Sommaire

Soigner une salmonellose

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Les agents infectieux des salmonelloses sont des bactéries reines des intoxications alimentaires : les Salmonella. Vous en êtes la victime par contamination orofécale, le plus souvent par l'intermédiaire d'aliments contaminés. Cette infection nécessite une consultation médicale et une vigilance particulière pour les personnes les plus fragiles. Pour soigner une salmonellose, les antibiotiques vous sont parfois nécessaires. La réhydratation est l'enjeu majeur : des médicaments et des compléments alimentaires existent pour vous y aider.

1. Différenciez les salmonelloses et leurs facteurs de gravité

La bactérie Salmonella peut prendre plusieurs formes dont les complications peuvent devenir très dangereuses.

Reconnaissez la gastro-entérite à Salmonella

Fièvre, diarrhées avec présence de mucus et de sang, mal de ventre, nausées et vomissements sont l'apanage de la gastro-entérite causée par les bactéries du genre Salmonella (S. typhimurium et S. enteritidis). Si vous avez contracté une salmonellose, c'est que vous avez mangé des aliments contaminés après cuisson ou des aliments contaminés crus, voire insuffisamment cuits. C'est une intoxication alimentaire et la contamination est orofécale. Les principaux vecteurs alimentaires de cette gastro-entérite bactérienne sont :

  • les viandes de volailles (risque majeur) ;
  • les autres viandes et produits dérivés (notamment les viandes hachées) ;
  • les laitages ;
  • les œufs.

Une gastro-entérite due à Salmonella ne dure pas plus de 7 jours.

Bénignes si vous êtes un adulte bien portant, les salmonelloses peuvent se compliquer d'une dissémination à d'autres organes chez les sujets plus fragiles.

Différenciez les fièvres typhoïdes et paratyphoïdes

Deux autres bactéries du genre Salmonella (S. enterica typhi et S. enterica parathyphi) peuvent causer des fièvres typhoïdes et paratyphoïdes dont les complications peuvent être graves, voire mortelles. Les bactéries disséminent des intestins vers d'autres organes par le sang.

Ces infections donnent aussi lieu à des problèmes de transit (diarrhées, constipation) mais durent plusieurs semaines. Du sang est retrouvé dans les selles.

Les fièvres typhoïdes et paratyphoïdes nécessitent une antibiothérapie spécifique et une prise en charge rapide. Elles sont davantage rencontrées dans les pays en développement ou lors de retour de voyages.

Consultez un médecin

Il vous est nécessaire de consulter un médecin quand :

  • le sujet atteint est une personne âgée, un enfant en bas âge, une personne immunodéprimée ou ayant contracté la drépanocytose ;
  • le sujet atteint porte une prothèse cardiaque, vasculaire ou articulaire ;
  • la fièvre est importante ;
  • les selles sont sanglantes ou purulentes ou ne s'arrêtent pas ;
  • les symptômes ne s'améliorent pas après 2 jours de traitement ;
  • la diarrhée survient pendant ou après un voyage ;
  • la cause de la gastro-entérite semble provenir d'un aliment contaminé ;
  • la salmonellose se complique.

Dans tous les cas, les salmonelloses nécessitent un avis médical. A fortiori, les fièvres typhoïdes et paratyphoïdes demandent une prise en charge médicale rapide.

 

2. Régulez votre alimentation pour soigner la salmonellose

Le premier soin à apporter pour vous soulager est de bien vous alimenter et surtout de vous réhydrater.

Éliminez les aliments qui accentuent les diarrhées

Certains aliments sont à bannir de vos repas si vous souffrez d'une salmonellose. Il s'agit :

  • des aliments irritants comme l'alcool, le café, le thé ou les épices ;
  • des aliments très froids ou très chauds ;
  • des féculents contenant des graines qui accélèrent le transit : pâtes, riz ou pain complets ;
  • des légumes et des fruits crus et non pelés ;
  • des laitages ;
  • des sucreries ;
  • des aliments gras ;
  • des viandes et poissons gras.

Choisissez les aliments qui freinent les diarrhées

Vous devez, au contraire, consommer des aliments qui régulent le transit. Il s'agit :

  • des féculents raffinés comme le pain, les pâtes ou le riz blancs ;
  • des légumes et des fruits cuits et pelés avec une préférence pour les carottes, les pommes de terre, les pommes, les bananes et les coings ;
  • des viandes et des poissons maigres comme les volailles (sans leur peau), le jambon sans couenne, le cabillaud ou la limande.

Hydratez-vous correctement

Les diarrhées représentent une perte d'eau et de minéraux considérable pour votre organisme. Même si vous n'avez pas envie de boire, ne laissez pas la déshydratation s'installer ! Hydratez-vous souvent et par petites gorgées : 1,5 l d'eau par jour est un minimum.

Pour combler la perte en minéraux (appelés électrolytes), boire des sodas dégazéifiés n'est pas adapté. Ils sont trop sucrés et l'apport en minéraux est déséquilibré. Préférez les solutés de réhydratation orale (SRO) vendus dans toutes les pharmacies. Ces petits sachets, à diluer dans 200 ml d'eau, contiennent les apports optimaux en électrolytes pour une réhydratation des plus efficaces :

  • sodium ;
  • potassium ;
  • chlorures ;
  • citrates ;
  • glucides.

3. Ciblez les bons médicaments pour soigner la salmonellose

Sachez décrypter les ordonnances de votre médecin mais ne passez en aucun cas par l’automédication dans ce type de pathologie. Ces médicaments présentent des interactions possibles et des contre-indications. Ces professionnels sauront vous conseiller selon votre profil.

Sachez quand les antibiotiques sont prescrits pour soigner la salmonellose

Bien que la Salmonella soit une bactérie, les antibiotiques ne sont pas prescrits dans tous les cas de salmonellose.

Si vous êtes un adulte sain, les antibiotiques ne sont pas prescrits en première intention : la guérison est souvent spontanée !

Si vous êtes âgé, si le malade est un enfant, si vous êtes immunodéprimé ou avez contracté la drépanocytose, si vous portez une prothèse cardiaque, vasculaire ou articulaire ou encore si vous avez une salmonellose sévère, l'antibiothérapie par voie orale peut être :

  • de la ciprofloxacine à raison de 500 mg matin et soir pendant 3 à 5 jours ;
  • ou de l'azithromycine à raison de 500 mg le premier jour puis 250 mg par jour pendant 4 jours ;
  • ou du cotrimoxazole (sulfaméthoxazole/triméthoprime) 800/160 mg matin et soir pendant une semaine ;
  • une alternative injectable est possible : la ceftriaxone à raison de 2 g par jour en intraveineuse ou en intramusculaire.

Sélectionnez les bons antidiarrhéiques

Pour ne pas freiner l'élimination des germes bactériens, les antidiarrhéiques à base de lopéramide sont à oublier. On leur préférera une molécule antisécrétoire, le racécadotril, qui empêche la perte d'eau et de minéraux par la paroi de l'intestin.

Luttez contre la fièvre, les nausées et les crampes abdominales

Le paracétamol est à privilégier pour faire chuter la fièvre.

Contre les vomissements, différents antinauséeux antiémétiques existent comme la métopimazine, la dompéridone ou encore le métoclopramide. Néanmoins, compte tenu du risque d’effets indésirables cardiaques graves (arythmies ventriculaires, mort subite cardiaque) et de troubles neurologiques qu’ils entraînent, ces antiémétiques ne doivent être envisagés qu’en dernière nécessité (source : Haute Autorité de Santé). D’autant que ces traitements ont une faible efficacité sur ces symptômes.

Des antispasmodiques pour lutter contre les douleurs abdominales, tels que le phloroglucinol ou la trimébutine, peuvent aussi vous être prescrits.

Utilisez la diosmectite

La diosmectite est une argile blanche disponible sous la forme de sachets de poudre en pharmacie. Diluez 1 à 2 sachets dans un demi-verre d'eau et buvez ce mélange en suspension à 3 reprises dans la journée. La diosmectite jouera le rôle d'un pansement de l'intestin en se déposant sur ses muqueuses.

Attention toutefois, dans les diarrhées, les argiles modifient l’aspect des selles sans agir sur les pertes liquidiennes et le risque de déshydratation.

La diosmectite empêche l'absorption intestinale correcte des autres médicaments et des nutriments. Attendez 2 h après la prise de vos médicaments habituels pour l'absorber. Préférez éloigner la prise de diosmectite des repas.

4. Utilisez des compléments alimentaires efficaces contre les diarrhées

Pour soulager les diarrhées, des produits naturels et en vente libre peuvent vous être d’un grand secours.

Optez pour l'argile verte

L'argile, verte ou blanche, est un formidable protecteur pour les muqueuses de vos intestins.

Vous pouvez diluer une cuillère à café de poudre d'argile verte ultraventilée dans un demi-verre d'eau et renouveler la prise 3 fois par jour.

Pour plus de confort, des compléments alimentaires sous forme de gélules existent.

Usez du charbon actif

Vous pouvez employer le charbon actif (ou activé ou végétal) pour ses vertus légèrement constipantes. C'est surtout sa capacité à capter les toxines qui est ici intéressante.

Vous trouverez de nombreux compléments alimentaires à base de charbon actif en gélules ou en capsules pour améliorer le confort de la prise.

Consolidez le traitement de la salmonellose avec des probiotiques

Votre flore intestinale est très importante pour l'équilibre de l'organisme. Elle est soumise à rude épreuve durant les épisodes de salmonelloses.

Pour refaire votre flore microbienne digestive, des compléments alimentaires probiotiques existent. Ils sont constitués de bonnes bactéries : Bifidobacterium, Saccharomyces, Lactobacillus. Parfois, on peut aussi trouver des prébiotiques associés, c'est-à-dire des sucres qui aident la flore intestinale à se nourrir.

Consulter la fiche pratique Ooreka

5. Choisissez des médicaments homéopathiques adaptés

L'homéopathie est un bon complément pour traiter les symptômes de la salmonellose.

Dans votre bouche, faites fondre 5 granules d'Aloe composé et d'Arsenicum album 9CH 4 à 6 fois par jour.

Certains médicaments homéopathiques prêts à l’emploi peuvent vous faciliter la vie. Ils contiennent toutes les souches nécessaires sous la forme de comprimés ou de gouttes. Demandez conseil à votre pharmacien.

Matériel nécessaire pour soigner une salmonellose

Imprimer
Argile verte

Argile verte

5 € le kilo

Charbon végétal

Charbon végétal

10 € les 200 comprimés

Probiotiques

Probiotiques

Environ 28 €

Solutés de réhydratation

Solutés de réhydratation

7 €

Aussi dans la rubrique :

Maladies de l'appareil digestif

Sommaire

Troubles et maladies du système digestif

Syndrome hépato-rénal Rectocolite hémorragique Clostridium Dyspepsie Éventration abdominale Encéphalopathie hépatique Hépatomégalie Dysenterie tropicale Traiter le reflux gastro- œsophagien Invagination Anomalies de l’œsophage Atrésie Traitement du Clostridium difficile Insuffisance hépatique Ventre qui gargouille : le syndrome de l'intestin irritable Spasme œsophagien Parasitoses digestives Cytolyse hépatique Infarctus mésentérique Fistule anale Traiter un ténia ou ver solitaire Estomac irrité ? Arrêtez de fumer ! Ulcère duodénal Hernie hiatale Sécheresse de la bouche Cirrhose du foie Diverticule de Meckel Traitement de l'intestin irritable Traiter une colopathie fonctionnelle Stase stercorale Gastrite nerveuse Cirrhose biliaire primitive Colite spasmodique Glossodynie Escherichia coli Hernie de Bochdalek Maladie de Crohn Diverticule de l’oesophage Maladie de Hirschsprung Reflux gastro-oesophagien Ankylostomiase 6 réflexes pour éviter une intoxication alimentaire Traiter les oxyures Adénolymphite mésentérique Maladie de Chagas Mâchoire qui craque Calcul biliaire traitement naturel Traiter l'helicobacter pylori Vermifuge humain Giardiase Cholangite Intolérance au lactose Lavage d'estomac Bilharziose Achalasie Réclamation si votre enfant est victime d'une intoxication alimentaire à la cantine Intolérance au gluten Typhoïde Soigner une gastrite Intoxication alimentaire Calculs biliaires Maladie coeliaque Angiome du foie Malabsorption du fer Amibiase Soigner les ulcères gastriques Syndrome de Budd Chiari Syndrome de Mallory Weiss Cysticercose Comment soigner une colopathie naturellement Stéatose hépatique Enterococcus faecalis Blanc de l'œil jaune Que faire en cas d’intoxication alimentaire ? Atrophie villositaire Hépatite toxique Côlon irritable Colon irritable homéopathie Lutter contre les reflux gastro-œsophagiens Dysenterie Fistule digestive : savoir la reconnaître et bien réagir Occlusion intestinale Syndrome dysentérique Syndrome d'Ogilvie Hernie ombilicale Hépatite auto-immune Cholécystite Soigner les vers intestinaux Syndrome de Sadam Syndrome de Costen Choléra Prolapsus rectal Maladie de Gilbert Gastrite Helicobacter pylori traitement naturel Varices oesophagiennes Fissure anale Éviter les remontées acides après un repas Hypertension portale Hernie de la ligne blanche Colite Péritonite Diverticule colique Maladie de Caroli Anti-acide Bézoard Comment soigner l'escherichia coli Pancréatite aiguë Hernie diaphragmatique MICI Hernie inguinale et crurale Rectite Abcès anal Colopathes Ulcère gastrique Parasites intestinaux Appendicite Soigner une hernie hiatale naturellement Ascaris Atrésie de l'œsophage Gastrite chronique Syndrome de l’intestin irritable Oesophagite Régime FODMAP Angiocholite Soigner une salmonellose Lithiase salivaire Dissoudre des calculs biliaires Intolérance au glucose Syndrome de Barrett Kyste hydatique Maladie de Whipple Colite ischémique Hépatite virale