule digestive : savoir la reconnaître et bien réagir Amibiase Mâchoire qui craque Hépatite virale Abcès anal Dysenterie tropicale Calculs biliaires Lithiase salivaire

Ces pros peuvent vous aider