Sommaire

Alcaliniser son organisme

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

 

Un organisme trop fortement chargé en acides est synonyme de maladies. Or, dans notre société occidentale, la consommation d’aliments acidifiants est presque la règle.

La question se pose donc : comment alcaliniser son organisme ? Voici quelques conseils utiles et simples à mettre en œuvre.

1. Limitez les apports en acides

La première chose à faire pour alcaliniser votre organisme et rétablir un bon équilibre acido-basique consiste à cesser de consommer des aliments acidifiants de façon trop importante. Pour cela, il vous faudra réduire :

  • les viandes (en particulier les viandes rouges) ;
  • les laitages (excepté le fromage blanc et les yaourts écrémés) ;
  • les blancs d’œufs ;
  • les huiles végétales raffinées ;
  • le sucre blanc ou raffiné ;
  • les boissons sucrées (sodas, sirops...) ;
  • le blé c’est-à-dire pains, pâtes, biscuits, semoule ;
  • les excitants : café, thé, tabac et aussi chocolat (le cacao, au contraire, est basifiant).

Par ailleurs, réduisez votre consommation de sel, le chlorure de sodium étant un acidifiant naturel. Néanmoins, vous pouvez continuer à consommer du sel naturellement si vous le neutralisez avec des suppléments alimentaires de bicarbonate ou de citrate de potassium.

Consulter la fiche pratique Ooreka

2. Consommez des aliments alcalinisants

En parallèle de la réduction des apports d’aliments acidifiants, il vous faudra augmenter votre consommation de produits basifiants (ou alcalinisants). Sans surprise, les aliments à consommer en priorité seront :

  • les fruits :
    • agrumes (sauf l’orange) et surtout le citron (le goût acide n’a rien à voir avec l’acidification que l’aliment entraîne, au contraire) ;
    • amandes et châtaignes ;
    • bananes (si elles sont mûres), cerises, figues ;
    • pêches, pommes, poires, papaye ;
    • raisin, tomate ;
    • melon, pastèque ;
  • les légumes :
    • avocats, betteraves, champignons ;
    • brocolis, épinards, petits pois (frais) ;
    • carottes, céleri, endives ;
    • choux et choux-fleurs ;
    • échalotes, olives, sésame, chicorée ;
    • épinards, persil ;
    • courges (aubergine, concombre, courgette, potiron...), cornichons ;
    • salades (laitue, mâche, scarole...), pissenlits ;
    • pommes de terre et patates douces (non frites !) ;
    • poivrons, radis, navets.

Le jaune d’œuf est également alcalinisant, de même que les huiles de première pression à froid et le vinaigre de cidre.

3. Agrémentez vos plats de compléments basifiants

Vous pouvez agrémenter vos plats avec quelques compléments basifiants tels que :

  • des graines germées : faites pousser quelques lentilles, graines de blé, d’orge ou autre dans un peu de coton imbibé d’eau et ajoutez-les dans vos salades ;
  • des algues : vous en trouverez sous forme de paillettes en magasin bio et elles peuvent s’intégrer dans des soupes ou des salades ;
  • la levure de bière : même emploi que les algues.
Consulter la fiche pratique Ooreka

4. Buvez une eau alcalinisée

Vous pouvez vous préparer votre propre bouteille d’eau alcalinisée à boire tout au long de la journée :

  • Mettez de l’eau dans une cruche ou une bouteille.
  • Placez-y quelques rondelles de citron et quelques rondelles de concombre.

Autres options envisageables :

  • Mettez une cuillerée à café de vinaigre de cidre (c’est toujours mieux s’il est bio) par verre d’eau.
  • Prenez de l’extrait de racine de réglisse à raison de 5 ml deux fois par jour dans de l’eau.
  • Buvez des infusions de fleurs de camomille (une cuillerée à soupe de fleurs séchées dans 200 ml d’eau bouillante à laisser infuser dix minutes).

5. Prenez un jus de citron le matin

Le jus de citron est un excellent alcalinisant (son acidité entraînera une réponse alcalinisante de la part de l’organisme dans la mesure où vous ne souffrez pas de pathologie particulière).

  • Consommez chaque matin un jus de citron fraîchement pressé. Dans l’idéal, vous choisirez un citron issu de l’agriculture biologique.
  • Vous pouvez également consommer des jus de légumes à volonté tout au long de la journée (les légumes les plus simples à employer étant dans ce cas les carottes et les betteraves). Vous pouvez les agrémenter selon vos goûts avec des herbes de Provence, du persil, du gingembre frais, etc.
  • Enfin, le jus d’herbe d’orge est un excellent alcalinisant et un bon dépuratif. Vous pourrez également vous en procurer sous forme de comprimés ou de poudre.
Consulter la fiche pratique Ooreka

6. Oxygénez-vous

Une bonne oxygénation des cellules participe de façon non négligeable au bon équilibre acido-basique de votre organisme.

  • Il vous suffira de faire un peu de sport en plein air chaque jour ou au moins une heure par semaine. Marcher peut suffire.
  • Vous pouvez également vous procurer un pulmo-rééducateur qui vous permettra de faire travailler votre ventilation, mais, surtout, d’oxygéner de plus en plus efficacement vos cellules. Cette méthode est idéale pour les personnes qui ne peuvent pas pratiquer d’activité sportive, quel qu’en soit le motif.

Matériel nécessaire pour alcaliniser son organisme

Imprimer
Compléments alimentaires en gélules

Compléments alimentaires en gélules

À partir de 10 €

Infusions

Infusions

À partir de 5 € les 100 g

Levure de bière

Levure de bière

5 €

Vinaigre de cidre

Vinaigre de cidre

3 € les 75 cl