Sommaire

Le foie est un organe fragile dont le bon fonctionnement est dépendant de l’hygiène de vie : ses mécanismes d'épuration peuvent s’engorger en cas d’excès de toxines dus à une alimentation trop riche en alcool, sucres, graisses, à la sédentarité ou encore au surpoids.

Voici pourquoi et comment nettoyer son foie.

Zoom sur l’intérêt d’un nettoyage de foie

Le foie est le plus gros organe du corps. Il filtre 1,5 litre de sang chaque minute, fabrique un flux permanent de bile et son associée, la vésicule, l'évacue dans le tube digestif lors de la digestion. Organe multifonctions, il participe :

  • à digérer les aliments ;
  • à stocker de l’énergie sous forme de graisse et sucre à redistribuer au reste du corps ;
  • à épurer les toxines internes et alimentaires.

La fatigue des fonctions de digestion et d’élimination est réelle et durable quand le mode de vie n’est pas sain, d’où l’intérêt d’une détoxification hépatique qui va drainer le foie et remettre à jour son métabolisme.

Le foie

Article

Lire l'article Ooreka

Un nettoyage de foie est conseillé une à 2 fois par an ou après une période d'excès, pendant minimum une semaine. Durant cette période, suivez les recommandations suivantes qui privilégient la consommation d’aliments bénéfiques à la fonction hépatique.

1. Adoptez une hygiène de vie saine pour nettoyer votre foie

Règle numéro 1 : pas d’alcool !

Tout l’alcool bu passe directement par la circulation hépatique. Trop d’alcool enflamme les cellules du foie et celles du pancréas.

Une bonne détox, c’est aucune boisson alcoolisée durant minimum une semaine notamment pour ceux ayant l’habitude d’en consommer quotidiennement, mais aussi ponctuellement en importante quantité.

Réduisez les aliments gras et sucrés

En termes de graisses :

  • On tolérera une consommation modérée d’huile de colza, d’huile de noix et d’un peu d’huile d’olive.
  • Il est possible d’ajouter une cuillère d’huile d’olive au jus de citron matinal, pour favoriser l’évacuation biliaire.

En revanche, supprimez tous les sucres raffinés pendant la période de détoxification. Remplacez le sucre par :

  • du miel, qui a un véritable effet détox sur le foie ;
  • du sirop d’érable : selon des chercheurs japonais, il a une action très favorable sur la régénération des cellules du foie.

Hydratez votre corps

Buvez au minimum d’un litre par jour, de l'eau du robinet ou de l'eau minérale, en variant les eaux.

Vous pouvez aussi boire du thé vert, contenant beaucoup d’antioxydants, il purifie le foie.

Consulter la fiche pratique Ooreka

2. Consommez fruits et légumes « détox » sans modération

Le citron, le principal allié de la cure détox

Le citron stimule la production de bile et aide le foie à digérer les graisses.

  • Buvez quelques gouttes de citron dans un verre d’eau tiède le matin, soit un vrai jus de citron fabriqué soi-même, entre les repas et le matin à jeun.
  • Préparez votre jus de citron : mettez un citron coupé en 2 dans un demi-litre d’eau. Faites bouillir 3 minutes, sortir le citron et pressez en le jus dans l’eau bouillie. Boire au long de la journée.
  • Pour sucrer vos jus de citron, utilisez du miel de romarin ou du sirop d’érable qui sont aussi de très bons détoxifiants hépatiques.

Autres fruits « détox »

  • Le pamplemousse et le raisin : très riches en vitamine C, leur action antioxydante nettoie et active la fonction dépuratrice du foie.
  • Les noix : elles participent à l’élimination de l’ammoniac accumulé dans les cellules.

Consommez des légumes « détox »

Un légume détox doit être un légume de saison, inutile de courir les magasins en plein mois de décembre pour trouver un légume d’été !

Les légumes détox répondent à certains critères : index glycémique bas (très peu voire pas de sucre car celui-ci favorise la fermentation) et richesse en fibres et en antioxydants.

  • Quelques légumes super-détox à prendre en petite quantité à cause de leur goût prononcé :
    • l’ail.
    • le gingembre.
    • le raifort.
    • le radis noir.
  • Les légumes à consommer à volonté :
    • les « feuilles » : salade, épinards, légumes verts : leur chlorophylle absorbe les toxines du sang et protège les cellules hépatiques.
    • la scarole, l’endive et l’aubergine, dont l’amertume favorise la vidange de la vésicule ;
    • l’avocat, source d’antioxydants purifiants ;
    • la betterave et la carotte, du fait de leur richesse en flavonoïdes et en bêta-carotène stimulant les fonctions hépatiques ;
    • l’artichaut, connu pour ses propriétés de draineur hépatique, à consommer aussi en ampoules.

3. Prenez des extraits de plantes

Certaines plantes stimulent la production de bile (action cholérétique) et son évacuation (action cholagogue), emportant ainsi les déchets stockés dans le foie. Choisissez une ou deux plantes à prendre pendant votre nettoyage du foie dans cette liste.

Le radis noir

Le radis noir est le plus important des draineurs hépatiques. Il contient des principes actifs soufrés et des glucosinolates qui favorisent l'élimination des toxiques. Prenez une cuillère à soupe de jus de radis noir 2 à 6 fois par jour. Si vous n’aimez pas le goût, vous le trouverez en gélules.

Le chardon Marie

Le chardon Marie est connu pour ses effets protecteurs sur le foie, dus à la présence de silymarine mais un peu moins pour son action détoxifiante.

Mélangez 2,5 g d’extrait de chardon Marie en gélule ou 30 gouttes sous forme de teinture-mère avec 25 cl d’eau. Buvez-en trois fois par jour avant chaque repas.

Feuilles d’artichaut

Les feuilles d’artichaut favorisent l’élimination biliaire grâce à leur richesse en cynarine. Autrefois synthétisée, cette substance était recommandée pour stimuler le foie. En même temps, elles agissent favorablement sur les spasmes intestinaux.

  • Faites infuser 10 à 20 grammes de feuilles d’artichaut dans 1 litre d’eau chaude.
  • Laissez infuser 15 minutes.
  • Buvez-en 3 fois par jour, en fin de repas.

Aubier de tilleul

L'aubier de tilleul (la partie située entre l'écorce et le cœur de l'arbre) est particulièrement riche en acides phénols, en tanins, en coumarines, en acides aminés et en phloroglucinol. Pour profiter de ses propriétés cholagogues, on peut l'utiliser sous forme de décoctions à raison de 40 g/litre.

Romarin

En augmentant la sécrétion de bile, il relance son action de filtrage.

  • Préparez une infusion de 15 grammes de feuilles séchées de romarin dans un litre d’eau chaude.
  • Laissez infuser 15 minutes, puis filtrez et boire plusieurs tasses dans la journée.

Cette infusion peut être additionnée de fenouil et de sauge, qui combineront leur effet stimulant à celui du romarin.

Feuilles et racines de pissenlit

Le pissenlit est riche en lactones sesquiterpéniques qui permettent d’accélérer l’élimination des substances toxiques solubilisées dans la bile. Préparez :

  • une décoction de racines : 1 à 4 g de racines séchées de pissenlit dans 150 ml d’eau bouillante, 3 fois par jour ;
  • ou une infusion de feuilles : 20 grammes de feuilles séchées dans un litre d’eau chaude, infusion de 15 minutes, filtrer et boire 3 fois par jour.

Le pissenlit a aussi des propriétés diurétiques.

Boldo

Arbuste provenant du Chili, le boldo est à la fois hépatoprotecteur et détoxifiant. On préconise l’usage des feuilles de boldo en infusion à prendre toujours avant les repas.

  • Préparez 1 gramme de feuilles séchées ou un sachet dose dans une tasse d’eau bouillante.
  • Laissez infuser 10 minutes avant de boire.

4. Aromatisez vos plats avec des épices détox

Certaines épices ont des propriétés détox intéressantes :

  • Le curcuma est un détoxifiant très puissant du foie. Il stimule le foie et favorise l’excrétion de la bile (ce qui peut prévenir la formation de calculs).
  • Le gingembre et l’ail favorisent la fabrication et la sécrétion de bile.

5. Faites une cure de vitamines antioxydantes

Certaines vitamines peuvent faciliter le métabolisme cellulaire du foie :

  • la vitamine C, pour ses propriétés antioxydantes ;
  • la vitamine B, et particulièrement la vitamine B1, sous forme de gélules ou en augmentant son apport en céréales complètes.

6. Entre les cures détox, faites des cures de desmodium

Le desmodium est une plante originaire des zones équatoriales d'Afrique et d'Amérique latine, dont les propriétés protectrices sur le foie sont connues. Il est parfois utilisé en traitement des hépatites virales, dont il raccourcit la durée d’évolution.

Des cures de desmodium peuvent compléter les périodes de détoxification intensive du foie.

En gélules ou en décoction, faites des cures de 10 à 20 jours 2 fois par an.

Recette de décoction de desmodium :

  • Mettez 10 grammes de plantes sèches dans un litre d’eau froide, faites bouillir 12 minutes.
  • Allongez à 1 litre (car l’eau s’est évaporée).
  • Buvez ensuite froid ou chaud, éventuellement aromatisé à la verveine ou à la menthe.