Sommaire

Traitement du hoquet

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Le hoquet est un phénomène fréquent qui fait sourire. Majoritairement, il disparaît comme il est apparu. Lorsque le hoquet persiste, il peut devenir invalidant pour la personne qui en est atteinte et ne doit pas être pris à la légère. En plus d'entraîner un retentissement psychologique, il peut être la conséquence d'une maladie chronique plus grave.

Voici comment passer le hoquet.

 

Zoom sur les différents types de hoquet

Le mécanisme du hoquet

Le hoquet est un réflexe respiratoire déclenché par le système nerveux, comme lorsque le médecin tape votre genou afin de déclencher une contraction de votre cuisse. Prenons l'exemple d'un estomac trop dilaté suite à un repas trop riche. Cette dilatation stimule des cellules nerveuses qui vont entrainer une contraction des muscles inspiratoires dont le diaphragme. En même temps, la glotte se serre (passage de l'air dans les bronches). L'air entre donc difficilement et produit ce bruit particulier lors du passage de la glotte.

Le hoquet aigu

Le hoquet aigu dure moins de 48 heures et s'arrête de façon spontanée. Il est souvent secondaire à une mauvaise digestion : consommation d'alcool, repas rapide, alimentation épicée, consommation excessive de café… Il ne nécessite pas de traitement particulier.

Le hoquet chronique

Le hoquet chronique dure plus de 48 heures et il est le reflet d'une pathologie sous-jacente. Du fait de la diversité des muscles inspiratoires, son origine peut venir de différents organes :

  • origine cervicale : goitre, adénopathies, péricardite…
  • origine abdominale : péritonite, abcès diaphragmatique…
  • origine thoracique : tuberculose, adénopathies…
  • origine neurologique : méningite, malformation artério-veineuse, tumeur…

Compte tenu de la diversité de l'origine possible du hoquet chronique, il convient de consulter un médecin afin d'effectuer des examens complémentaires.

1. Prévenir le hoquet

Le hoquet est principalement une manifestation d'un trouble digestif, il convient donc d'avoir une bonne hygiène alimentaire :

  • Ne pas manger trop gras, trop sucré.
  • Prendre le temps de manger.
  • Éviter de se coucher après un repas.
  • Éviter les aliments épicés, acides, la consommation excessive d'alcool.
  • Ne pas trop manger.
  • Éviter les sodas.
  • Ne pas surconsommer de café.

2. Traiter le hoquet

Passer un hoquet aigu

Le hoquet aigu, qui dure moins de 48 heures, ne nécessite pas de traitement médicamenteux. De nombreuses méthodes « familiales » existent sans que leur intérêt n'ait été montré : détourner l'attention, boire un verre d'eau le nez pincé, faire de l'apnée…

Consulter la fiche pratique Ooreka

Traiter un hoquet chronique

Le hoquet chronique, persistant plus de 48 heures, nécessite des examens complémentaires. Cependant, il est fréquent associé à des troubles digestifs : reflux acide, ulcère et inflammation de l'estomac. Dans ce contexte, le médecin pourra vous prescrire un traitement diminuant ce taux d'acidité dans votre estomac.

Devant un hoquet chronique en cours d'exploration, le médecin pourra vous prescrire différents traitements du symptôme qu’est le hoquet. Il faut cependant poursuivre la recherche de la cause. Ces médicaments peuvent appartenir à différentes familles : neuroleptiques, antispasmodiques, anti-épileptiques… Ils nécessitent une prescription médicale.

Aussi dans la rubrique :

Maladies de l'appareil digestif

Sommaire

Troubles et maladies du système digestif

Malabsorption du fer Parasites intestinaux Péritonite Traitement de l'intestin irritable Helicobacter pylori traitement naturel Hernie de Bochdalek Atrésie de l'œsophage Kyste hydatique Pancréatite aiguë Ulcère gastrique Intolérance au glucose Éventration abdominale Comment soigner l'escherichia coli Estomac irrité ? Arrêtez de fumer ! Réclamation si votre enfant est victime d'une intoxication alimentaire à la cantine Cholécystite Insuffisance hépatique Soigner une salmonellose Maladie de Hirschsprung Hernie hiatale Stéatose hépatique Sécheresse de la bouche Traiter un ténia ou ver solitaire Rectocolite hémorragique Intoxication alimentaire Gastrite Amibiase Abcès anal Dysenterie tropicale Traitement du Clostridium difficile Traiter l'helicobacter pylori Escherichia coli Reflux gastro-oesophagien Hépatomégalie Traiter une colopathie fonctionnelle Gastrite chronique Maladie de Crohn MICI Soigner les vers intestinaux Syndrome de l’intestin irritable Maladie de Whipple Calcul biliaire traitement naturel Cytolyse hépatique Lutter contre les reflux gastro-œsophagiens Traiter le reflux gastro- œsophagien Traiter les oxyures Que faire en cas d’intoxication alimentaire ? Syndrome de Mallory Weiss Syndrome de Barrett Bilharziose Hernie inguinale et crurale Diverticule de l’oesophage 6 réflexes pour éviter une intoxication alimentaire Colite Maladie de Chagas Ascaris Cirrhose biliaire primitive Blanc de l'œil jaune Anomalies de l’œsophage Vermifuge humain Ventre qui gargouille : le syndrome de l'intestin irritable Atrophie villositaire Prolapsus rectal Colopathes Gastrite nerveuse Angiocholite Occlusion intestinale Varices oesophagiennes Hernie ombilicale Oesophagite Invagination Bézoard Lavage d'estomac Fissure anale Adénolymphite mésentérique Mâchoire qui craque Régime FODMAP Fistule anale Ankylostomiase Encéphalopathie hépatique Diverticule colique Syndrome d'Ogilvie Hépatite toxique Dissoudre des calculs biliaires Ulcère duodénal Hernie diaphragmatique Achalasie Maladie de Caroli Stase stercorale Syndrome dysentérique Cirrhose du foie Infarctus mésentérique Éviter les remontées acides après un repas Hépatite auto-immune Glossodynie Appendicite Lithiase salivaire Soigner les ulcères gastriques Calculs biliaires Dysenterie Maladie de Gilbert Soigner une gastrite Spasme œsophagien Syndrome de Costen Syndrome de Sadam Enterococcus faecalis Cholangite Clostridium Syndrome de Budd Chiari Parasitoses digestives Hernie de la ligne blanche Comment soigner une colopathie naturellement Colite ischémique Maladie coeliaque Choléra Dyspepsie Intolérance au lactose Typhoïde Colon irritable homéopathie Diverticule de Meckel Angiome du foie Anti-acide Intolérance au gluten Hépatite virale Cysticercose Giardiase Côlon irritable Colite spasmodique Soigner une hernie hiatale naturellement Hypertension portale Fistule digestive : savoir la reconnaître et bien réagir Rectite Atrésie Syndrome hépato-rénal