Sommaire

Traitement du mal de mer

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Les voies maritimes sont utilisées depuis très longtemps par les hommes. Malheureusement, le voyage en bateau est souvent synonyme de nausées et vomissements, c'est ce qu'on appelle le mal de mer. Cette fiche pratique vous renseigne sur le traitement du mal de mer.

1. Reconnaître le mal de mer

Pour trouver l'équilibre, le corps humain utilise des mécanismes complexes. Le cerveau se sert principalement des informations provenant des oreilles, des yeux ainsi que des muscles et des tendons. Lorsque vous êtes sur un bateau, les signaux envoyés à votre cerveau ne forment pas un message clair. Par exemple, si vous êtes debout, sur le pont, vos oreilles ne sentent pas les mouvements, par contre votre vue peut voir l'horizon bouger. Ces messages contradictoires entraînent une réponse neurologique, responsable des symptômes du mal de mer.

  • Au début, il existe une sensation de mal-être.
  • Le visage peut devenir pâle, vous commencez à bâiller.
  • Ensuite, la nausée ainsi que les vomissements arrivent. Le cœur se met à battre plus vite.
  • La production de salive augmente et une sensation de froid peut envahir le corps.
  • Parfois, les symptômes peuvent entraîner un malaise.

2. Soigner le mal de mer

Les médicaments qui luttent contre le mal de mer doivent être donnés avant l'apparition des symptômes.

  • Une classe de médicament, les antihistaminiques H1 sont utilisés pour lutter contre ce phénomène. Habituellement utilisés contre les allergies, ils diminuent les effets du mal de mer. Ils peuvent entraîner une somnolence et sont à prendre une heure avant le départ.
  • Un traitement par patch de la famille des parasympatholytiques, la scopolamine, est aussi prescrit. Il s'agit d'un petit patch qui se colle derrière l'oreille que l'on place 6 à 12 heures avant le départ. Il peut lui aussi provoquer une somnolence.
  • Il existe aussi des sirops à base de plantes ainsi que des traitements par homéopathie.

3. Prévenir le mal de mer

Quelques précautions peuvent prévenir les symptômes :

  • Avant de prendre le bateau, assurez-vous d'être bien reposé.
  • Ne voyagez pas le ventre vide ni le ventre trop rempli. Évitez donc les repas trop copieux avant un départ.
  • Certaines odeurs peuvent favoriser le mal de mer dont le parfum et le tabac.
  • La lecture ainsi que les vêtements trop serrés sont à éviter.
  • Buvez régulièrement de l'eau sucrée.

Si les symptômes apparaissent :

  • Positionnez-vous dans le sens de la marche.
  • Si possible, allongez-vous dans un endroit isolé et aéré.
  • Fermez les yeux et concentrez-vous sur votre respiration.
  • Placez-vous au centre du bateau.
  • Évitez de fixer les objets proches.

Matériel nécessaire pour le traitement du mal de mer

Imprimer
Antihistaminiques H1

Antihistaminiques H1

À partir de 5 € environ

Patch à la scopolamine

Patch à la scopolamine

Environ 30 € les 5