Comment améliorer son transit ?

Sommaire

Comment améliorer son transit ?

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

 

L'inconfort digestif vous gagne tant votre transit intestinal est paresseux. Des tensions dans le ventre se font sentir, des ballonnements et des flatulences vous gênent, et une lourdeur inexplicable dans l'abdomen vous accable. Réagissez en modifiant votre alimentation puis en sélectionnant les bons compléments alimentaires, voire des médicaments. Voici comment améliorer son transit.

1. Améliorez votre transit en changeant vos habitudes alimentaires

Pour améliorer votre transit, la première mesure est de cibler vos mauvaises habitudes alimentaires pour les corriger.

Savoir manger

Si vous êtes adepte des repas sur le pouce, il vous faudra apprendre à manger calmement pour améliorer votre transit. Prendre son repas, c'est aussi faire une pause. Si vous le pouvez, choisissez une atmosphère calme, et asseyez-vous pour manger lentement. Ne mangez jamais en marchant, ne parlez pas en mangeant, et ne travaillez pas en engloutissant votre menu. Ces mauvaises habitudes, stressantes, vous engagent à mâcher insuffisamment. Vous risquez par ailleurs d'avaler beaucoup d'air et créer des ballonnements : on parle alors d'aérophagie.

Consulter la fiche pratique Ooreka

Le régime alimentaire

Ce que vous mangez impacte directement la qualité de votre transit. Une grosse consommation de féculents raffinés comme les pâtes, le riz ou le pain blancs, peut par exemple ralentir considérablement l'élimination des selles. Enrichissez dans ce cas votre alimentation de fibres présentes dans les fruits, les légumes, les salades, mais également dans les féculents complets. Ces derniers contiennent encore le son de blé ou de riz, c'est-à-dire une fine pellicule végétale riche en fibres solubles.

Lire l'article Ooreka

L'hydratation

Le manque d'hydratation est une cause majeure de mauvais transit. Buvez de l'eau régulièrement pour atteindre au minimum 1,5 l par jour. Vous pouvez vous aider en consommant des tisanes ou autres boissons non sucrées.

2. Bougez pour améliorer votre transit

La sédentarité favorise la constipation. Pour améliorer votre transit, il faut bouger. La marche à pied ou la natation sont d'excellents moyens pour activer votre transit, mais vous pouvez choisir d'autres sports. Les chocs de la marche ou de la course à pied accélèrent la progression des matières dans les intestins, ainsi que le massage provoqué par l'eau sur votre ventre lors de la nage.

Lire l'article Ooreka
Lire l'article Ooreka
Lire l'article Ooreka

3. Prenez des médicaments pour améliorer votre transit

Certains médicaments peuvent améliorer votre transit. Réservez leur emploi au court terme si c'est possible. Leur action ponctuelle doit compléter les modifications de vos habitudes alimentaires. Demandez toujours l'avis de votre pharmacien pour éviter des interactions médicamenteuses avec un traitement en cours, ou des contre-indications. Pour une prise sur le long terme, consultez votre médecin.

Les laxatifs

Vous pouvez employer des laxatifs pour réguler une constipation. Ils sont de quatre types :

  • Les laxatifs lubrifiants qui permettent aux matières fécales de glisser plus facilement vers la sortie. On trouve notamment de l'huile de paraffine par voie orale (Lubentyl), ou encore les suppositoires de glycérine par voie anale. Ils agissent en quelques heures.
  • Les laxatifs de lest sont des graines de plantes qui retiennent l'eau dans le côlon grâce à leurs fibres solubles. On trouve notamment des graines d'ispaghul (Spagulax). Deux jours sont nécessaires pour qu'ils agissent correctement.
  • Les laxatifs osmotiques, de loin les plus utilisés, retiennent eux aussi l'eau dans les matières fécales pour faciliter le transit. On trouve le lactulose (Duphalac), le sorbitol par voie orale (Sorbitol Delalande ou Sorbitol Richard) ou par lavement (Microlax), ou encore le macrogol (Forlax, Movicol, Transipeg). Ils agissent convenablement au bout d'un à deux jours.
  • Les laxatifs stimulants sont les plus puissants, et sont réservés au dernier recours. Irritants, ils sont aussi les moins bien tolérés. Par voie anale, leur action est très rapide (45 minutes maximum). Par voie orale, 8 h sont nécessaires pour qu'ils fonctionnent. On retrouve dans cette classe :
    • les dérivés d'anthraquinone, molécules issues des plantes comme le séné, le cascara ou la bourdaine ;
    • le bisacodyl (Dulcolax, Contalax).

Le charbon actif et la siméticone

Si votre transit est lent et que vous souffrez de ballonnements associés, l'association du charbon végétal (ou charbon actif) et de la siméticone est indiquée (Carbosylane, Carbosymag). Tandis que la siméticone rassemble les petites bulles de gaz en une pour en faciliter l'évacuation, le charbon absorbe les gaz pour éviter les ballonnements.

Lire l'article Ooreka

4. Utilisez le pouvoir des plantes pour améliorer votre transit

La phytothérapie, ou traitement par les plantes, est une excellente alternative pour améliorer votre transit. Sachez sélectionner les végétaux à action douce.

Lire l'article Ooreka

Le pruneau

Le pruneau (Prunus domestica) est un remède bien connu de tous pour favoriser le transit intestinal. Son activité antioxydante en fait de surcroît un excellent allier contre les radicaux libres. Riche en fibres non irritantes, sa consommation favorise le ramollissement des selles et leur évacuation plus rapide. Mangez trois pruneaux le matin à jeun, et deux autres dans la journée. Vous pouvez aussi boire du jus de pruneau, à raison de 150 ml à jeun le matin.

La mauve

La mauve (Malva sylvestris) est riche en mucilages : c'est un laxatif doux. Elle est souvent utilisée en infusions à raison de 2 cuillères à café de fleurs séchées pour une tasse de 200 ml d'eau frémissante. L'infusion doit se faire durant 10 minutes. Renouvelez 2 à 3 fois dans la journée. Elle existe cependant sous la forme de nombreux compléments alimentaires (gélules, extraits, etc.).

La rhubarbe

La rhubarbe (Rheum officinale) améliore le transit intestinal tant elle est riche en fibres. 2 grammes de rhubarbe séchée dans 200 ml d'eau frémissante suffisent pour une infusion de 10 minutes. Ne dépassez pas 3 tasses par jour. D'autres formes de compléments alimentaires existent en pharmacie.

L'acacia

Vous pouvez trouver de l'extrait d'acacia (Acacia senegal) en pharmacie sous la forme de compléments alimentaires. La gomme non irritante tirée de cet arbre attire l'eau vers la lumière intestinale pour ramollir les selles et faciliter leur évacuation.

Le tamarin

Le tamarin (Tamarindus indica) produit des fruits riches en pectine, qui favorise un bon transit intestinal. Vous pouvez réaliser des infusions et en boire 2 à 3 fois par jour en versant 200 ml d'eau frémissante sur 5 grammes de pulpe de tamarin. 10 minutes sont nécessaires pour que l'infusion se charge en principes actifs. Des compléments alimentaires faciles à ingérer sont aussi disponibles en pharmacie.

Tamarin

Article

Lire l'article Ooreka

Le boldo

Le boldo (Peumus boldus) contient de la boldine qui favorise la production et la sécrétion de la bile pour digérer les graisses alimentaires. Elle améliore ainsi votre transit, tout en étant protectrice pour le foie. De nombreux compléments alimentaires à base de boldo sont disponibles en pharmacie.

5. Prenez de l'homéopathie pour améliorer votre transit

Les médicaments homéopathiques peuvent vous aider à améliorer votre transit :

  • Si le ralentissement de votre transit correspond à une alimentation occasionnellement constipante, prenez Nux vomica 9CH à raison de 5 granules matin et soir. 
  • Si la constipation est due à un stress ou à un changement d'habitude (voyage, déménagement, etc.), prenez Platina 5CHà raison de 5 granules matin et soir.
  • Si des ballonnements s'accompagnent de gargouillis dans le ventre, prenez China rubra 9CH à raison de 5 granules matin, midi, et soir.
Lire l'article Ooreka

6. Avalez des probiotiques pour améliorer votre transit

Un bon transit, c'est aussi une flore bactérienne intestinale en bonne santé. Nos bonnes bactéries intestinales sont en partie responsables de la digestion des aliments. En vente dans les officines de pharmacie, les probiotiques sont présentés sous forme de gélules ou de sachets qui contiennent de bonnes bactéries pour réensemencer votre flore.

Lire l'article Ooreka

Les cures de probiotiques sont ainsi toutes indiquées pour réguler votre transit, et vous pouvez en consommer pendant plusieurs semaines voire plusieurs mois si besoin. Préférez dans ce cas des associations de Lactobacillus, Bifidobacterium et/ou Saccharomyces.

Lire l'article Ooreka
Consulter la fiche pratique Ooreka

7. Massez-vous le ventre

Pour améliorer votre transit, un massage simple favorise l'avancée des matières fécales et des gaz dans le côlon. Vous pouvez utiliser une huile végétale comme l'huile de macadamia si vous le souhaitez. Procédez de la sorte :

  • Allongez-vous confortablement sur votre lit pour que vos abdominaux soient au repos.
  • Appliquez la paume de votre main droite sur le coin en bas à droite de votre ventre puis remontez doucement sans trop appuyer vers le haut pour arriver presque jusqu'aux côtes.
  • Virez ensuite vers la gauche en un mouvement horizontal pour atteindre le haut à gauche de votre ventre.
  • Descendez ensuite vers le bas en vous arrêtant au niveau du bassin.

Répétez ce massage quatre à cinq fois d'affilé.

Matériel nécessaire pour améliorer son transit

Imprimer
Huile végétale

Huile végétale

Environ 7 € les 50 mL

Infusions

Infusions

À partir de 5 € les 100 g

Probiotiques

Probiotiques

Environ 28 €