Soigner une hernie hiatale naturellement

Sommaire

Vous êtes victime de remontées acides à répétition appelées reflux gastro-œsophagiens (ou RGO). Votre médecin vous a envoyé passer un examen du transit œso-gastro-duodénal (TOGD). Le diagnostic est tombé : c’est une hernie hiatale. Ce trouble correspond à un mauvais positionnement de l'estomac. Une partie de cet organe digestif passe anormalement par un orifice du diaphragme, ce muscle situé sous les poumons et qui vous permet de respirer. Habituellement, seul l’œsophage qui relie l'estomac à la bouche passe par ce trou.

Si la chirurgie peut être proposée dans certains cas précis, des médicaments sont couramment prescrits pour traiter les symptômes, notamment les reflux d'acides gastriques. Cependant, ils ne peuvent pas en traiter la cause. Voici comment soigner une hernie hiatale naturellement.

Lire l'article Ooreka

1. Adoptez une bonne hygiène de vie

Changez vos habitudes et prenez de bonnes résolutions pour lutter contre une hernie hiatale.

Chassez les mauvaises habitudes

Pour traiter efficacement la hernie hiatale au naturel, commencer par lutter contre les mauvaises habitudes de la vie quotidienne :

  • une mauvaise alimentation ;
  • le tabagisme : par la toux chronique qu'il occasionne, il contribue à la formation de la hernie hiatale ;
  • le stress, bien qu'il ne soit pas toujours facile de l'endiguer ;
  • la constipation, qui augmente la pression abdominale. Ce facteur sera traité au moins en partie par la modification des habitudes alimentaires.
Lire l'article Ooreka

Adoptez de nouvelles règles

Si vous êtes victime d’une hernie hiatale, modifiez certaines habitudes pour en minimiser les symptômes. Adoptez ces quelques règles simples qui peuvent vous changer la vie.

  • Desserrez vos vêtements et votre ceinture. La pression sur le ventre accentue les remontées acides.
  • Fléchissez vos jambes pour vous baisser au lieu de pencher le buste en avant et évitez les activités qui vous obligent à vous courber.
  • Ne vous allongez pas directement après avoir mangé.
  • Empilez deux oreillers pour dormir ou surélevez la tête de votre lit.
  • Mâchez correctement les aliments que vous mangez et prenez votre temps pour prendre vos repas.
  • Buvez de préférence en dehors des repas et sans paille.
  • Ne mâchez pas de chewing-gum.
  • Fractionnez vos repas en diminuant les quantités ingérées mais en ajoutant des collations pour éviter de trop remplir l'estomac.

2. Traitez la hernie hiatale en modifiant votre alimentation

L'alimentation et le surpoids jouent un rôle primordial sur l'apparition d'une hernie hiatale : ce sont les facteurs de risque majeur. Votre premier traitement naturel contre ce désagréable trouble digestif correspond à une analyse de vos habitudes alimentaires.

Perdez du poids et chassez le gras !

Le surpoids est votre ennemi dans nombre de maladies et de troubles. La hernie hiatale ne fait pas exception à la règle ! La graisse abdominale comprime l'estomac : tentez de la déstocker par un rééquilibrage calorique. L'exercice physique adapté et progressif est votre allié.

Les graisses alimentaires restent longtemps dans l'estomac et favorisent la hernie hiatale et les reflux gastro-œsophagiens. Sans vous priver de tout plaisir, diminuez rapidement votre consommation de :

  • charcuterie, viandes de porc, de bœuf, d'agneau ;
  • beurre, huiles végétales, margarine, crème, sauces grasses (mayonnaise...) ;
  • fromages ;
  • pâtisseries, viennoiseries, chocolat.

Mangez maigre et consommez des fibres

Privilégiez, au contraire, les aliments riches en protéines mais pauvres en matières grasses comme :

  • les viandes maigres, comme les volailles sans peau ;
  • les poissons maigres : colin, limande, cabillaud, etc. ;
  • les aliments lactés allégés ;
  • les lentilles ou les fèves.

Enrichissez votre régime d'aliments riches en fibres. Votre digestion n'en sera que meilleure et votre transit plus rapide. La pression abdominale sera moindre puisque les fibres favorisent l'évacuation des selles et des gaz. Consommez :

  • des légumes et des fruits (choux et oignons en quantités raisonnables : ils favorisent la formation de gaz) ;
  • des légumes secs et des fruits secs ;
  • des féculents aux céréales entières : pain complet, riz complet, pâtes complètes.

3. Musclez votre diaphragme pour lutter contre la hernie hiatale

Pour renvoyer le morceau d'estomac qui forme la hernie hiatale à sa place, l'ostéopathe peut vous aider. Il effectue une pression à proximité du diaphragme pendant que vous inspirez. Cette manipulation muscle le diaphragme et maintien l'estomac en place.

À la maison, un exercice quotidien de renforcement du diaphragme est praticable.

  • Le ventre vide, allongez-vous confortablement, les genoux fléchis et les pieds à plat sur le sol.
  • Inspirez profondément en gonflant le ventre.
  • Expirez très lentement l'air inspiré en formant un petit trou avec la bouche. Essayez de tenir plusieurs dizaines de secondes.
  • Respirez normalement.
  • Reprenez l'exercice de façon à le réaliser au moins trois fois de suite.

4. Utilisez les plantes comme traitement naturel de la hernie hiatale

La phytothérapie est toujours aide précieuse dans les traitements de maux digestifs.

Choisissez la bonne réglisse

La réglisse (Glycyrrhiza glabra) est une plante connue pour protéger la paroi de l'estomac contre son propre acide. Elle facilite aussi la digestion. À cause de la glycyrrhizine qu'elle contient, la réglisse est néfaste sur le moyen et le long terme : elle augmente la pression artérielle. Pour éviter cet effet indésirable, choisissez des extraits standardisés de réglisse déglycyrrhizinée (sans glycyrrhizine).

Absorbez de 250 mg à 400 mg d'extrait standardisé déglycyrrhiziné jusqu'à 3 fois par jour. Souvent présentés sous forme de comprimés à croquer ou de gélules, prenez ces extraits 15 minutes avant les repas.

Pensez à la mauve sylvestre

L'intérêt de la mauve (Malva sylvestris) pour lutter contre les symptômes de l'hernie hiatale réside dans deux propriétés : elle calme les inflammations digestives et lutte en douceur contre la constipation. Il est possible de l'utiliser lors de la grossesse et de l'allaitement.

Si vous aimez les infusions, procurez-vous des fleurs séchées. Versez 1 l d'eau chaude (mais non bouillante !) sur l'équivalent de 2 cuillères à soupe de fleurs. Buvez 2 ou 3 tasses de cette infusion tous les jours.

5. Prenez de l'homéopathie pour soigner la hernie hiatale

L’homéopathie est également une aide précieuse et douce pour lutter contre la hernie hiatale. Demandez toujours conseil à votre pharmacien.

Utilisez la souche Nux vomica

La souche homéopathique Nux vomica 4CH ou 5CH peut vous être utile pour lutter contre les reflux gastro-œsophagiens générés par la hernie hiatale.

Habituellement, il est déconseillé de prendre les granules homéopathiques à proximité des repas. Dans ce cas précis, cependant, laissez fondre dans votre bouche 5 granules juste avant le repas et 15 minutes après.

On retrouve cette souche dans des médicaments homéopathiques complets et prêts à l'emploi.

Profitez des médicaments prêts à l'emploi

Un médicament homéopathique, sous forme de comprimés à laisser fondre, est disponible en pharmacie. Deux à trois fois par jour, prenez 2 comprimés après les repas.

Il contient différentes souches homéopathiques en quantités égales. Ces souches sont actives sur les reflux acides ainsi que sur les ballonnements qui peuvent comprimer l'abdomen et accentuer la hernie hiatale :

  • Abies nigra 4CH ;
  • Carbo vegetalis 4CH ;
  • Nux vomica 4CH ;
  • Robinia pseudo-acacia 4CH.

Commercialisé sous le nom de Gastrocynésine®, vous pouvez aussi prendre chaque souche indépendamment à raison de 5 granules 3 fois par jour.

Un autre laboratoire homéopathique commercialise un médicament similaire sous forme de gouttes buvables. Absorbez 40 gouttes matin et soir après les repas dans un peu d'eau. Cette solution se compose de :

  • Absinthium 3DH ;
  • Artemisia vulgaris 2DH ;
  • Collinsonia canadensis 3DH ;
  • Nux vomica 4DH ;
  • Lupulinum 2DH ;
  • Mentha piperita TM ;
  • Acorus calamus TM.

Cette association compliquée à réaliser souche par souche est commercialisée sous le nom de Carominthe®.

Aussi dans la rubrique :

Maladies de l'appareil digestif

Sommaire

Troubles et maladies du système digestif

Traitement du Clostridium difficile Dysenterie tropicale Cirrhose biliaire primitive Parasitoses digestives Intolérance au lactose Colon irritable homéopathie Occlusion intestinale Lavage d'estomac Cholécystite Régime FODMAP Diverticule colique Colopathes Adénolymphite mésentérique Rectite Hépatite auto-immune Gastrite nerveuse Intoxication alimentaire Achalasie Maladie de Caroli Gastrite Amibiase Soigner une gastrite Comment soigner l'escherichia coli Traiter une colopathie fonctionnelle Dissoudre des calculs biliaires Fistule digestive : savoir la reconnaître et bien réagir Atrésie Clostridium Hernie inguinale et crurale Pancréatite aiguë Intolérance au glucose Dyspepsie Colite Syndrome dysentérique Ulcère gastrique Angiocholite Ulcère duodénal Traiter un ténia ou ver solitaire Péritonite Dysenterie Abcès anal Cytolyse hépatique Syndrome d'Ogilvie Maladie coeliaque Syndrome hépato-rénal Diverticule de Meckel Diverticule de l’oesophage Hépatomégalie Colite spasmodique Anomalies de l’œsophage Ventre qui gargouille : le syndrome de l'intestin irritable Maladie de Gilbert Ascaris Fistule anale Traiter les oxyures Ankylostomiase Hernie ombilicale Hépatite virale Estomac irrité ? Arrêtez de fumer ! Helicobacter pylori traitement naturel Insuffisance hépatique Rectocolite hémorragique Hernie de la ligne blanche Spasme œsophagien Soigner les ulcères gastriques Hépatite toxique Escherichia coli Parasites intestinaux Maladie de Chagas Syndrome de l’intestin irritable Kyste hydatique Encéphalopathie hépatique Atrésie de l'œsophage Réclamation si votre enfant est victime d'une intoxication alimentaire à la cantine Oesophagite Stéatose hépatique Cirrhose du foie Comment soigner une colopathie naturellement Atrophie villositaire Anti-acide Éviter les remontées acides après un repas Glossodynie Maladie de Whipple Enterococcus faecalis Bilharziose MICI Hypertension portale Syndrome de Mallory Weiss Soigner les vers intestinaux Calculs biliaires Bézoard Traiter le reflux gastro- œsophagien Hernie diaphragmatique Infarctus mésentérique Malabsorption du fer Traiter l'helicobacter pylori Vermifuge humain Traitement de l'intestin irritable Fissure anale Stase stercorale Cysticercose Gastrite chronique Calcul biliaire traitement naturel Invagination Que faire en cas d’intoxication alimentaire ? Reflux gastro-oesophagien Lithiase salivaire Hernie de Bochdalek Soigner une salmonellose Syndrome de Budd Chiari Prolapsus rectal Intolérance au gluten Choléra Lutter contre les reflux gastro-œsophagiens Colite ischémique Maladie de Crohn Syndrome de Barrett Syndrome de Sadam Maladie de Hirschsprung Angiome du foie Typhoïde Syndrome de Costen Mâchoire qui craque 6 réflexes pour éviter une intoxication alimentaire Hernie hiatale Blanc de l'œil jaune Giardiase Sécheresse de la bouche Éventration abdominale Varices oesophagiennes Appendicite Côlon irritable Soigner une hernie hiatale naturellement Cholangite