Sommaire

Lutter contre la diarrhée

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

La diarrhée se traduit par des selles liquides et à la quantité augmentée (au moins 3 fois par jour). Bien que la diarrhée ait tendance à se régulariser d’elle-même, il est important de bien s’hydrater et de savoir comment lutter contre la diarrhée pour limiter le plus possible ce désagrément.

 

 

1. Prévenez les diarrhées

Pour prévenir les diarrhées, il est recommandé de respecter quelques règles d’hygiènes très simples :

  • Évitez les gastro-entérites en vous lavant les mains régulièrement (en cuisinant, en passant à table, après être allé aux WC).
  • Faites attention aux aliments que vous consommez : ils doivent être frais ou suffisamment cuits, attention aux laitages et aux crustacés notamment.
  • Les antibiotiques peuvent également être responsables de diarrhées : il peut alors être intéressant de prendre des probiotiques de façon préventive.

Chez les enfants, les coliques sont fréquentes et il faut faire particulièrement attention à la fraîcheur des aliments, les enfants étant particulièrement sensibles. Il est également important de nettoyer son réfrigérateur le plus régulièrement possible (dans l’idéal toutes les semaines).

Des vaccins contre la gastro-entérite existent, mais ils coûtent 140 € et ne sont pas remboursés par la Sécurité sociale.

2. En cas de diarrhée

Voici les gestes à adopter en cas de diarrhée :

  • La principale chose à faire est de boire beaucoup d’eau pour éviter de vous déshydrater (1,5 litre par jour en moyenne).
  • Cette eau doit être légèrement sucrée ou salée. Dans un litre d’eau, mettez :
    • soit deux cuillerées à café de sucre ;
    • soit une demi-cuillerée à café de sel ;
    • pour les enfants et les nourrissons, des solutés de réhydratation à volonté (en cas de vomissements, hydratez par toutes petites gorgées à la petite cuillère).
  • Consommez des aliments tels que du riz, du pain, des coings, des bananes sous forme de compote ou de purée. Faites en sorte de manger suffisamment pour compenser les pertes de votre organisme.

3. Traitements allopathiques de la diarrhée

Le traitement allopathique de la diarrhée consiste dans un premier temps à s’assurer de la bonne hydratation du patient.

Dans un second temps, il peut s’avérer nécessaire de prescrire des antibiotiques, notamment en cas de gastro-entérite par exemple.

On peut prescrire soit des antiseptiques (Ercéfuryl®, Nifuroxazide, etc.), soit des antimicrobiens (Bacilor®, Lactéol®, etc.).

Ils s’accompagnent généralement d’une des deux principales catégories d’antidiarrhéiques :

  • tous ceux à base de lopéramide (tels Immodium® ou Diarétyl®, par exemple) ;
  • les antisécrétoires intestinaux (tels que le Diarfix® ou le Tiorfan®).

Chez les enfants le traitement symptomatique se compose surtout :

  • de paracétamol en cas de fièvre ;
  • d’antispasmodiques pour calmer les douleurs ;
  • d’antidiarrhéiques (Smecta®, Diarala®, etc.) ;
  • d’antisécrétoires intestinaux, parfois seulement.

Attention toutefois, par mesure de précaution, l'ANSM demande de ne plus utiliser les antidiarrhéiques à base d'argiles extraites du sol, comme le Smecta (diosmeticte) chez l'enfant de moins de 2 ans, et ce « en raison de la possible présence d'infime quantité de plomb, même si le traitement est de courte durée ». Le Smectalia, lui, ne doit être utilisé qu’au-delà de 15 ans.

Consulter la fiche pratique Ooreka

4. Homéopathie contre la diarrhée

L’homéopathie peut être très utile dans le traitement des diarrhées en fonction de leur origine et de ses symptômes.

En fonction de l’origine

  • Si la diarrhée apparaît suite à un coup de froid au niveau du ventre, on prendra Aconit.
  • Si la diarrhée est due à une intoxication alimentaire on prendra Arsenicum album.
  • Si la diarrhée est due à une consommation importante de fruits, on privilégiera Oleander.
  • Si elle intervient suite à une trop grande consommation d’alcool ou de laxatifs, on prendra Nux vomica.
  • Si la diarrhée est due à une consommation d’antibiotiques, on prendra China.
  • Si les diarrhées ont une origine psychologique, on se tournera vers Gelsemium.

En fonction des symptômes

  • Pour les nourrissons ayant des selles verdâtres, très malodorantes et extrêmement liquides on utilise Magnesia carbonica.
  • Pour les enfants qui présentent une diarrhée en même temps qu’une poussée dentaire on utilise Podophyllum.
  • Podophyllum également en cas de selles jaunâtres, de crampes d’estomac et de sueurs froides.
  • Si les selles sont brûlantes et qu’elles s'accompagnent de vomissements de bile, on utilise davantage Iris versicolor.
  • Si les diarrhées sont peu douloureuses, mais particulièrement épuisantes et accompagnées de gaz on prendra China.
  • En cas de diarrhées augmentées après les repas, on préconise Natrum sulfuricum.

5. Phytothérapie contre la diarrhée

Parmi les solutions en phytothérapie pour lutter contre la diarrhée on peut citer :

  • l’alchémille à prendre sous forme d’infusion ;
  • le jus de cassis et de myrtille ;
  • le thé noir fortement infusé (une bonne dizaine de minutes) ;
  • la tisane de ronce.

Pour calmer les spasmes abdominaux, on pourra prendre un complexe apaisant et régénérant tel que SanDiaril.

De façon plus générale, prenez des soupes de légumes maison à base de carotte et de pomme de terre et mettez de côté les crudités le temps que votre transit se régule.

6. Aromathérapie contre la diarrhée

Toute une série d’huiles essentielles (HE) permettent de traiter les diarrhées bénignes. Parmi celles-ci citons :

  • Pour leur action anti-infectieuse :
    • l’HE de Basilic tropical ;
    • l’HE de Cannelle de Ceylan ou l’HE d’Origan : une goutte dans une cuillère d’huile d’olive après chaque repas ;
    • l’HE de Clou de Girofle ;
    • l’HE de Sarriette des montagnes ;
    • l’HE de Thym à linalol.

Vous pouvez réaliser un mélange contenant 1 goutte de chacune de ces différentes huiles et une cuillère d’huile d’olive. Prenez la préparation avant ou après chaque repas. En ôtant l’HE d’Origan, vous pouvez réaliser un mélange des mêmes HE avec 10 gouttes d’huile végétale que vous appliquerez sur le bas ventre et le bas du dos trois fois par jour.

  • Pour leur action antispasmodique et anti-nauséeuse :
    • l’HE de Basilic encore une fois ;
    • l’HE de Citron.

7. Compléments alimentaires contre la diarrhée

Un des remèdes principaux contre la diarrhée est l’argile verte. Il faudra mettre une cuillerée à soupe rase d’argile dans un verre d’eau, bien remuer et avaler aussitôt.

  • La levure de bière est également très intéressante pour éviter les diarrhées dues aux prises d’antibiotiques. Elle peut être consommée en gélules ou en paillettes dans l’alimentation.
  • Les probiotiques peuvent être employés pour régénérer la flore intestinale. L’idéal est de prendre des probiotiques qui contiennent au moins 9 souches bactériennes différentes et qui sont associées à des prébiotiques pour faciliter leur assimilation. Privilégiez des produits tels que Lactospectrum® des laboratoires Le Stum qui associe à la fois :
    • des probiotiques : 10 souches bactériennes différentes (3 milliards de germes) ;
    • des prébiotiques qui favorisent la croissance des micro-organismes spécifiques à la flore intestinale ;
    • une matrice composée d’enzyme et des minéraux pour permettre une meilleure stabilité des bactéries, les stimuler et augmenter leur activité biologique.

Lactospectrum® est à prendre à raison d’un sachet par jour à diluer dans un verre d’eau et à boire soit le soir au coucher soit le matin au réveil.

Vous pouvez aussi consommer des produits contenant des bactéries vivantes, type Lactobacillus, qui permettent de réduire la durée et la fréquence des diarrhées aiguës et la durée d'hospitalisation de 4 jours en cas de diarrhées persistantes (plus de deux semaines). Les bactéries vivantes aident également l'organisme à bien se rétablir.

L'idéal serait de consommer un ensemble de bactéries lactiques Lactobacillus GG, L. reuteri, L. acidophilus, L. bulgaricus, Streptococcus et S. thermophilus ou S. lactis. Ces ferments, qu'on retrouve dans les yaourts, petits suisses, fromages blancs et laits fermentés, permettent de réduire la durée de la diarrhée et son intensité (moins de selles dès le deuxième jour).

Matériel pour lutter contre la diarrhée

Imprimer
Argile verte

Argile verte

5 € le kilo

Comprimés homéopathiques

Comprimés homéopathiques

Environ 2 € le tube

Huiles essentielles

Huiles essentielles

À partir de 3 € les 10 ml

Lactospectrum®

Lactospectrum®

28,50 €

Levure de bière

Levure de bière

5 €

SanDiaril

SanDiaril

52 € les 60 gélules

Solutés de réhydratation

Solutés de réhydratation

7 €

Aussi dans la rubrique :

Maladies de l'appareil digestif

Sommaire

Troubles et maladies du système digestif

Que faire en cas d’intoxication alimentaire ? Soigner une salmonellose Maladie coeliaque Dissoudre des calculs biliaires Mâchoire qui craque Bézoard Varices oesophagiennes Infarctus mésentérique Traiter une colopathie fonctionnelle Côlon irritable Reflux gastro-oesophagien Sécheresse de la bouche Traiter le reflux gastro- œsophagien Escherichia coli Rectite Atrophie villositaire Calcul biliaire traitement naturel Maladie de Caroli Hernie inguinale et crurale Typhoïde Anti-acide Hépatomégalie Stéatose hépatique Pancréatite aiguë Diverticule de Meckel Ventre qui gargouille : le syndrome de l'intestin irritable Comment soigner l'escherichia coli Stase stercorale Soigner les ulcères gastriques Insuffisance hépatique Prolapsus rectal Dysenterie tropicale Traitement de l'intestin irritable Maladie de Crohn Malabsorption du fer Maladie de Whipple Clostridium Gastrite Lutter contre les reflux gastro-œsophagiens Traiter les oxyures Angiome du foie Soigner une hernie hiatale naturellement Cytolyse hépatique Réclamation si votre enfant est victime d'une intoxication alimentaire à la cantine Appendicite Parasites intestinaux 6 réflexes pour éviter une intoxication alimentaire Hernie de Bochdalek MICI Hernie hiatale Hépatite virale Cholécystite Syndrome de Costen Soigner les vers intestinaux Achalasie Adénolymphite mésentérique Colite Hépatite auto-immune Traiter l'helicobacter pylori Occlusion intestinale Lithiase salivaire Soigner une gastrite Enterococcus faecalis Hernie diaphragmatique Péritonite Syndrome dysentérique Bilharziose Cysticercose Amibiase Dyspepsie Traitement du Clostridium difficile Syndrome de Budd Chiari Régime FODMAP Intolérance au gluten Éviter les remontées acides après un repas Ulcère duodénal Glossodynie Syndrome de Barrett Maladie de Hirschsprung Diverticule de l’oesophage Intolérance au lactose Gastrite nerveuse Calculs biliaires Abcès anal Intolérance au glucose Anomalies de l’œsophage Éventration abdominale Hépatite toxique Fistule anale Hernie ombilicale Intoxication alimentaire Giardiase Atrésie Ankylostomiase Maladie de Gilbert Vermifuge humain Diverticule colique Oesophagite Fistule digestive : savoir la reconnaître et bien réagir Hypertension portale Angiocholite Comment soigner une colopathie naturellement Rectocolite hémorragique Maladie de Chagas Syndrome de Sadam Invagination Cirrhose biliaire primitive Syndrome de l’intestin irritable Fissure anale Atrésie de l'œsophage Traiter un ténia ou ver solitaire Syndrome d'Ogilvie Ulcère gastrique Colopathes Cholangite Syndrome de Mallory Weiss Parasitoses digestives Gastrite chronique Ascaris Kyste hydatique Dysenterie Cirrhose du foie Colon irritable homéopathie Syndrome hépato-rénal Blanc de l'œil jaune Helicobacter pylori traitement naturel Hernie de la ligne blanche Spasme œsophagien Lavage d'estomac Choléra Colite spasmodique Estomac irrité ? Arrêtez de fumer ! Colite ischémique Encéphalopathie hépatique