Soigner les ulcères gastriques

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka

Sommaire

Soigner les ulcères gastriques

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

 

L’ulcère gastrique entraîne de violentes douleurs d’estomac que les médicaments traditionnels parviennent généralement à soulager.

Malheureusement, à la longue, ceux-ci peuvent provoquer des complications. Il est donc utile de disposer également de méthodes douces pour soigner les ulcères.

1. Préventions des ulcères de l’estomac

Certaines recommandations permettent de limiter les ulcères d’estomac.

  • Consommez les médicaments anti-inflammatoires avec parcimonie. En trop grandes quantités, ils peuvent générer des brûlures d’estomac voire des ulcères. De façon générale, demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien et respectez la posologie et la durée de traitement prescrites.
  • Ne consommez pas d’alcool, de café, de thé, de chocolat ni de tabac.
  • Évitez les laitages et de façon générale la nourriture :
    • trop grasse (type fritures ou plats en sauce) ;
    • trop épicée (muscade, moutarde, poivre ou piment) ;
    • trop vinaigrée (vinaigrette ou cornichons, par exemple).
  • Faites en sorte d’avoir une alimentation alcalinisante (évitez tous les produits raffinés, industriels et les sucres) et privilégiez certains aliments comme :
    • les légumes secs ;
    • le jus de chou (cru) ;
    • les pommes de terre (jus de pomme de terre crue notamment) ;
    • les carottes ;
    • le fenouil ;
    • les figues ;
    • les coings ;
    • les pommes ;
    • les bananes.
  • Mâchez bien vos aliments et évitez de boire au cours des repas.
  • Faites en sorte de faire plutôt des petits repas en mangeant lentement.
  • Évitez de grignoter entre les repas.
  • Évitez de manger juste avant d’aller vous coucher.
  • Surélevez la tête de votre lit (vous pouvez placer quelques revues sous les pieds par exemple).
  • Faites en sorte d’éviter les contrariétés et le stress.

2. Traitement médicamenteux des ulcères gastriques

Le traitement médicamenteux des ulcères gastriques repose essentiellement sur :

  • les antiacides contre l’acidité gastrique :
    • antihistaminiques H2 (disponibles sans ordonnance pour certains) ;
    • inhibiteurs de la pompe à protons (plus efficaces encore, ils doivent faire l’objet d’une prescription médicale) ;
    • antiacides qui soulagent la douleur sans réduire la sécrétion d’acide.
  • le traitement de l’infection causée par l’Helicobacter pylori, notamment par le biais d’antibiotiques.

De façon générale, il faut un à deux mois de traitement pour obtenir une guérison. Néanmoins, dans 20 % des cas, les ulcères ont tendance à réapparaître quelques mois après leur guérison.

Ce n’est que lorsque le traitement médicamenteux s’est soldé par un échec ou en cas de complications qu’on envisage la chirurgie.

3. Pensez à la phytothérapie

En phytothérapie, plusieurs plantes sont particulièrement efficaces pour aider en cas d’ulcère.

  • La mélisse permet, de manière générale, de lutter contre les problèmes digestifs qui ont une origine nerveuse.
  • La réglisse jouera un rôle protecteur sur la muqueuse gastrique :
    • La racine doit être consommée à raison de 10 g par jour répartis au cours de trois prises (une après chaque repas). Elle peut être trouvée sous forme de poudre ou d’infusion (on utilisera dans ce cas environ 3 g à laisser infuser dans 150 ml d’eau).
    • Il existe également des extraits de la plante sous forme liquide, à prendre à raison de 3 ml trois fois par jour. Vous pouvez les combiner à un extrait de curcuma pour une efficacité encore plus grande contre l’Helicobacter pylori.
    • Sous forme de gélules, prendre environ 500 mg trois fois par jour.
  • La menthe est une plante tout particulièrement indiquée en cas de problèmes d’ordre digestif.
  • La camomille allemande (ou matricaire) peut être employée en infusions à raison de 3 g de fleurs séchées pour 150 ml d’eau à laisser infuser pendant une dizaine de minutes et à prendre trois fois par jour.
  • Le curcuma sous une forme fraîche est un excellent anti-inflammatoire en plus d’être antioxydant. Il serait capable de résorber les ulcères en le prenant à raison de 3 g par jour pendant 3 mois.
  • Le gingembre est également très bon pour l’estomac. Il peut être utilisé pour épicer les plats de façon à ce qu’il joue son rôle antiacide et calmant.
  • L’aubier de tilleul en tisane.
  • Réalisez une infusion de graines de fenouil et d’anis en mettant une cuillerée à café de chaque dans un tiers de tasse d’eau chaude à laisser infuser un quart d’heure avant de filtrer et de boire.
  • Consommez chaque jour 100 g de jeunes pousses de brocolis pour réduire le nombre de bactéries présentes dans l’estomac.

Pêle-mêle, pensez aussi à utiliser :

  • des feuilles de alfalfa (très riches en minéraux) ;
  • des fleurs de bouillon-blanc ;
  • le nopal ;
  • des racines de gentiane ;
  • les parties fleuries de la reine des prés ;
  • les fleurs de calendula (souci).

4. Utilisez l'homéopathie

L’homéopathie est en mesure de proposer plusieurs traitements plutôt efficaces pour lutter contre les ulcères gastriques.

Les remèdes devront généralement être combinés en fonction des besoins.

  • Nux moschata est la substance idéale pour calmer les douleurs générées par l’ulcère (il devra être pris jusqu’à amélioration) :
    • si celles-ci sont ressenties comme une brûlure (ce qui est le plus souvent le cas), prendre 5 granules en 9 CH trois fois par jour ;
    • si celles-ci sont ressenties comme un poids, prendre 2 granules en 9 CH avant les repas du midi et du soir ;
    • si celles-ci se manifestent sous forme de crampes, prendre 3 granules en 4 CH trois fois par jour.
  • Pour les brûlures, on peut également prendre Robinia pseudo-acacia, 5 granules en 5 CH dès que la brûlure se manifeste.
  • Argentum nitricum en 9 CH sera indiqué en cas de remontées acides : 5 granules deux fois par jour.
Consulter la fiche pratique Ooreka

5. Aromathérapie pour soigner les ulcères gastriques

Pour lutter contre les ulcères avec les huiles essentielles (HE), on privilégiera :

  • l’HE de cannelle ;
  • l’HE de clou de girofle ;
  • l’HE de basilic ;
  • l’HE de menthe poivrée ;
  • l’HE de fenouil.

On peut par exemple réaliser un mélange de 5 ml d’HE de Clou de girofle, 3 ml de Menthe poivrée, et de Basilic, 0,5 ml d’HE de Cannelle écorce dans de l’huile végétale et l’appliquer sur le ventre à raison de 5 gouttes plusieurs fois par jour.

6. Autres remèdes

  • Les probiotiques se révèlent très intéressants en compléments d’un traitement anti-ulcéreux. En effet, ils améliorent son efficacité et limitent les troubles digestifs qui y sont le plus souvent associés. L’idéal est de privilégier ceux qui contiennent au moins 9 souches bactériennes différentes et qui sont associés à des prébiotiques pour favoriser la croissance des micro-organismes spécifiques de la flore intestinale (par exemple, Lactospectrum® des laboratoires Le Stum).
  • L’argile blanche peut être utilisée par voie interne. Versez deux cuillères à café rases d’argile en poudre dans de l’eau minérale et laissez reposer quelques heures avant de boire Poursuivez ce traitement pendant deux semaines à raison de trois verres par jour.
  • En cas de brûlures d’estomac et après chaque repas, mâchez un gramme de propolis ou sucez une gomme de propolis brute plusieurs fois par jour.
  • Le bicarbonate de soude est extrêmement efficace contre les brûlures d’estomac en plus d’être très bon marché. Diluez une cuillère à café dans un verre d’eau et avalez d’un trait. Attention à ne pas répéter ce traitement trop souvent.
  • Le lithothame (une algue) est également très efficace contre l’acidité gastrique.
  • L’argent colloïdal peut aussi s’employer en cas d’ulcère de l’estomac avec Helicobacter pylori. Il s’emploie à raison d’une cuillerée à soupe une heure après le repas. Il exerce non seulement une action antibactérienne, mais il optimise les éventuels traitements antibiotiques (il multiplie leur efficacité par un facteur allant de 10 à 1 000).

Matériel pour soigner les ulcères gastriques

Imprimer
Argile blanche

Argile blanche

5 € le kilo

Comprimés homéopathiques

Comprimés homéopathiques

Environ 2 € le tube

Extraits de racine

Extraits de racine

25 €

Infusions

Infusions

À partir de 5 € les 100 g

Lactospectrum®

Lactospectrum®

28,50 €

Propolis à mâcher

Propolis à mâcher

15 €

Aussi dans la rubrique :

Maladies de l'appareil digestif

Sommaire

Troubles et maladies du système digestif

Éventration abdominale Reflux gastro-oesophagien Dysenterie tropicale Cholécystite Soigner les vers intestinaux Soigner les ulcères gastriques Réclamation si votre enfant est victime d'une intoxication alimentaire à la cantine Glossodynie Syndrome de l’intestin irritable Syndrome de Sadam Hernie ombilicale Adénolymphite mésentérique Soigner une hernie hiatale naturellement Colopathes Abcès anal Maladie coeliaque Syndrome dysentérique Amibiase Syndrome d'Ogilvie Maladie de Caroli Gastrite Cholangite Rectite Soigner une gastrite Gastrite chronique Intolérance au lactose Calcul biliaire traitement naturel Cytolyse hépatique Fissure anale MICI Rectocolite hémorragique Maladie de Chagas Intolérance au gluten Bézoard Parasitoses digestives Clostridium Pancréatite aiguë Stase stercorale Stéatose hépatique Maladie de Hirschsprung Hernie inguinale et crurale Syndrome de Costen Comment soigner l'escherichia coli Calculs biliaires Hépatite virale Angiocholite Péritonite Typhoïde Hernie de Bochdalek Maladie de Whipple Traitement de l'intestin irritable Colite Hépatite toxique Dissoudre des calculs biliaires Maladie de Gilbert Enterococcus faecalis Anomalies de l’œsophage Infarctus mésentérique Ventre qui gargouille : le syndrome de l'intestin irritable Diverticule de l’oesophage Atrésie Maladie de Crohn Invagination Estomac irrité ? Arrêtez de fumer ! Syndrome de Barrett Traiter un ténia ou ver solitaire Occlusion intestinale Traiter une colopathie fonctionnelle Diverticule de Meckel Cirrhose biliaire primitive Colite spasmodique Angiome du foie Colite ischémique Traiter les oxyures Achalasie Atrésie de l'œsophage Kyste hydatique Insuffisance hépatique Parasites intestinaux Lavage d'estomac Hépatomégalie Traiter l'helicobacter pylori Syndrome de Mallory Weiss Hypertension portale Encéphalopathie hépatique Comment soigner une colopathie naturellement Hernie hiatale Lithiase salivaire Vermifuge humain Sécheresse de la bouche Helicobacter pylori traitement naturel Ankylostomiase Syndrome hépato-rénal Intolérance au glucose Dysenterie Giardiase Cirrhose du foie Atrophie villositaire Traitement du Clostridium difficile 6 réflexes pour éviter une intoxication alimentaire Prolapsus rectal Appendicite Varices oesophagiennes Malabsorption du fer Ulcère gastrique Bilharziose Fistule anale Ascaris Intoxication alimentaire Régime FODMAP Cysticercose Hépatite auto-immune Syndrome de Budd Chiari Dyspepsie Hernie diaphragmatique Blanc de l'œil jaune Lutter contre les reflux gastro-œsophagiens Fistule digestive : savoir la reconnaître et bien réagir Éviter les remontées acides après un repas Côlon irritable Spasme œsophagien Colon irritable homéopathie Choléra Ulcère duodénal Anti-acide Mâchoire qui craque Escherichia coli Hernie de la ligne blanche Oesophagite Diverticule colique Traiter le reflux gastro- œsophagien Gastrite nerveuse Que faire en cas d’intoxication alimentaire ? Soigner une salmonellose

Ces pros peuvent vous aider